• Mes Favoris
  • JOOSS KURT (1901-1979)

    Carte mentale

    Élargissez votre recherche dans Universalis

    Médias de l’article

    Les Ballets Jooss, La Table verte, 1935

    Les Ballets Jooss, La Table verte, 1935
    Crédits : Sasha/ Hulton Getty

    photographie

    Les Ballets Jooss

    Les Ballets Jooss
    Crédits : Sasha/ Hulton Archive/ Getty Images

    photographie


    Danseur et chorégraphe allemand, né à Wasseralfingen (Wurtemberg) et mort à Heilbronn. Après des études musicales et d'art dramatique au conservatoire de Stuttgart, le danseur et chorégraphe allemand Kurt Jooss rencontre Rudolph von Laban (1921), avec qui il essaie d'ouvrir une École rurale des arts et spectacles et avec qui il travaille jusqu'en 1923. Nommé « régisseur du mouvement » au Théâtre municipal de Münster (1924), il fait de nombreuses tournées en Allemagne avec la troupe de ce théâtre, Neue Tanzbühne ; il y rencontre son futur collaborateur Sigurd Leeder et le compositeur Fritz A. Cohen. Il étudie ensuite la danse classique à Paris et à Vienne, puis fonde à Essen, avec Leeder, l'école Folkwang (1927) et le studio du théâtre de danse Folkwangbühne (1928). Maître de ballet à l'Opéra d'Essen (1930), il obtient le premier prix de la danse au concours des Archives internationales avec son ballet La Table verte à Paris (1932). Après ce succès, il accomplit plusieurs tournées à l'étranger avec sa compagnie, les Ballets Jooss. Refusant de rester dans l'Allemagne hitlérienne, il s'établit pour quinze ans (1934-1949) en Angleterre (il sera même naturalisé britannique) ; il y fonde une école à Dartington Hall puis une autre à Cambridge. Pendant la guerre, en collaboration avec Leeder, il enseigne dans un centre, devenu international par la fréquentation d'élèves venus du monde entier, non seulement la danse, mais aussi la chorégraphie, l'art du décor et du costume et la cinématographie. De retour à Essen, il y fonde une nouvelle école, qui sera dissoute en 1953. L'enseignement de Kurt Jooss a été considérablement influencé par le « delsartisme » français et par les principes émis par Rudolph von Laban ; il est, avec Marie Wigman, un des novateurs de la danse moderne. Il a mis au point un nouveau langage chorégraphique, résultant de l'alliance harmonieuse des techniques dites classiques et modernes ; il sort ainsi la danse de son académisme et lui donne un visage contemporain. Bien que profondément musicien, il donne dans ses créations la prépondérance à la chorégraphie : le support musical n'intervient qu'au second degré, le décor subit le même sort.

    Les Ballets Jooss, La Table verte, 1935

    Les Ballets Jooss, La Table verte, 1935

    photographie

    «Pour la danse, comme pour la musique, nous voulons pouvoir disposer d’une échelle complète de tous les sentiments humains dans toutes les phases de leur expression sans limites» (interview de Kurt Joos, 1933). Ici, Kurt Joos lors d’une répétition de son spectacle, «La Table verte»,... 

    Crédits : Sasha/ Hulton Getty

    Afficher

    Les Ballets Jooss

    Les Ballets Jooss

    photographie

    Les Ballets Jooss, en 1935, interprétant La Table verte, un ballet "noir", du chorégraphe allemand Kurt Jooss (1901-1979), sur le thème de la guerre et du manque de communication. 

    Crédits : Sasha/ Hulton Archive/ Getty Images

    Afficher

    —  Jane PATRIE

    Écrit par :

    Classification


    Autres références

    «  JOOSS KURT (1901-1979)  » est également traité dans :

    LA TABLE VERTE (K. Jooss)

    • Écrit par 
    • Jean-Claude DIÉNIS
    •  • 197 mots
    •  • 1 média

    Créé le 3 juillet 1932 au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, La Table verte de Kurt Jooss (1901-1979) reste le plus célèbre ballet du courant expressionniste allemand qui s'est épanoui dans la première moitié du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-table-verte/#i_14726

    BALLET

    • Écrit par 
    • Bernadette BONIS, 
    • Pierre LARTIGUE
    •  • 12 645 mots
    •  • 21 médias

    Dans le chapitre « L'expressionnisme allemand »  : […] C'est dans ce climat qu'un Suisse, Émile Jaques-Dalcroze, avec la rythmique, en 1903, veut libérer le corps instrument direct du sentiment. Son rêve de l'homme intégral s'incarne en un art populaire où le ballet retrouve la forme du cortège. Son influence touche Mary Wigman, Rudolf von Laban, Kurt Jooss, Harald Kreutzberg et, à travers Mary Rambert, il franchira d'autres frontières et atteindra l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballet/#i_14726

    BAUSCH PHILIPPINE dite PINA (1940-2009)

    • Écrit par 
    • Chantal AUBRY
    •  • 1 737 mots
    •  • 1 média

    Dans le chapitre « Violence, désespoir, aliénation »  : […] D'emblée, la violence du mouvement, le désespoir, l'aliénation exprimés par les corps dansants imposent un contenu en rupture totale avec ce qui est d'ordinaire montré dans la danse. Et les gens de théâtre ne s'y trompent pas ; très vite, ils reconnaissent l'ampleur de la secousse et son intensité, prenant en compte une influence dont personne désormais, ni dans le théâtre ni dans la danse, ne pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bausch-philippine-dite-pina/#i_14726

    CULLBERG BIRGIT RAGNHILD (1908-1999)

    • Écrit par 
    • Jean-Claude DIÉNIS
    •  • 922 mots

    De Martha Graham à Pina Bausch, d'Isadora Duncan à Trisha Brown, nombreuses sont les femmes chorégraphes qui ont enrichi le langage gestuel, fouillé les thèmes jusqu'aux découvertes de l'introspection et de la psychanalyse, scruté les horizons nouveaux. Parmi elles, la Suédoise Birgit Ragnhild Cullberg figure au meilleur rang. Toute son œuvre est marquée par un sens aigu de l'analyse psychologique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/birgit-ragnhild-cullberg/#i_14726

    THÉÂTRE DANSÉ

    • Écrit par 
    • Laurence LOUPPE
    •  • 1 644 mots

    Comment définir et surtout circonscrire le « théâtre dansé » ? Originaire d'Allemagne, sa théorie est mal connue en France et a donné lieu à beaucoup d'approximations. Par ailleurs, l'utilisation du terme « danse-théâtre », traduction fautive du Tanztheater allemand, néglige l'aspect adjectival, dans cette langue, d'un mot placé avant le substantif. L'idée de coupler la dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-danse/#i_14726

    Pour citer l’article

    Jane PATRIE, « JOOSS KURT - (1901-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-jooss/