MADISON JAMES (1751-1836)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique virginien, James Madison participe d'abord à l'élaboration de la Constitution de son État, puis entre au Congrès confédéral en 1780 et sert de secrétaire à la Convention de Philadelphie. Partisan de la nouvelle Constitution, il se rapproche de plus en plus de Jefferson ; au moment où éclate la querelle entre hamiltoniens et jeffersoniens, Madison est l'un des fondateurs du Parti républicain-démocrate (ancêtre de l'actuel Parti démocrate américain). En 1798, il s'oppose violemment aux mesures antirépublicaines que prend le président Adams (il rédige les résolutions de Virginie), puis il entre, en 1801, dans le cabinet que forme Jefferson. Secrétaire d'État jusqu'à 1809, il mène la politique de neutralité que les États-Unis s'imposent dans le conflit européen. Succédant à Jefferson, il devient président en 1809 et sera réélu en 1812. La neutralité s'est alors révélée impossible : en 1812, les États-Unis entrent en guerre contre l'Angleterre malgré l'opposition d'une partie de la population. Enfin, Madison, l'ancien adversaire de Hamilton, signe en 1816 la loi qui autorise la fondation d'une deuxième banque centrale : entre républicains-démocrates et fédéralistes, les différences disparaissent ; le pays entre dans l'« ère des bons sentiments ».

—  André KASPI

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'Amérique du Nord à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  MADISON JAMES (1751-1836)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « L'application de la Constitution et les partis politiques »  : […] Dans l'euphorie de l'Indépendance et oublieux de l'expérience britannique, les Pères de la patrie avaient songé à un développement harmonieux de la Constitution dans l'unanimité des citoyens. Rapidement apparut un clivage et se formèrent deux partis qui, sous des noms et des programmes différents, n'ont pas cessé de dominer la vie politique américa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_16897

FEDERALIST PAPERS THE

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 250 mots

Série de quatre-vingt-cinq articles signés « Publius » et publiés entre octobre 1787 et août 1788 dans le New York Packer . Leurs auteurs étaient trois des personnalités dont le rôle avait été fondamental dans la rédaction de la Constitution des États-Unis : Alexander Hamilton (1755-1804, qui fut l'âme de l'entreprise et écrivit près des deux tiers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-federalist-papers/#i_16897

Pour citer l’article

André KASPI, « MADISON JAMES - (1751-1836) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-madison/