Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HYPOXIE & ANOXIE

Diminution de la quantité d'oxygène utilisable par les cellules de l'organisme, l'hypoxie se manifeste le plus souvent par de la cyanose et par des signes de douleur affectant les organes les plus sensibles, cerveau et myocarde notamment. La mesure de la pression partielle de l'oxygène du sang artériel permet d'évaluer l'importance du déficit en oxygène, sauf lorsque l'hypoxie est liée à une anémie ou à la présence d'hémoglobine anormale, situations dans lesquelles cette pression partielle est, si l'on peut dire, normale. Ses causes habituelles, en dehors de l'hypoxie accidentelle par air confiné, sont pulmonaires et cardiaques.

L'anoxie vraie, où l'oxygène ne parvient plus aux tissus, ne peut en fait résulter que de l'obstruction complète des voies respiratoires ou d'un arrêt circulatoire, localisé ou généralisé. Son pronostic dépend de la sensibilité tissulaire à l'anaérobiose ainsi réalisée : la résistance à l'anoxie est faible ; quelques minutes suffisent pour que des lésions irréversibles affectent le cerveau.

— François BOURNÉRIAS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ACIDO-BASIQUE ÉQUILIBRE

    • Écrit par Pierre KAMOUN
    • 2 955 mots
    • 1 média
    ...hyperventilation qui tend à corriger le trouble initial. Inversement, l'hypocapnie provoque une hypoventilation, mais ce mécanisme est toujours limité par l'anoxie (diminution de la pCO2 artérielle) qu'il crée. En effet, les centres bulbaires sensibles à l'anoxie y répondent par une hyperventilation.
  • ANGOR

    • Écrit par François BOURNÉRIAS
    • 224 mots

    Un angor pectoris, ou angine de poitrine, est une manifestation clinique qui traduit une anoxie transitoire du muscle cardiaque.

    Le diagnostic se fonde sur la nature des crises, que caractérisent des douleurs rétrosternales survenant typiquement à l'effort, brèves, constrictives....

  • ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique terrestre

    • Écrit par Jean-Pierre CHALON
    • 7 816 mots
    • 7 médias
    ...de la quantité d’oxygène entrant dans nos poumons à chaque inspiration réduit la production d'énergie utilisable par nos cellules : c'est le phénomène d’« hypoxie ». Cet effet est ressenti différemment suivant les individus, certaines personnes pouvant en souffrir dès 3 500 mètres d'altitude alors que...
  • CARBONE

    • Écrit par Jean AMIEL, Henry BRUSSET
    • 8 257 mots
    • 11 médias
    L' oxyde de carbone s'additionne aussi à l'hémoglobine du sang en provoquant une anoxie. Cette intoxication est extrêmement fréquente ; sa forme aiguë constitue l'une des formes les plus courantes de suicide. Elle débute par des maux de tête, une baisse de l'acuité auditive et souvent une impression...
  • Afficher les 13 références

Voir aussi