JÉRÔME BOSCH (expositions)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les anniversaires sont toujours d’excellents prétextes pour des célébrations. Dans le cas du peintre néerlandais Jérôme Bosch, mort en 1516 à Bois-le-Duc ('s-Hertogenbosch en néerlandais), la création du Bosch Research and Conservation Project (BRCP) a permis à une équipe de chercheurs de travailler sept ans à renouveler profondément les analyses scientifiques et techniques, historiques, stylistiques, iconographiques des peintures et des dessins de cet artiste exceptionnel, à la charnière du Moyen Âge tardif et de la Renaissance dans l’Europe septentrionale. Les expositions et les publications de 2016 ont ainsi bénéficié d’une profonde révision de nos connaissances, mais aussi de prises de vue dans des conditions optimales. La technologie ne fait pas l’histoire de l’art, les instruments ne sont pas des oracles annonçant la date ou l’auteur d’une œuvre ; mais quand ils sont bien orientés, ils facilitent le travail de comparaison et la pratique du regard qui permettra d’émettre l’opinion la plus juste dans l’état actuel de la recherche.

La famille de Jérôme Van Aken était venue vers 1426 se fixer à Bois-le-Duc, et l’on comprend que Jérôme ait choisi de porter le nom de Bosch, en référence à la ville qui l’a vu naître et travailler, ville où il décédera. C’est tout naturellement que le musée Noordbrabants de Bois-le-Duc a été cofondateur du BRCP et qu’il a organisé la première des deux grandes expositions Bosch à l’occasion du cinquième centenaire de la mort du peintre.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian HECK, « JÉRÔME BOSCH (expositions) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch-expositions/