SHANDONG [CHAN-TONG]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une des provinces qui constituent la Chine du Nord, le Shandong couvre 153 300 kilomètres carrés et comptait 93 millions d'habitants en 2006.

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Chine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La province est constituée d'une partie péninsulaire, ensemble de collines et de massifs cristallins, rattachée au continent par la basse plaine du fleuve Jaune qui s'y prolonge par le corridor de Jiaolai. À l'ouest de ce corridor se dresse le Taishan, massif cristallin culminant à 1 532 mètres, la plus célèbre des cinq montagnes sacrées de Chine.

Par sa position, le Shandong bénéficie des meilleures conditions climatiques de la Chine du Nord : la moyenne de juillet est de 25 0C, la moyenne de janvier n'est guère inférieure à 0 0C dans la péninsule, avec des précipitations relativement abondantes (de 550 à 750 mm du nord au sud) mais essentiellement concentrées en été.

Aussi le Shandong est-il un des plus anciens foyers de peuplement de la Chine, comme l'atteste la culture néolithique de Longshan, et la province la plus densément peuplée avec près de six cents habitants par kilomètre carré dans les plaines. Il tient une place éminente dans la production agricole chinoise : le tiers de la production nationale d'arachide vient des sols sableux de la péninsule, et la patate douce, qui pousse dans les champs en terrasses des collines, place la région parmi les premiers producteurs de Chine. Le blé et le soja occupent les deux tiers des terres cultivées des plaines occidentales. Le ver à soie « sauvage », une riche production fruitière (pommes, poires, cerises, pêches) font la réputation traditionnelle des collines de la péninsule.

Les massifs du Shandong recèlent une grande variété de ressources minérales : gîtes d'or dans les basses terres de l'Est (Zhaoyuan notamment), plomb et zinc dans les collines de la péninsule, minerai de fer de Jinlingzhen à proximité du Taishan et charbon dont les principaux sièges d'exploitation se situent au nord et au sud du Taishan : district de Zibo, au nord, bassin houiller de Zaozhuang, au sud. La province recèle le deuxième champ pétrolifère de Chine, situé à Shengli.

Avec 1 200 kilomètres de côtes [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  SHANDONG [ CHAN-TONG ]  » est également traité dans :

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le « socle de Cathay » »  : […] La Chine du Nord et du Nord-Est, ainsi qu'une partie de la Corée, correspond au Bouclier chinois ( Sinian shield ), que nous appellerons « socle de Cathay », constitué de terrains cristallins, micaschistes, gneiss et granites. Les plis ont été usés jusqu'à la racine. Sur ce socle reposent, en discordance, des couches sédimentaires, primaires ou secondaires, très variées, nota […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_21959

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 863 mots
  •  • 7 médias

La République populaire de Chine est un des plus grands États du monde (9 561 240 km 2 ) et le plus peuplé (1 307 560 000 habitants à la fin de 2005, hors Hong Kong, Macao et Taïwan). À côté d'une immense majorité Han (ou chinoise proprement dite), la population comprend 54 nationalités minoritaires , qui occupent 60 p. 100 du territoire , et une 55 e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_21959

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Shandong »  : […] Le Shandong, vieux massif disloqué, se compose de trois grands ensembles : au centre, la plaine du Nord s'y prolonge par le corridor de Jiaowei, graben s'ouvrant entre les collines de Jiaodong, puis les massifs granitiques et gneissiques hachés par des failles nord-est-sud-ouest, qui ne dépassent guère 200 mètres d'altitude, et enfin les montagnes occidentales, blocs basculés granitiques et gnei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_21959

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « La sculpture funéraire »  : […] Les guerriers découverts à partir de 1974, à proximité du tumulus de Qin Shi huangdi, permettent d'envisager l'existence d'une tradition de la sculpture monumentale. Mais, cuites et peintes après avoir été façonnées en terre, ces pièces relèvent encore du domaine de la céramique. Si nous nous limitons à la sculpture en pierre ou en bronze, les époques Zhou et Qin ne nous ont encore rien livré. Da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_21959

JINAN [TSI-NAN]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 279 mots
  •  • 1 média

Avec 6 millions d'habitants en 2006, Jinan, située sur la rive droite du bas Huanghe (fleuve Jaune), est la capitale de la province chinoise du Shandong. Ville marchande, centre de batellerie, elle vit s'implanter ses premières industries au début du xx e siècle, avec la construction du réseau ferré qui la mit à la jonction des lignes Pékin-Tianji […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jinan-tsi-nan/#i_21959

QINGDAO [TS'ING-TAO]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 522 mots
  •  • 1 média

Un des principaux ports de la Chine du Nord, situé sur le littoral méridional de la péninsule du Shandong, dont c'est la ville la plus peuplée (7,3 millions d'habitants en 2004, dont 2,6 millions dans la zone urbaine), et le centre industriel le plus important ; Qingdao est aussi une grande station balnéaire (base des épreuves nautiques des jeux Olympiques de Pékin en 2008). La ville est le produi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qingdao-ts-ing-tao/#i_21959

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « SHANDONG [CHAN-TONG] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/shandong-chan-tong/