ÎLE-DE-FRANCE, région administrative

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Île-de-France (12 millions d’habitants en 2014 sur 12 011 km2) n'a pas toujours porté ce nom ni connu ses limites actuelles, comprenant Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne (qui constituent la « petite couronne »), ainsi que les Yvelines, l'Essonne, le Val-d'Oise et la Seine-et-Marne (qui constituent la « grande couronne »). Elle n'a pas de frontières naturelles évidentes et se confond en partie avec la région parisienne mais sans s'y identifier complètement. C'est une région différente, par sa nature, de la plupart des autres régions françaises, principalement du fait de la présence de Paris et de son agglomération. On notera que la coutume veut que l’on écrive « région » lorsqu’il s’agit de la région géographique, et « Région » lorsqu’il s’agit de la région administrative.

Ile-de-France : carte administrative

Ile-de-France : carte administrative

Carte

Carte administrative de la région Ile-de-France. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

L'Île-de-France, région naturelle, historique ou urbaine ?

L'Île-de-France n'est pas vraiment une région naturelle, elle est plutôt un sous-ensemble du Bassin parisien, tout en possédant quelques caractères particuliers. Située au centre d'un bassin sédimentaire constitué de plateaux où s'encaissent des vallées, elle est ainsi marquée, du fait de sa situation centrale, par une certaine horizontalité du relief, et aussi par une remarquable convergence hydrographique (Seine, Oise, Marne). Celle-ci a en partie justifié le nom (cité par Froissart en 1380) de l'espace entouré d'eau par ces trois fleuves (l'Île-de-France). Elle est aussi, sur le plan climatique, un peu plus sèche et plus chaude que les terres qui l'entourent, mais ces caractères, qui sont plutôt des nuances, ne suivent pas les limites administratives : la zone plus sèche s'étend du nord-est au sud-ouest vers la Beauce, où elle dépasse largement les limites de la région, de même que la zone chaude ; celle-ci est également marquée par l'« îlot de chaleur » parisien (plus de 4 à 5 0C en moyenne), [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages






Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de la section prospective et planification du conseil économique et social de la Région Île-de-France

Classification


Autres références

«  ÎLE-DE-FRANCE, région administrative  » est également traité dans :

AGRICULTURE URBAINE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Xavier LAUREAU
  •  • 6 267 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Un nouvel outil d’aménagement des espaces urbanisés »  : […] De nouvelles approches d’aménagement urbain sont à mettre en relation avec la nécessité de juguler la congestion des grandes métropoles, d’y améliorer la qualité de l’air, de réduire les îlots de chaleur… Les démarches de développement durable présentent l’intérêt, au travers de leurs différentes dimensions (environnementales, économiques, sociales, territoriales, éthiques), de proposer des solu […] Lire la suite

BANLIEUE

  • Écrit par 
  • Jean BASTIÉ, 
  • Stéphane BEAUD, 
  • Jean ROBERT
  •  • 6 548 mots

Dans le chapitre « Les banlieues à l'ère des métropoles »  : […] Si les banlieues des villes moyennes ou en forte croissance correspondent encore largement au tableau qui vient d'en être fait, le développement de vastes métropoles, notamment dans la seconde moitié du xx e  siècle, ainsi que l'évolution des modes de vie, liée en partie au développement de l'automobile, modifient profondément l'équilibre et les rapports entre centre et périphérie, et remettent en […] Lire la suite

BOBIGNY

  • Écrit par 
  • Boris LEBEAU
  •  • 790 mots
  •  • 1 média

Avec 48 892 habitants (en 2012), Bobigny est une commune de taille moyenne de la banlieue nord-est de Paris. Pourtant, son statut de préfecture de la Seine-Saint-Denis lui confère une place particulière dans le système territorial métropolitain. Bien que les fouilles archéologiques menées depuis 2002 dans l'enceinte de l'hôpital Avicenne révèlent les traces d'une présence gauloise au iii e  siècle […] Lire la suite

CENTRE-VAL DE LOIRE, région administrative

  • Écrit par 
  • Franck GUÉRIT
  •  • 2 958 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une région sous tensions »  : […] Sous l'influence plutôt positive et modernisatrice de Paris, le Centre-Val de Loire n'apparaît pas pour autant comme une région homogène. Un gradient nord-sud manifeste la décroissance de l'influence parisienne vers le sud de la région et met en lumière, schématiquement, trois sous-ensembles régionaux. La médiocrité du système urbain et l'influence des départements renforcent la diversité liée au […] Lire la suite

CERGY-PONTOISE

  • Écrit par 
  • Jean STEINBERG
  •  • 1 134 mots
  •  • 1 média

Cergy-Pontoise, chef-lieu du département du Val-d'Oise, avait une population de 203 000 habitants dans l’agglomération en 2012 (les deux villes centres qui lui donnent son nom en réunissaient 93 000) ; elle n'en comptait que 42 000 en 1968. La ville nouvelle, dont la création fut décidée en 1966, est implantée dans un site remarquable constitué de plateaux bordant la vallée de l'Oise peu avant so […] Lire la suite

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE (L. Le Vau)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 238 mots
  •  • 1 média

La construction du château de Vaux-le-Vicomte, près de Melun, au sud-est de Paris, peut être considérée comme la première étape de la réalisation de Versailles : Louis XIV reprit en effet dans son intégralité l'équipe réunie par son surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, notamment l'architecte Louis Le Vau, le peintre Charles Le Brun et André Le Nôtre qui dessina les jardins, quand il résolut […] Lire la suite

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 254 mots

1641 Acquisition de Vaux par Nicolas Fouquet (1615-1680). Le parc commence à être aménagé. 1653 ( ?) Début des fondations du bâtiment principal. 1655-1656 Le plan définitif proposé par l'architecte Louis Le Vau est approuvé par Fouquet. 1656-1660 Construction du château sous la direction de Le Vau. 1656 Les jardins commencent à être créés, dans leur état définitif, sous la direction d'André L […] Lire la suite

CRÉTEIL

  • Écrit par 
  • Jean STEINBERG
  •  • 955 mots
  •  • 1 média

Créteil, chef-lieu du département du Val-de-Marne, comptait 90 590 habitants en 2012. Cette commune, bordée à l'est par la Marne, a connu deux épisodes successifs de forte croissance démographique depuis les années 1960, qui ont fait tripler sa population en trente ans. Créteil a une origine très ancienne mais ne devient un bourg qu'à l'époque gallo-romaine. Jusqu'au second Empire, seul existe l'a […] Lire la suite

ÉVRY

  • Écrit par 
  • Jean STEINBERG
  •  • 907 mots
  •  • 1 média

Évry, chef-lieu de l'Essonne, avait une population de 53 221 habitants en 2012. Ce faible chiffre s'explique par la petitesse relative de la commune qui, avec les communes voisines de Bondoufle, Courcouronnes et Lisses, sur une superficie de 3 000 hectares seulement, a bénéficié du statut de ville nouvelle de 1965 à 2000. Le territoire de la ville nouvelle comportait relativement peu de vestiges, […] Lire la suite

FONTAINEBLEAU CHÂTEAU DE

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 846 mots
  •  • 2 médias

Situé au centre d'une magnifique forêt, le palais de Fontainebleau fut la résidence de presque tous les rois de France depuis Louis VII. L'époque la plus brillante pour le château est le xvi e siècle. François I er y réunit un groupe remarquable d'artistes italiens et français, qui agrandissent et décorent sa demeure : ils forment l'école de Fontainebleau. Sous Henri IV, un autre groupe composé […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 949 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Naissance des grandes principautés territoriales »  : […] Cependant, de Verdun (843) à l'avènement d'Hugues Capet (987), la Francia occidentalis fut territorialement menacée à plusieurs reprises et de diverses façons. Le premier de ces risques fut sans doute les tentatives de reconstitution de l'empire carolingien. Si la première de ces tentatives est celle d'un roi de Francie occidentale, Charles le Chauve (de 875 à 877), la seconde replace tous les Ét […] Lire la suite

GARES, architecture

  • Écrit par 
  • Karen BOWIE
  •  • 5 321 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'« effet T.G.V. » »  : […] En France, la réflexion sur les transports ferroviaires à grande vitesse connaît des évolutions importantes, notamment pendant les années 1980. Si on souhaitait d'abord des lignes capables de concurrencer l'avion (Paris-Lyon, ouverte en 1981), la réussite du système technique et la conjoncture de la construction européenne ont favorisé la mise en place d'un véritable réseau T.G.V. pouvant s'intég […] Lire la suite

GOTHIQUE ART

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 14 842 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « L'émergence d'un style : 1140-1190 »  : […] L'art nouveau apparaît en Île-de-France. Cette région, qui n'avait pas eu à l'époque précédente un rôle important, devient déterminante dans l'histoire de l'Europe. Plus précisément, c'est à l'abbatiale de Saint-Denis que s'affirme le nouveau style : il s'oppose à la production contemporaine par un choix esthétique clairement affirmé, par la volonté d'intégrer toutes les techniques, mais aussi pa […] Lire la suite

LOUIS VI LE GROS (1081 env.-1137) roi de France (1108-1137)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 459 mots

Fils de Berthe de Hollande et de Philippe I er , associé au trône en 1098 par son père qui lui avait confié les opérations militaires face aux Anglo-Normands, il doit se faire sacrer précipitamment le 3 août 1108 pour ne pas risquer la concurrence d'un fils de la seconde femme de son père, Bertrade de Montfort. Il épouse en 1115 Adélaïde de Savoie, nièce du pape Calixte II. Sous son règne, le pouv […] Lire la suite

MAISONS-LAFFITTE

  • Écrit par 
  • Sophie CUEILLE, 
  • Claude MIGNOT
  •  • 2 984 mots

Bâtie dans un site exceptionnel à l'ouest de Paris, entre une boucle de la Seine et la forêt de Saint-Germain-en-Laye, la ville de Maisons-Laffitte (Yvelines) porte inscrits dans son nom double les deux gestes fondateurs de son identité : la construction du château de Maisons (1641-1668) par François Mansart pour René de Longueil, sur la route du château royal de Saint-Germain, et le lotissement d […] Lire la suite

MELUN

  • Écrit par 
  • Jean STEINBERG
  •  • 854 mots
  •  • 1 média

Melun, chef-lieu du département de Seine-et-Marne, est une ville de 41 506 habitants (2012) au cœur d'une agglomération d'environ 125 000 habitants (comprenant seize communes, notamment Dammarie-les-Lys, Le Mée-sur-Seine, Vaux-le-Pénil). Oppidum celte pris par Labienus, lieutenant de Jules César, en 53 avant J.-C., Melun ( Melodunum ) est choisie comme résidence par les premiers souverains capétie […] Lire la suite

NANTERRE

  • Écrit par 
  • Pascale PHILIFERT
  •  • 911 mots
  •  • 1 média

Nanterre, préfecture des Hauts-de-Seine, dont la population s'élevait à 94 190 habitants en 2013, s'étend sur un vaste territoire parmi les plus stratégiques d'Île-de-France. Depuis un siècle, plusieurs éléments clés ont marqué le destin de la ville, tout en contribuant à dessiner les contours d'une identité complexe. Nanterre est située au nord-ouest de Paris, à l'intérieur d'une des boucles de l […] Lire la suite

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Une région mieux partagée »  : […] Les réflexions récentes sur la notion de Grand Paris ont pris acte de la quasi impossible extension administrative de la capitale. Elles se fondent plutôt sur l'existence de continuités paysagères ou morphologiques, ou à l'inverse sur la mise en relation de situations urbaines fragmentaires. Il revient à l'étude menée de 1983 à 1989 dans le cadre de la mission Banlieue 89, dirigée par Roland Cast […] Lire la suite

PARISIEN BASSIN

  • Écrit par 
  • Jean ROBERT
  •  • 5 035 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une population importante, des densités très inégales »  : […] La population et les densités attirent les commentaires les plus opposés, selon que l'on inclut ou non l'Île-de-France dans les comptes : avec celle-ci, la population était de 21 591 000 habitants lors du recensement de 2007, sans la Lorraine, presque 24 millions avec la Lorraine. Mais, en excluant les 11,6 millions d'habitants de la région-capitale, le reste du Bassin parisien ne compte que 10 m […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean ROBERT, « ÎLE-DE-FRANCE, région administrative », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-de-france-region-administrative/