WEDGWOOD JOSIAH (1730-1795)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Principal représentant d'une importante dynastie de potiers anglais, Josiah Wedgwood, treizième enfant de Thomas Wedgwood, est né à Burslem (Staffordshire). Dès l'âge de neuf ans, il travaille à la poterie paternelle de Churchyard et, par la suite, chez son frère aîné. En 1754, il s'associe avec le célèbre potier Thomas Whieldon à Fenton, mais en se réservant le droit de poursuivre librement ses expériences personnelles. En 1759, de retour à Burslem, il y établit sa fabrique d'Ivy House puis, en 1764, celle de Brick House. En 1768, il fonde à trois kilomètres de sa ville natale la manufacture Etruria appelée à prendre un très grand développement, ouvrant ainsi l'ère de la fabrication à l'échelle industrielle. Josiah Wedgwood, doué d'une activité prodigieuse et d'un remarquable sens de l'organisation, a su comprendre les goûts et les besoins nouveaux de l'époque et y répondre, ce qui explique son immense succès. Il s'attache d'abord au perfectionnement de cette céramique dure de couleur crème (faïence fine) dite cream-ware (ou queen-ware pour le patronage de la reine Charlotte) qui se prête à l'application d'un décor économique imprimé mécaniquement. Il reprend le basaltes, grès noir, mat et très dur pour imiter les poteries étrusques alors à la mode. Sa création la plus réputée, le jasper, semi-porcelaine, autorise toutes les virtuosités techniques, telle la curieuse copie du vase de verre antique dit vase de Portland, les imitations de pierres dures et de camées et les bas-reliefs blancs à l'antique sur des fonds de couleur dont un délicat bleu lavande très prisé, qui fut partout imité.

À la mort de Josiah Wedgwood, son entreprise exportait sa production dans le monde entier. Ses trois fils et son neveu Thomas Byerley, ses associés depuis quelques années, continueront son œuvre, et Etruria, devenue toute une ville, demeurée entre les mains de la même famille pendant près de deux siècles, a conservé son rôle à la tête de l'industrie céramique anglaise. En 1940, la manufacture a été transférée à Barlaston (Staffordshire).

—  Jeanne GIACOMOTTI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  WEDGWOOD JOSIAH (1730-1795)  » est également traité dans :

ADAM ROBERT (1728-1792) ET JAMES (1730-1794)

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 587 mots
  •  • 6 médias

Les architectes et décorateurs Robert et James Adam sont les fils d'un architecte écossais, William Adam. Ce dernier, déjà mêlé au courant du retour à l'antique qui depuis Inigo Jones triomphait en Angleterre, voulut que ses fils étudient directement les œuvres de l'Antiquité et non pas seulement, comme ses compatriotes, à travers Palladio. Au cours d'un voyage en Italie et en Dalmatie, aidés de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-robert-et-james/#i_12274

CÉRAMIQUE

  • Écrit par 
  • Marcelle BRUNET, 
  • Jeanne GIACOMOTTI, 
  • André PECKER
  •  • 2 876 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Céramiques dures (grès, porcelaines et faïences fines) »  : […] Si, dès l'époque de la pierre polie, les hommes de la vallée du fleuve Jaune pratiquaient l'art de la poterie ornée, l'apport essentiel de l' Extrême-Orient (Chine, Corée, Japon) à la céramique est la pâte dure, imperméable, cuite à haute température. Les recherches pour les grès opaques et « proto-porcelaines », qui remonteraient aux premières dynasties chinoises, plus de mille ans avant notre è […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ceramique/#i_12274

KAUFFMANN ANGELICA (1741-1807)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 885 mots

L'œuvre abondante et diverse d'Angelica Kauffmann s'étend sur une demi-siècle, et intéresse une grande partie de l'Europe du xviii e  siècle. Ce peintre, né en Suisse, vit à Rome, essaie de s'installer à Londres, travaille pour les cours d'Italie, d'Allemagne, de Russie, et fréquente une grande partie de l'élite intellectuelle : Goethe, Klopstock […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angelica-kauffmann/#i_12274

POTERIE

  • Écrit par 
  • Colette CROUZET, 
  • Jeanne GIACOMOTTI, 
  • Henri MORISSON
  •  • 9 198 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Les faïences fines »  : […] La recherche d'une poterie blanche et dure pouvant remplacer la porcelaine (si l'on excepte les diverses tentatives de production de porcelaines tendres artificielles) devait aboutir, à la fin du xvii e  siècle, à un produit nouveau : la faïence fine anglaise. Toutefois, il faut noter que, dès le xvi e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poterie/#i_12274

Pour citer l’article

Jeanne GIACOMOTTI, « WEDGWOOD JOSIAH - (1730-1795) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/josiah-wedgwood/