MONROE JAMES (1758-1831)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

James Monroe, président des Etats-Unis

James Monroe, président des Etats-Unis
Crédits : Library of Congress, Washington D.C.

photographie

Thomas Jefferson

Thomas Jefferson
Crédits : Hulton Getty

photographie


Né en Virginie dans une famille de notables, James Monroe interrompit ses études au collège William and Mary pour participer à la guerre d'Indépendance au cours de laquelle il fut blessé et nommé capitaine par George Washington. En 1780, il devient l'ami de Thomas Jefferson, auprès duquel il poursuit ses études de droit. À vingt-quatre ans, il est élu à la Chambre des représentants de Virginie, puis, de 1783 à 1786 au Congrès constitutif des États-Unis. En 1790, élu sénateur de Virginie, il est un des principaux orateurs du parti républicain contre les fédéralistes.

James Monroe, président des Etats-Unis

James Monroe, président des Etats-Unis

Photographie

Combattant de la guerre d'Indépendance, membre du Congrès constitutif des États-Unis, ambassadeur à Paris, James Monroe (1758-1831), est président des États-Unis de 1817 à 1825. 

Crédits : Library of Congress, Washington D.C.

Afficher

Nommé à Paris par George Washington (1794-1796) en raison de sa francophilie, Monroe a pour mission de faire accepter par la Convention puis par le Directoire les négociations en cours entre les États-Unis et la Grande-Bretagne ; le traité Jay (1794) ayant pour but de préserver la neutralité américaine pendant les guerres révolutionnaires, Monroe essaie d'apaiser les craintes des dirigeants français en faisant croire que le Congrès américain ne ratifiera pas ce traité. Rappelé par Washington, il tente de justifier son comportement dans un pamphlet exposant ses Vues sur la conduite de l'exécutif et de la politique étrangère aux États-Unis.

En janvier 1803, Thomas Jefferson le nomme ambassadeur extraordinaire auprès du Consulat pour négocier avec Bonaparte l'acquisition de la Louisiane. Profitant de ce que la France était disposée à vendre l'ensemble du territoire pour des raisons stratégiques, Monroe et Robert Livingston, l'ambassadeur en titre, signent le traité pour le rachat de la Louisiane le 2 mai 1803. Par contre, le succès ne couronne pas ses deux autres missions : en Espagne, où il ne réussit pas à négocier l'achat de la Floride, et en Grande-Bretagne où le traité qu'il signe entre les deux pays est désavoué par le président Jefferson.

Secrétaire d'État sous la présidence de James Madison de 1811 à 1815, il dut à s [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche au Centre d'études et de recherches internationales de la Fondation nationale des sciences politiques

Classification


Autres références

«  MONROE JAMES (1758-1831)  » est également traité dans :

AMÉRIQUE LATINE - Évolution géopolitique

  • Écrit par 
  • Georges COUFFIGNAL
  •  • 7 468 mots

Dans le chapitre «  Le poids historique des États-Unis »  : […] Le 2 décembre 1823, James Monroe, cinquième président des États-Unis, fixait dans un message au Congrès les principes qui devaient guider la politique étrangère de Washington vis-à-vis de l'Europe et de l'Amérique latine : « ... we should consider any attempt on their part to extend their system to any portion of this hemisphere as dangerous to o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-evolution-geopolitique/#i_16908

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « L'application de la Constitution et les partis politiques »  : […] Dans l'euphorie de l'Indépendance et oublieux de l'expérience britannique, les Pères de la patrie avaient songé à un développement harmonieux de la Constitution dans l'unanimité des citoyens. Rapidement apparut un clivage et se formèrent deux partis qui, sous des noms et des programmes différents, n'ont pas cessé de dominer la vie politique américa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_16908

MONROE DOCTRINE DE

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 1 842 mots
  •  • 2 médias

On désigne sous l'expression « doctrine de Monroe » les principes énoncés par le président James Monroe dans son message du 2 décembre 1823 au Congrès. En réalité, Monroe n'a jamais songé à exprimer une doctrine quelconque, relative à la politique étrangère des États-Unis, mais seulement à affirmer ou réaffirmer les lignes générales de la conduit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/doctrine-de-monroe/#i_16908

Pour citer l’article

Marie-France TOINET, « MONROE JAMES - (1758-1831) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-monroe/