NANCY JEAN-LUC (1940- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le philosophe français Jean-Luc Nancy est né à Bordeaux en 1940. Le milieu chrétien imprègne ses années de formation : les Jeunesses catholiques, d'abord, puis l'enseignement de Georges Morel (1921-1989), jésuite spécialiste de Hegel. Un échec à l'École normale supérieure le conduit à poursuivre ses études de philosophie à la Sorbonne. Il suit les cours de Georges Canguilhem (1904-1995) et devient l'élève de Paul Ricœur (1913-2005), qui dirigera son mémoire de maîtrise sur la question de la religion chez Hegel. En parallèle, il découvre Heidegger. La lecture de la Lettre sur l'humanisme (1947) lui ouvre des horizons nouveaux. En 1964, l'agrégation en poche, il renonce à des études de théologie et semble tourner, une fois pour toutes, la page du christianisme. La découverte du structuralisme, la lecture, puis les rencontres de Jacques Derrida, Louis Althusser, Gilles Deleuze le confortent dans son choix de la modernité.

En 1968, Jean-Luc Nancy commence à enseigner la philosophie à l'université de Strasbourg, où il deviendra professeur. Il y fait la connaissance d'un collègue de la même génération, Philippe Lacoue-Labarthe. C'est le début d'une amitié et d'une aventure philosophique partagée. Ils écriront ensemble leur premier livre : Le Titre de la lettre (une lecture de Lacan), paru en 1973. Lacan lui-même saluera la qualité de ce travail de « déconstruction », qui revendique sa proximité avec la recherche de Jacques Derrida. Au-delà d'un questionnement de l'impensé philosophique de type hégélien qui traverse le texte du psychanalyste, on voit s'y dessiner les prémisses d'une pensée en devenir. Le Discours de la syncope : Logodaedalus (1976) poursuit la réflexion sur la lettre et l'écriture, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  NANCY JEAN-LUC (1940- )  » est également traité dans :

LACOUE-LABARTHE PHILIPPE (1940-2007)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 004 mots

Né en 1940, tout comme Jean-Luc Nancy, et, comme ce dernier, professeur à l'université Marc-Bloch de Strasbourg, Philippe Lacoue-Labarthe s'inscrit dans la mouvance de Jacques Derrida (à propos duquel il organisa en 1980, avec Jean-Luc Nancy, un colloque à Cerisy-la-Salle publié sous le titre Les Fins de l'homme ). Aux limites de la philosophie, le questionnement serré de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-lacoue-labarthe/#i_42568

Pour citer l’article

Didier CAHEN, « NANCY JEAN-LUC (1940- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-nancy/