HUNS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

300 à 400. Christianisme

300 à 400. Christianisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

400 à 500. Royaumes barbares

400 à 500. Royaumes barbares
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Sites des nomades de l'époque hunnique

Sites des nomades de l'époque hunnique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tombes des nomades de l'époque hunnique (1)

Tombes des nomades de l'époque hunnique (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les styles artistiques

Le style polychrome constitue l'apport le plus remarquable de l'art des nomades de l'époque hunnique. Les objets de ce style (bijoux, éléments du costume ou du harnachement, armes) portent des pierres semi-précieuses (almandines, cristal, ambre) ou de la verroterie, montées en bate ou formant un décor couvrant, style cloisonné. Le style polychrome des nomades de l'époque hunnique prend ses racines dans l'orfèvrerie alano-sarmate de la période précédente mais plus encore dans les traditions artistiques des villes grecques du nord de la mer Noire, en particulier celles du royaume du Bosphore cimmérien. D'autres influences, celles de l'Empire romain d'Orient, de la Transcaucasie, de l'Iran parthe et sassanide et de l'Asie centrale kouchane, ont probablement contribué elles aussi à la formation de ce style. Soulignons que l'orfèvrerie polychrome n'est pas propre aux Huns, mais qu'elle est largement diffusée parmi différents peuples de l'Eurasie à l'époque des Grandes Migrations. Néanmoins, il semble que les objets sur lesquels on trouve outre des pierres semi-précieuses un décor en or, en relief granulé ou estampé en forme de corde ou de tresse, seraient caractéristiques des nomades de l'époque hunnique et auraient été exécutés dans les ateliers des steppes. Selon I. P. Zaseckaja, les objets de style polychrome disparaissent progressivement des steppes vers le milieu du ve siècle et, à partir de cette époque, les tombes hunniques ne contiennent plus que des objets plaqués de tôle d'or (Vladimirovskij, Pokrovsk, Šipovo, Novogrigor'evka, tombe no 7 ; nos 77, 7, 9, 17 de). Le style animalier est une autre caractéristique des arts mineurs des steppes hunniques. On note par exemple des représentations de chevreaux (à Verhne-Jabločnoe, no 27), de dragons (à Kara-Agač, Karjažkoe, nos 34, 29) et d'oiseaux stylisés (à Szeged-Nagyszéksós, no 40). Les figures humaines, également attestées , apparaîtraient, quant à elles, plutôt à la fin de l'époque hunnique (à partir du milieu du ve siècle).

Il convient aussi de cit [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  HUNS  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'invasion des Huns »  : […] Les Huns Hephtalites , qui sont connus aussi sous le surnom de Huns blancs, étaient des hordes turco-mongoles originaires de l'Altaï. Vers la fin du iv e  siècle, ils pénétrèrent dans les steppes de l'Asie centrale et occupèrent la Sogdiane et la Bactriane. Un peu plus tard, ils traversèrent l'Hindou-Kouch et descendirent au Gandhara, où ils ruinèrent la civilisation qui avait donné naissance à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_24847

ATTILA (395-453) roi des Huns (434 env.-453)

  • Écrit par 
  • E. A. THOMPSON
  • , Universalis
  •  • 826 mots

Roi des Huns (de 434 environ à 453), né en 395, mort en 453. Attila fut l'un des plus grands chefs barbares qui assaillirent l'Empire romain, envahissant le sud des Balkans et la Grèce, puis la Gaule et l'Italie. Les légendes germaniques célèbrent Attila sous le nom d'Atli (en scandinave) ou d'Etzel (en allemand, dans la Chanson des Nibelungen ), tandis que l'historiographie chrétienne se souvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attila/#i_24847

DÉBUT DES GRANDES MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 203 mots

Dès le iii e  siècle avant notre ère, il y eut de multiples mouvements de peuples germaniques à partir de l'Europe du Nord, mais qui ne menacèrent pas directement le monde romain, sinon par des raids sans lendemain, notamment au milieu du iii e  siècle de notre ère. L'année 375 marque cependant la date traditionnelle du début des « Grandes Migrations », expression plus nuancée aujourd'hui préférée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debut-des-grandes-migrations/#i_24847

DYNASTIE DES GUPTA

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 225 mots

Au iii e  siècle, le déclin des dynasties de Kushan, au nord de l'Inde, et de Sātavāhana, à l'est de la péninsule, se traduit par l'émergence de nombreux royaumes. Sri Gupta et son fils, Ghatotkacha, dirigent une de ces principautés sur le cours moyen du Gange. Après son mariage avec une princesse Licchavi qui lui apporte ses territoires, Candragupta I er , fils de Ghatotkacha, adopte le titre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynastie-des-gupta/#i_24847

EMPIRE DES STEPPES

  • Écrit par 
  • Véronique SCHILTZ
  •  • 786 mots

L'expression « empire des steppes » a été rendue populaire par le titre d'un ouvrage de René Grousset, qui fut le premier à tenter, en langue française, une histoire globale des pasteurs et guerriers nomades du cœur de notre continent. Paru en 1941 et plusieurs fois réédité, son livre L'Empire des steppes demeure une référence irremplaçable par son approche synthétique, même si les fouilles et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-des-steppes/#i_24847

FOTUDENG [FO-T'OU-TENG] (mort en 348)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 230 mots

Missionnaire bouddhique d'origine kouchan, Fotudeng s'installe en 310 à Luoyang, capitale de la Chine des Jin occidentaux (265-316), qui, l'année suivante, est conquise et mise à sac par des envahisseurs hunniques. Fotudeng se rallie à leur chef, Shi Le, et le convertit par des prouesses magiques. Celui-ci, qui fondera par la suite la dynastie éphémère dite des Zhao postérieurs (328-349), fera du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fotudeng-fo-t-ou-teng/#i_24847

GERMAINS ORIENTAUX, archéologie et art

  • Écrit par 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 4 230 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'époque des grandes migrations et le haut Moyen Âge (dernier tiers du IVe s.-VIIe s.) »  : […] En 375, l' invasion des steppes d'Europe orientale par les Huns , venus de la région de la Volga, provoque un déséquilibre des forces politiques du monde barbare. Elle déclenche les premières migrations qui vont profondément changer la carte politique et ethnique de l'Europe. Les Germains orientaux prennent une part active à la première phase des grandes migrations (entre 375 et 454), de telle so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germains-orientaux-archeologie-et-art/#i_24847

GUPTA EMPIRE

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 3 288 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Déclin de la dynastie »  : […] Dans l'état actuel des connaissances, il est impossible de tracer de façon satisfaisante l'histoire de la postérité de Kumāragupta I er . Les listes généalogiques ou royales établies dans des inscriptions qui sont dues à ses successeurs ou en font mention présentent des divergences considérables. Aussi a-t-on pensé qu'à la suite des guerres de la fin du règne du Kumāragupta I er la dynastie avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-gupta/#i_24847

INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS
  • , Universalis
  •  • 22 498 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « L'âge des Gupta et Harṣa »  : […] Au début du iv e  siècle, un ferment d'unité reparaît dans le Magadha avec un nouveau Çandragupta, qui fonde en 320 la dynastie des Gupta. Sous Çandragupta II (375-415), leur influence à son apogée s'étend sur toute l'Inde au nord de la Narmadā. La relation chinoise du pèlerin bouddhiste Faxian [Fa-hien] laisse deviner un gouvernement moins rigidement centralisé que sous les Maurya, une civilisat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_24847

INVASIONS GRANDES

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 16 125 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La première vague (IVe-Ve siècle) »  : […] La première vague des invasions fut la plus importante, car presque toute l'Europe en fut affectée. Au début du iv e  siècle, l'Empire romain avait réussi une consolidation à peu près générale de ses frontières, après les très graves percées du iii e siècle. Sans doute les escarmouches et même les engagements sérieux n'avaient-ils jamais cessé entre l'armée impériale et les Barbares, notamment le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-invasions/#i_24847

OSTROGOTHS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  • , Universalis
  •  • 2 984 mots
  •  • 1 média

Peuple originaire de Scandinavie, les Goths ont gagné le rivage méridional de la mer Baltique avant de s'établir en Ukraine au ii e  siècle. Convertis à l'arianisme au iv e  siècle, ils se séparent à cette époque en deux entités politiques distinctes : les Wisigoths et les Ostrogoths. Ces derniers, qui ont constitué un vaste empire au nord de la mer Noire, sont soumis vers 375 par les Huns dont i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ostrogoths/#i_24847

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les Xiongnu »  : […] Le paysage a bien changé et la transhumance d'antan s'est muée en nomadisme permanent. C'est alors qu'apparaissent la maison roulante tirée par des bœufs et la yourte circulaire ; celle-ci, adoptée par les Xiongnu, subsiste encore aujourd'hui dans la steppe. À la fin du iii e  siècle, sous l'égide des Xiongnu , se noue la première confédération hunnique, qui embrasse toutes les tribus nomadisant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_24847

SLAVES

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE, 
  • Paul GARDE, 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 22 527 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les conséquences des Grandes Invasions »  : […] Procope de Césarée, Jordanès et Maurice le Stratège distinguaient parmi les Slaves les Venètes, Venèdes ou Wendes, les Slovènes et les Antes ; ils plaçaient ces derniers toujours à part comme plus combatifs et offrant le plus de cohésion, et comme les premiers à se constituer en État ou tout au moins à former une puissante confédération ; aussi, bien que soumis aux Goths dès les iii e et iv e  si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves/#i_24847

STEPPES ART DES

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 4 289 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les Xiongnu et les Huns »  : […] À partir de 1924, à Noïn-ula, en Mongolie, furent fouillés de grands kourganes princiers. Le type de sépulture est très proche de celui de la Chine : on y trouve des cercueils et des objets laqués, des soieries et brocarts, des mors en fer et des chanfreins en bronze. Mais les somptueux héritiers de l'art classique des steppes sont les tapis de laine : les combats d'animaux (rapaces attaquant des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-des-steppes/#i_24847

TALAS (BATAILLE DU)

  • Écrit par 
  • Véronique SCHILTZ
  •  • 888 mots
  •  • 1 média

La bataille du Talas vit s'affronter en 751 au cœur de l'Asie centrale les Chinois et les Arabes qui en furent les vainqueurs . Trop souvent méconnue des chronologies occidentales, elle est pourtant d'une importance considérable, tant par ses conséquences sur le devenir politique du continent que pour son histoire culturelle. C'est là une étape cruciale pour qui veut comprendre les tenants et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-du-talas/#i_24847

TURCS

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 052 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des origines obscures »  : […] Le nom de Turc ( türk ) s'est appliqué à l'origine à un certain nombre de peuples nomades de Haute-Asie dont l'histoire n'est véritablement attestée qu'à partir du vi e  siècle après J.-C., lorsque fut fondé un grand empire turc qui s'étendait sur la quasi-totalité de la Sibérie. Plus anciennement, des groupes nomades étaient connus en haute Asie et en Mongolie, mais il est encore difficile de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turcs/#i_24847

VANDALES

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 4 159 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La « longue marche » des Vandales (du début de notre ère à 429) »  : […] La « longue marche » qui conduisit les Vandales des confins de la Baltique à la Tunisie au cours des cinq premiers siècles de notre ère apparaît comme une véritable odyssée . Originaires de Scandinavie, « matrice des peuples » germaniques comme l'écrivait l'historien Jordanès au vi e  siècle après J.-C., les Vandales se fixèrent vers le début de notre ère sur les côtes méridionales de la Baltique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vandales/#i_24847

XIONGNU [HIONG-NOU]

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 1 412 mots
  •  • 1 média

Première confédération de pasteurs nomades connue en Asie orientale , qui apparaît sur le territoire de l'actuelle Mongolie comme une puissance redoutable à la fin du ~ iii e siècle, alors que l'Empire chinois est en voie de création. C'est à ce moment que se nouent pour la première fois entre Chinois et Barbares d'Asie centrale les rapports complexes faits d'hostilité et de complémentarité, de g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xiongnu-hiong-nou/#i_24847

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel KAZANSKI, « HUNS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/huns/