RAPPENEAU JEAN-PAUL (1932- )

Né en 1932, Jean-Paul Rappeneau est, dans les années 1950, l'assistant de Raymond Bernard, Jean Dréville et Georges Lacombe avant de collaborer à une série de courts-métrages avec Édouard Molinaro et Carlos Villardebo. En 1958, il travaille à une adaptation des Trois Mousquetaires pour Jacques Becker, mais la mort de celui-ci met fin au projet. Il est alors scénariste de Louis Malle en 1960-1962 (Zazie dans le métro, Vie privée) et de Philippe de Broca (L'Homme de Rio, 1963).

Prix Louis Delluc 1966, son premier long-métrage La Vie de château est un plaisant marivaudage sur fond de Résistance et d'Occupation, une histoire à la Lubitsch qui frappe par une élégante intelligence, par son perfectionnisme aussi. Rappeneau travaille lentement, contrôle chaque effet, et ce professionnalisme précis engendre miraculeusement grâce et légèreté. Les Mariés de l'an II (1971) reprend la même formule – une historiette sentimentale emportée par le grand souffle de l'Histoire – en lui ajoutant un rythme éblouissant bien servi par un Jean-Paul Belmondo caracolant à merveille. Ces qualités donnent au Sauvage (1975) et à Tout feu tout flamme (1981) leur allure de comédies américaines très « soft », enlevées, puis tout à coup profondes et cruelles. Yves Montand y développe ses talents comiques face à Catherine Deneuve (Le Sauvage) et Isabelle Adjani (Tout feu tout flamme), visiblement moins à l'aise dans ces scénarios au classicisme précieux.

Avec Cyrano de Bergerac (1990), son plus grand succès public, Rappeneau peaufine son image de marque : de très gros budgets pour de fastueuses reconstitutions en costumes, du grand spectacle patrimonial de qualité avec un [...]

Cyrano de Bergerac, de J.-P. Rappeneau, 1990

Cyrano de Bergerac, de J.-P. Rappeneau, 1990

Photographie

«Cyrano de Bergerac» d'Edmond Rostand a fait l'objet de nombreuses adaptations au cinéma. Ici, Gérard Depardieu dans la version qu'en donna Jean-Paul Rappeneau en 1990. 

Crédits : Benoît Barbier/ Camera One/ Hachette Première/ UGC/ Album/ AKG-images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire d'histoire et esthétique du cinéma, département des arts du spectacle de l'université de Caen

Classification

Pour citer l’article

René PRÉDAL, « RAPPENEAU JEAN-PAUL (1932- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-rappeneau/