RABIN ITZHAK (1922-1995)

Médias de l’article

Guerre de Six Jours, 1967

Guerre de Six Jours, 1967
Crédits : National Archives

vidéo

Israël-Égypte : accord intérimaire

Israël-Égypte : accord intérimaire
Crédits : Hulton Getty

photographie

Vers la paix israélo-palestinienne?

Vers la paix israélo-palestinienne?
Crédits : Hulton Getty

photographie

Funérailles d'Itzhak Rabin, 1995

Funérailles d'Itzhak Rabin, 1995
Crédits : Getty

photographie


Premier ministre israélien de 1974 à 1977 et de 1992 à sa mort, Itzhak Rabin fut l'un des derniers représentants de la génération de 1948, celle qui mena la guerre d'indépendance ; il fut aussi le premier chef de gouvernement sabra (Israélien né en Israël). Né à Jérusalem, d'une famille originaire d'Europe orientale (son père s'était d'abord installé aux États-Unis), Itzhak Rabin fait des études brillantes au lycée agricole Kadouri, l'une des meilleures institutions de l'époque, d'où sont issus de nombreux dirigeants de l'État. En 1940, au lieu de se rendre aux États-Unis en tant que boursier, il s'engage dans le Palmah (unité d'élite clandestine du mouvement kibboutzique). Il se lie alors notamment avec Moshe Dayan (son aîné de sept ans). Arrêté par les Anglais pendant quelques mois en 1946, il commande, à sa libération, un bataillon du Palmah (il est l'adjoint d'Yigal Allon, le chef de l'unité). Son rôle est très important dans les différentes batailles de la guerre d'indépendance et il devient l'un des officiers les plus en vue. Lorsque le Palmah, considéré comme gauchisant, est dissous par Ben Gourion peu après la création de l'État d'Israël, il décide de rester sous les drapeaux. Il suit les cours d'une académie militaire anglaise et gravit tous les échelons de la hiérarchie militaire, et est enfin nommé chef de l'état-major général de l'armée le 1er janvier 1964. C'est ainsi qu'il est appelé à diriger l'armée lors de la guerre de Six Jours (juin 1967). Il est alors considéré comme un héros national, et, lorsqu'il quitte le service actif, il est nommé, en 1968, ambassadeur à Washington, où il reste jusqu'en mars 1973. Il renforce les liens avec les États-Unis en insistant sur la dimension stratégique de l'alliance entre les deux pays : celle-ci doit dépasser le cadre idéologique et sentimental traditionnel pour refléter la communauté d'intérêt.

Guerre de Six Jours, 1967

Guerre de Six Jours, 1967

vidéo

Le 10 juin 1967, la troisième guerre israélo-arabe, appelée guerre de Six Jours en raison de sa durée, s'achève par une victoire foudroyante de l'armée israélienne et la déconfiture totale des pays arabes. Les gains territoriaux d'Israël sont considérables : au sud, Gaza et la péninsule... 

Crédits : National Archives

Afficher

De retour en Israël, il est élu pour la première fois à la Knesset le 31 décembre 1973, sur la liste travailliste. Il occupe pendant quelques semaines le poste de ministre du Travail dans le dernier go [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : professeur à la faculté de droit de l'université hébraïque de Jérusalem (Israël)

Classification


Autres références

«  RABIN ITZHAK (1922-1995)  » est également traité dans :

ARAFAT YASSER (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU
  •  • 1 389 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La longue marche vers l’autonomie »  : […] qui s'ouvre à Madrid en 1991 sous l'égide des États-Unis, Yasser Arafat choisit la diplomatie secrète d'Oslo et signe avec Itzhak Rabin, à Washington le 13 septembre 1993, une déclaration de reconnaissance mutuelle qui ouvre la voie à une autonomie progressive des territoires palestiniens occupés depuis 1967. Revenu à Gaza en juillet 1994, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yasser-arafat/#i_80116

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 721 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Israël et le problème palestinien »  : […] à la surprise générale et à la faveur de négociations ultrasecrètes, le gouvernement d'Itzhak Rabin et l'OLP parvenaient, le 13 septembre 1993, à la signature d'un accord encore modeste précédé d'un échange de lettres de reconnaissance réciproque (datées du 9 septembre 1993). Le nom officiel de cet accord, Déclaration de principes sur des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_80116

JORDANIE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT
  •  • 19 645 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La paix avec Israël et le poids des instabilités régionales »  : […] de l'historien Avi Shlaim). L'arrivée au gouvernement israélien du travailliste Itzhak Rabin, en juin 1992, augmente les potentialités. Dès octobre 1992, un véritable accord de paix existe (il est publié dans la presse israélienne), mais le roi Hussein refuse de franchir le pas tant que les Israéliens et les Palestiniens n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jordanie/#i_80116

PALESTINIENNE AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Aude SIGNOLES
  • , Universalis
  •  • 28 722 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les Palestiniens dans la crise du Golfe et dans les négociations israélo-arabes de paix (1990-1994) »  : […] et cette identification, surtout après l'arrivée au pouvoir d'une équipe travailliste Rabin-Pérès en juin 1992. Pour hâter la négociation, grâce à une médiation norvégienne, Pérès et Arafat parviennent même à un programme précis d'autonomie palestinienne totale progressive en quelques mois. C'est la Déclaration de principes israélo-palestinienne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite-palestinienne/#i_80116

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 333 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre «  Fin de l'ère bipolaire et nouvel ordre régional arabe »  : […] terrorisme et au choix résolu d'une solution politique négociée. Le gouvernement d'Itzhak Rabin infléchit à son tour ses positions, lorsque les pressions américaines se conjuguent à la conviction nouvelle qu'il ne saurait y avoir de solution militaire à l'intifada. Le succès croissant des islamo-nationalistes du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/#i_80116

Pour citer l’article

Claude KLEIN, « RABIN ITZHAK - (1922-1995) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/itzhak-rabin/