Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HUNS

La culture matérielle

Éléments du harnachement (2) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Éléments du harnachement (2)

La plupart des objets qui témoignent de la culture matérielle des nomades de l'époque hunnique proviennent du mobilier funéraire. Ils sont intimement liés à leur mode de vie. Ainsi, les éléments de harnachement, trouvés en grand nombre, confirment le rôle prépondérant du cheval chez les Huns, maintes fois souligné par les auteurs anciens. On a mis au jour des mors de chevaux avec des harnais en forme d'anneaux ou de tiges, des plaques métalliques de formes diverses décorant des courroies et des plaques travaillées en or, seuls restes conservés de selles dures en bois. On estime habituellement que ces selles, qui confèrent aux cavaliers une grande stabilité, ainsi que les plaques de courroies métalliques et certains types de mors

Éléments du harnachement (1) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Éléments du harnachement (1)

Éléments du harnachement (3) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Éléments du harnachement (3)

ont été diffusés par les Huns. Précisons qu'à la fin du ive siècle et durant la première moitié du ve siècle les nomades ne connaissent pas encore les étriers, qui apparaîtront chez eux vers la fin du vie siècle et au viie siècle. En outre, les Huns, comme les autres nomades de l'Antiquité et du Moyen Âge, n'utilisent pas d'éperons.

Parmi les armes livrées par les tombes masculines, mentionnons des épées longues à double tranchant, dites spathae, dont certaines ont été trouvées avec leurs fourreaux ornés de tôle d'or. L'apparition en Europe des gardes métalliques attestées sur certaines de ces épées est attribuée aux Huns. Parmi les autres éléments provenant d'épées, citons : des pendentifs (ou « dragonnes ) ainsi que des attaches de baudriers en jade originaires d'Extrême-Orient. La présence de lattes, arme à lame droite à un seul tranchant, dont on aurait découvert des fragments dans les tombes de Nižnjaja Dobrinka, Pokrovsk (kourgane 17) et Sovhoz Kalinina (nos 6, 7, 23 de), n'est pas exclue. Les chercheurs estiment habituellement que ces lattes ont été apportées en Europe par les Huns. On a également mis au jour dans les tombes masculines des arcs, consolidés par des appliques en os et parfois décorés de tôle d'or. Les pointes de flèche en fer à trois ailettes ont une forme caractéristique de l'époque hunnique. Ammien Marcellin, auteur du ive siècle, mentionne l'utilisation par les Huns de pointes de flèche en os. L'archéologie fournit un témoignage concordant puisque ces pointes sont attestées dans les niveaux stratigraphiques supérieurs de villes et de forteresses détruites par les Huns (par exemple à Novae, sur le Danube inférieur, ou à Il'ičëvka, Kepy et Batarejka 1, au nord-est de la mer Noire). Parmi les armes trouvées plus rarement dans les tombes des nomades de cette époque, citons les lances (à Pokrovsk-Voshod et Pécsüszög, nos 7, 42 de), les glaives courts (à Ak-Tobe, no 32) et les couteaux de combat (à Ak-Tobe et Kzyl-Kajnar-Tobe, nos 32, 36). Les sources écrites signalent que les Huns immobilisaient leurs adversaires au moyen de lassos mais, bien entendu, l'archéologie n'en a conservé aucune trace. Quant aux armes défensives, les seules attestées sont des cottes de mailles, dont des fragments ont été mis au jour dans la région de la Volga (à Fedorovka et Pokrovsk-Voshod par exemple, nos 8, 7). L'équipement militaire des Huns est, en somme, caractéristique d'une armée mobile de cavaliers.

Armes (2) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Armes (2)

Armes (1) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Armes (1)

Civilisation des Huns : parures et éléments du costume (2) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Civilisation des Huns : parures et éléments du costume (2)

Les tombes masculines contenaient d'autre part des éléments de garniture de ceinture (boucles, plaques-boucles, plaques, embouts...). Les petites plaques-boucles pouvaient également fermer des chaussures. On les trouve donc aussi dans les tombes féminines. On reconnaît ces dernières à la présence de diadèmes dont le port serait un usage d'origine alano-sarmate. Les tombes de femmes ont livré en outre des boucles d'oreilles et des pendentifs, plus lourds, accrochés à la coiffure.

Civilisation des Huns : parures et éléments du costume (3) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Civilisation des Huns : parures et éléments du costume (3)

Civilisation des Huns : parures et éléments du costume (1) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Civilisation des Huns : parures et éléments du costume (1)

Chaudrons - crédits : Encyclopædia Universalis France

Chaudrons

Parmi les objets caractéristiques des nomades de l'époque hunnique,[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

300 à 400. Christianisme - crédits : Encyclopædia Universalis France

300 à 400. Christianisme

400 à 500. Royaumes barbares - crédits : Encyclopædia Universalis France

400 à 500. Royaumes barbares

Sites des nomades de l'époque hunnique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Sites des nomades de l'époque hunnique

Autres références

  • AFGHANISTAN

    • Écrit par Daniel BALLAND, Gilles DORRONSORO, Universalis, Mir Mohammad Sediq FARHANG, Pierre GENTELLE, Sayed Qassem RESHTIA, Olivier ROY, Francine TISSOT
    • 37 316 mots
    • 19 médias
    Les Huns Hephtalites, qui sont connus aussi sous le surnom de Huns blancs, étaient des hordes turco-mongoles originaires de l'Altaï. Vers la fin du ive siècle, ils pénétrèrent dans les steppes de l'Asie centrale et occupèrent la Sogdiane et la Bactriane. Un peu plus tard, ils traversèrent...
  • ATTILA (395-453) roi des Huns (434 env.-453)

    • Écrit par Universalis, E. A. THOMPSON
    • 831 mots

    Roi des Huns (de 434 environ à 453), né en 395, mort en 453. Attila fut l'un des plus grands chefs barbares qui assaillirent l'Empire romain, envahissant le sud des Balkans et la Grèce, puis la Gaule et l'Italie. Les légendes germaniques célèbrent Attila sous le nom d'Atli (en scandinave)...

  • DÉBUT DES GRANDES MIGRATIONS

    • Écrit par Patrick PÉRIN
    • 201 mots

    Dès le iiie siècle avant notre ère, il y eut de multiples mouvements de peuples germaniques à partir de l'Europe du Nord, mais qui ne menacèrent pas directement le monde romain, sinon par des raids sans lendemain, notamment au milieu du iiie siècle de notre ère. L'année 375 marque...

  • DYNASTIE DES GUPTA

    • Écrit par Pascal BURESI
    • 222 mots

    Au iiie siècle, le déclin des dynasties de Kushan, au nord de l'Inde, et de Sātavāhana, à l'est de la péninsule, se traduit par l'émergence de nombreux royaumes. Sri Gupta et son fils, Ghatotkacha, dirigent une de ces principautés sur le cours moyen du Gange. Après son mariage avec une princesse...

  • Afficher les 18 références

Voir aussi