THÉÂTRE DANSÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Comment définir et surtout circonscrire le « théâtre dansé » ? Originaire d'Allemagne, sa théorie est mal connue en France et a donné lieu à beaucoup d'approximations. Par ailleurs, l'utilisation du terme « danse-théâtre », traduction fautive du Tanztheater allemand, néglige l'aspect adjectival, dans cette langue, d'un mot placé avant le substantif.

L'idée de coupler la danse et le théâtre est ancienne. Déjà, Noverre dans ses Lettres sur la danse (1760) avait cherché à arracher la danse aux conventions figées mises en place par l'Académie royale de danse. Le théâtre comme vecteur de signification pouvait alors conférer une épaisseur nouvelle au geste dansé, tout en l'inscrivant dans l'esthétique naturaliste de l'époque. Le « ballet d'action » de Noverre emprunte à la rhétorique ancienne la notion d'actio, gestique accompagnant la parole. Le ballet d'action se fondant sur un livret ou un argument pré-existant, le geste se trouve « géré par un texte extérieur à la scène » (Michel Febvre)

Par la suite, l'Allemagne allait être le premier berceau de la danse moderne en Europe, grâce à deux personnalités majeures : Rudolf von Laban (1879-1958) et Mary Wigman (1886-1873). Proche des peintres expressionnistes, ses amis Emil Nolde, E. L. Kirchner, Wigman professait la primauté de l'ego comme source de l'inspiration. Laban, lui, adoptait un parti plus analytique, fondant sur le mouvement son étude des systèmes de pensée et de création.

C'est donc sous l'impulsion de Rudolf von Laban et de son disciple Kurt Jooss (1901-1979) qu'est né « le théâtre dansé », conçu comme principe esthétique et processus de création. Le contexte de l'époque dominé par les avant-gardes dans tous les champs de la création, poussait à rechercher de nouvelles formes. À côté des gens de théâtre à proprement parler (Meyerhold, Piscator, Brecht, entre autres), Adolphe Appia avait déjà donné l'exemple d'une scène théâtrale où s'intégrait la ry [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Écrit par :

  • : artiste chorégraphique, historienne de la danse, responsable de la formation supérieure en culture chorégraphique (Cefedem Sud, Aubagne)

Classification


Autres références

«  THÉÂTRE DANSÉ  » est également traité dans :

BAUSCH PHILIPPINE dite PINA (1940-2009)

  • Écrit par 
  • Chantal AUBRY
  •  • 1 737 mots
  •  • 1 média

Dans le monde du spectacle, il n'y a par génération qu'une ou deux révélations artistiques, qui, d'un coup, bouleversent durablement la façon de percevoir le monde et de le représenter. Et c'est parfois une seule œuvre qui crée ce choc générateur d'expressions nouvelles. Ainsi, en 1972, l'Américain Bob Wilson étonna avec Le Regard du sourd , œuvre étrange et profondément nova […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bausch-philippine-dite-pina/#i_38214

PLATEL ALAIN (1956- )

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 682 mots

Dans le chapitre « Un maître de l'hybridation »  : […] Les créations d' Emma (1988) et de Bonjour madame comment allez-vous, il fait beau, il va sans doute pleuvoir, et cætera (1993), une comédie musicale décalée et excentrique, puis de La Tristeza complice (1995) et Lets Op Bach […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-platel/#i_38214

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurence LOUPPE, « THÉÂTRE DANSÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-danse/