COOK JAMES (1728-1779)

Rejeton aventureux d'une famille modeste de cultivateurs anglais, autodidacte féru d'observations, de mathématiques et d'astronomie, James Cook gravit rapidement les échelons de la Royal Navy à la faveur de la guerre avec la France (1756-1763). Au lendemain de la guerre de Sept Ans, il est suffisamment connu et estimé pour se voir confier de nombreuses missions de relevé topographique dont il s'acquitte avec brio.

Chargé par la Société royale de géographie de Londres de gagner le Pacifique Sud afin d'observer le passage de la planète Vénus devant le disque solaire, il s'embarque en août 1768 à Plymouth à bord de l'Endeavour. Délaissant le détroit de Magellan, il cingle vers le cap Horn, qu'il réussit à doubler après avoir essuyé une furieuse tempête et manqué cent fois s'éventrer sur des écueils mal indiqués. En mars 1769, il atteint une petite île appartenant aux Tuamotu. Le mois suivant, il accoste à Tahiti où sa diplomatie courtoise lui vaut l'amitié indéfectible de la population indigène et lui permet d'établir un campement et un observatoire astronomique. Il reconnaît peu après les îles de l'archipel, découvert avant lui par Bougainville, auxquelles il donne le nom d'îles de la Société. Après en avoir fait minutieusement le relevé, il se dirige vers le continent austral. Le 7 septembre 1769, après une tempête d'une rare violence, il aperçoit les côtes de la Nouvelle-Zélande ; il en dresse la carte malgré l'hostilité des indigènes. Le 31 mars 1770, il lève l'ancre et mouille vingt jours plus tard dans Botany Bay sur la côte orientale de l'Australie. La férocité des aborigènes et la présence de récifs et de hauts fonds ne le découragent pas d'explorer sur 1 600 miles l'est de l'Australie, qu'il baptise Nouvelle-Galles du Sud et dont il prend possession au nom du roi George III. Après s'être échoué sur un récif de corail dont il parvient à se dégager in extremis, Cook se décide à prendre le chemin du retour. Avec un équipage décimé par la malaria et les fièvres tropicales, il double le cap de B [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : historien, docteur en droit, docteur honoris causa de la National University of Ireland et de l'Université d'Ulster (Royaume-Uni)

Classification


Autres références

«  COOK JAMES (1728-1779)  » est également traité dans :

DEUXIÈME VOYAGE DE COOK

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

En avril 1772, le Britannique James Cook , déjà célèbre pour avoir exploré, à l'occasion d'un tour du monde effectué en 1768-1771, l' Australie et la Nouvelle-Zélande , repartait vers le sud à la tête de deux vaisseaux, la Resolution et l'Adventure, avec un objectif mythique : découvrir le continent austral. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deuxieme-voyage-de-cook/#i_21313

ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Edmond JOUVE, 
  • Jean JOUZEL, 
  • Gérard JUGIE, 
  • Claude LORIUS
  •  • 16 437 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les expéditions individuelles »  : […] « Terre australe » est celle du Français Bouvet qui, en 1739, découvre l'île qui porte son nom depuis lors, et dont on se désintéresse aussitôt. Au cours de la seconde expédition, en 1772-1775, Cook découvre les îles Sandwich du Sud, franchit le cercle polaire en trois points et atteint la latitude record de 710 10′, sans rencontrer le continent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antarctique/#i_21313

AUSTRAL OCÉAN ou OCÉAN GLACIAL ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 3 793 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire de l'exploration »  : […] que vers 1770, par les explorations presque simultanées de James Cook (1768-1771 et 1772-1775), du Malouin Marion-Dufresne accompagné de Crozet (1771-1772) et du Quimpérois Kerguelen (1771-1773). Une bonne partie du voyage circumpolaire de Cook se fit le long du 60e parallèle, à la limite des glaces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/austral-ocean-glacial-antarctique/#i_21313

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 549 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « La première colonisation »  : […] e siècle (Tasman, 1642 ; Dampier, 1688), il faut attendre les expéditions de Cook pour que commence l'exploration. En 1770, il prend possession, au nom du roi d'Angleterre, d'un fragment de la côte orientale. La colonisation n'est envisagée que plus de quinze ans plus tard, après la perte des colonies américaines et devant la menace d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_21313

DÉCOUVERTES GRANDES

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 7 960 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les successeurs : les grands explorateurs »  : […] mer, le Japon à Arkhangelsk et découvre le détroit qui sépare l'Amérique de l'Asie et qui, depuis, porte son nom. Enfin, la seconde moitié du siècle est marquée par les grands voyages de circumnavigation de Bougainville (1764-1769), de Cook (1769-1779), de Lapérouse (1785-1788) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-decouvertes/#i_21313

GRANDES EXPÉDITIONS SCIENTIFIQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 785 mots

1756 Dans son Histoire des navigations aux terres australes, le président du parlement de Dijon Charles de Brosses engage les souverains à lancer de nouveaux voyages de découverte avec des spécialistes scientifiques (un cartographe, un naturaliste, un astronome) et prône des relations pacifiques avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-expeditions-scientifiques-reperes-chronologiques/#i_21313

HAWAII

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 5 883 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un archipel polynésien tardivement découvert »  : […] C'est James Cook qui, dans son troisième voyage destiné à explorer le Pacifique du Nord-Est et la côte nord américaine, encore inconnue entre la Californie et l'ouest de l'Alaska, découvrit les Hawaii le 18 janvier 1778, venant de Tahiti. Après plus de neuf mois de campagne dans le Pacifique nord, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hawaii/#i_21313

NOUVELLE-CALÉDONIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DOUMENGE
  •  • 11 892 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Découverte et premiers établissements européens »  : […] L'archipel de la Nouvelle-Calédonie a été tardivement découvert par les navigateurs européens. L'Écossais James Cook aborda la Grande Terre par le nord-est, le 4 septembre 1774. Il donna à la grande île son nom actuel par analogie avec sa Calédonie natale. Il longea la Grande Terre par l'est avant de découvrir Kounié qu'il nomma île des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-caledonie/#i_21313

NOUVELLE-ZÉLANDE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE
  •  • 12 865 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre «  La littérature anglophone de la Nouvelle-Zélande et du Pacifique Sud »  : […] aux environs du viiie siècle de notre ère. C'est aussi en venant de Tahiti que le capitaine Cook, en 1769, a exploré les côtes de ce que les Maoris appellent Aotearoa (littéralement « le pays au long nuage blanc »). Depuis le début du xxe siècle, la Nouvelle-Zélande exerce une influence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-zelande/#i_21313

PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 283 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les grandes découvertes de la seconde moitié du XVIIIe siècle »  : […] Sur le plan de la connaissance géographique, c'est cependant James Cook qui fit faire des progrès décisifs au cours de ses trois voyages. Le premier (1768-1771), après un séjour à Tahiti pour observer le passage de Vénus sur le disque du Soleil, lui permit notamment d'explorer complètement l'archipel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ocean-pacifique/#i_21313

PÂQUES ÎLE DE

  • Écrit par 
  • Michel ORLIAC
  •  • 4 624 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'Europe découvre les Pascuans »  : […] Le 12 mars 1774, James Cook découvre à la lunette les statues de l'île de Pâques ; l'équipage de la Resolution (112 hommes) est alors affaibli par la vaine recherche du continent austral. Le 14 et le 15, les environs d'Hanga Roa et la côte sud sont visités. Au journal et à une carte de Cook s'ajoutent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-de-paques/#i_21313

POLYNÉSIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DOUMENGE
  •  • 11 158 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Les premiers contacts avec le monde des Européens : de la découverte au protectorat (1767-1842) »  : […] et surtout de Louis Antoine de Bougainville (1768) et de James Cook (1769) ouvraient une période nouvelle dans l'histoire de la Polynésie orientale. En 1772, deux navires espagnols étaient envoyés à leur tour à la découverte de la Polynésie. Interrompu par le déroulement de la guerre de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polynesie-francaise/#i_21313

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 748 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Volontarisme et déceptions »  : […] On peut certes se consoler en prenant connaissance des explorations océaniques de Cook entre 1768 et 1779. Il a pris possession, au nom de l'Angleterre, de la Nouvelle-Galles du Sud, a reconnu la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie, exploré nombre d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-l-empire-britannique/#i_21313

TONGA

  • Écrit par 
  • Sophie FOSTER, 
  • Sione LATUKEFU
  • , Universalis
  •  • 2 112 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] le suit en 1643. Les premiers contacts effectifs avec des Européens datent cependant des voyages réalisés par James Cook entre 1773 et 1777. Ce dernier baptise l'archipel « îles des Amis » car les indigènes lui réservent un accueil chaleureux et le ravitaille. La Société missionnaire de Londres tente, en vain, d'introduire le christianisme aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tonga/#i_21313

Pour citer l’article

Pierre JOANNON, « COOK JAMES - (1728-1779) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-cook/