DÉBUT DES GRANDES MIGRATIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dès le iiie siècle avant notre ère, il y eut de multiples mouvements de peuples germaniques à partir de l'Europe du Nord, mais qui ne menacèrent pas directement le monde romain, sinon par des raids sans lendemain, notamment au milieu du iiie siècle de notre ère. L'année 375 marque cependant la date traditionnelle du début des « Grandes Migrations », expression plus nuancée aujourd'hui préférée à celle longtemps retenue de « Grandes Invasions ». C'est alors que, franchissant la Volga, les Huns, nomades asiatiques d'origine turque, ougrienne ou mongole (peut-être sont-ils des descendants des Xiongnu d'Asie centrale), pénètrent en Europe et provoquent les mouvements en cascade de peuples germaniques (Wisigoths, Vandales, Suèves) et non germaniques (comme les Alains, nomades d'origine iranienne) qui affectent directement l'Empire romain. Si la partie orientale de l'empire – le futur Empire byzantin – parvint à résister (il se maintiendra jusqu'à la conquête turque en 1453), tel ne fut pas le cas de sa partie occidentale remplacée par une série de royaumes germaniques au cours du ve siècle.

—  Patrick PÉRIN

Écrit par :

  • : directeur du musée des Antiquités nationales, Saint-Germain-en-Laye

Classification

Pour citer l’article

Patrick PÉRIN, « DÉBUT DES GRANDES MIGRATIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/debut-des-grandes-migrations/