HOMO SAPIENS SAPIENS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On regroupe dans la sous-espèce Homo sapiens sapiens toutes les populations humaines vivantes et toutes celles qui les ont précédées et qui leur étaient très similaires. Cet ensemble est souvent appelé « Hommes modernes » ou « Hommes de morphologie moderne ». Les caractéristiques générales sont celles de l'espèce Homo sapiens, mais avec une capacité cérébrale élevée atteignant 1 450 centimètres cubes en moyenne. Les superstructures osseuses ont diminué : par exemple, le bourrelet sus-orbitaire est désormais divisé en deux parties au-dessus de chaque orbite, au lieu de former un puissant relief continu. La taille des dents continue de diminuer. Cette réduction s'accompagne, au cours des périodes récentes, d'une gracilisation générale du squelette.

Les plus anciens fossiles connus ayant acquis cette morphologie viennent d'Afrique, et surtout du Proche-Orient. En Afrique de l'Est, deux crânes ont été découverts dans la vallée de l'Omo (Éthiopie) qui ont une morphologie moderne et qui pourraient avoir environ 100 000 ans. En Afrique du Sud, la grotte de Klasies River Mouth a livré des restes humains, malheureusement très fragmentaires, qui ont un âge comparable. Au Proche-Orient, les grottes de Qafzeh et de Skhul (Israël) ont fourni les ossements de près de 35 individus, adultes et enfants, squelettes complets ou os isolés, qui ont été très bien datés entre 95 000 et 105 000 ans. Certains individus présentent encore des caractères archaïques, ce qui laisse supposer que l'origine de la sous-espèce doit être recherchée vers 150 000 ans. Cela est en accord avec les données provenant de la génétique des populations actuelles.

En Asie, les premiers Hommes modernes connus actuellement sont plus récents. Le plus ancien d'entre eux, le squelette de Liujiang (Chine), pourrait avoir un âge de 63 000 ans, mais il a été découvert fortuitement et sa position stratigraphique n'est pas clairement établie. En Europe, ils sont encore plus récents. Ce sont les Cro-Magnons et les restes les plus anciens que l'on puisse attribuer à cette populat [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HOMO SAPIENS SAPIENS  » est également traité dans :

DÉCOUVERTE DE L'HOMME DE CRO-MAGNON

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 222 mots

C'est en 1868, lors de la construction de la voie ferrée de Périgueux à Agen, que furent découverts fortuitement, par Louis Lartet, au fond de l'abri-sous-roche de Cro-Magnon, près du village des Eyzies-de-Tayac (Dordogne), les restes de cinq squelettes humains dont la disposition évoquait l'idée de sépulture. Ces restes étaient accompagnés d'ossemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-l-homme-de-cro-magnon/#i_82180

DÉCOUVERTE DES PLUS ANCIENS HOMMES MODERNES : HOMO SAPIENS SAPIENS

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 217 mots

La grotte de Qafzeh en Israël, située à moins de trois kilomètres au sud de la ville de Nazareth, fouillée à partir de 1933 par René Neuville (alors consul de France à Jérusalem), permit la découverte, dès l'année suivante, des premiers crânes humains appartenant à cinq sujets (adultes et enfants) dans des niveaux très anciens datés du Moustérien. Ces fouilles, interrompues durant la Seconde Guerr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-plus-anciens-hommes-modernes-homo-sapiens-sapiens/#i_82180

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 005 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'environnement arctique au Pléistocène. Les voies de migration »  : […] Dans la mesure où la plupart des préhistoriens s'accordent aujourd'hui pour faire venir du nord-ouest, c'est-à-dire de Sibérie, les premiers occupants de l'Amérique, il est alors essentiel de pouvoir reconstituer l'environnement nordique américain et de connaître l'importance et le moment des transformations ayant, depuis une centaine de milliers d'années, affecté la région. C'est en effet de cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geographie/#i_82180

ART DU PALÉOLITHIQUE SUPÉRIEUR (Europe)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 192 mots

Les plus anciens objets d'art, au sens traditionnel du terme, ne remontent qu'à l'apparition de l'homme moderne ( Homo sapiens sapiens ) en Europe au Paléolithique supérieur, il y a environ 30 000 ans, avec la civilisation aurignacienne. On ne connaît, en effet, pas d'œuvres d'art antérieures, alors que l'homme moderne est attesté au Proche-Orient depuis environ 100 000 ans. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-du-paleolithique-superieur/#i_82180

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Le Paléolithique supérieur »  : […] Le Paléolithique supérieur, caractérisé par l' Homo sapiens sapiens , s'inscrit dans un horizon du Pléistocène final, période au cours de laquelle se formèrent les dépôts lœssiques de la Chine du Nord. L'homme de Liujiang au Guangxi et celui de la grotte supérieure de Zhoukoudian (vers 16 922 avant notre ère) sont les premiers mongoloïdes connus. En Chine du Nord, la traditio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_82180

DENISOVA HOMME DE

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 1 773 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ADN mitochondrial de l'homme de Denisova »  : […] En 2010, Swante Pääbo et son équipe ont séquencé et étudié le génome mitochondrial complet de la phalange isolée, attribuée à un enfant, découverte dans la grotte de Denisova et datée de — 50 000 à — 30 000 ans, âge déduit de la compréhension de l'histoire archéologique de la grotte. Cet ADN mitochondrial a été comparé à celui de cinquante-quatre hommes modernes actuels, d' un fossile d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-de-denisova/#i_82180

FIGURATION, paléolithique et néolithique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 558 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le goût des formes  »  : […] Cette curiosité esthétique s’accompagna cependant d’actions directes sur la matière, esthétiques en même temps qu’utilitaires. Les premiers outils connus sont désormais datés de près de trois millions et demi d’années. Ils ont été trouvés à Lomekwi (Kenya). À cette époque, les seules espèces humaines étaient les différentes formes d’australopithèques, tels ceux qui ramassèrent le galet de Makapan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-paleolithique-et-neolithique/#i_82180

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Culture, société et milieu »  : […] L'étude du comportement animal a transformé l'idée de culture chez les Hominidés. On sait aujourd'hui que de nombreux animaux (chimpanzés, loutres, etc.), manipulent des objets mais l'Homme reste le seul à travailler la pierre. La plus ancienne culture dite « oldowayenne », car décrite à Olduvai (ou Oldoway, Tanzanie) est attestée 2 Ma et est représenté par des outils obtenus par simple percussio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_82180

MISLIYA HOMME DE

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 1 638 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hommes fossiles, hommes modernes et importance du Levant »  : […] Avec l’extrémité occidentale de l’Europe (France, Allemagne, Espagne), l’Afrique du Sud et, depuis 2017, le Maroc – à la suite de nouvelles datations des fossiles du site archéologique Djebel Irhoud livrant un âge de quelque 300 000 ans –, le Levant, et plus précisément Israël, est l’une des rares régions du monde qui occupent une place incontournable dans la compréhension de l’histoire de la lig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-de-misliya/#i_82180

PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 4 905 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La découverte de l’homme de Néandertal et de la race de Cro-Magnon »  : […] C'est en 1857 que Karl Fühlrott, un jeune maître d'école, et Hermann Schaaffhausen de l'université de Bonn, annoncèrent la découverte d'un squelette humain fossile dans une grotte du ravin de Neanderthal près de Düsseldorf (Rhénanie-du-Nord-Westphalie). Le demi-siècle suivant verra ainsi, non sans mal, la reconnaissance des premiers groupes d'hominidés, au prix il est vrai d'innombrables polémiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoanthropologie-paleontologie-humaine/#i_82180

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Fonds technologique et cultures paléolithiques »  : […] La pratique systématique du débitage laminaire des nucléus de silex, l'invention d'outils ou d'armes en pierre mieux appropriés, la création d'un outillage diversifié en os et bois de renne donnèrent aux chasseurs paléolithiques des possibilités nouvelles et améliorèrent sensiblement leurs techniques d'approvisionnement. Mieux équipés, ils collectèrent plus aisément leur nourriture animale et vég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_82180

SAHUL

  • Écrit par 
  • José GARANGER
  •  • 4 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La préhistoire du continent sahulien »  : […] Sahul est le nom de la plate-forme continentale située entre la Nouvelle-Guinée et l'Australie, sous les mers de Timor et d'Arafoura ; c'est une partie de l'ancien bouclier australien. Pendant les grandes régressions marines consécutives aux glaciations du Quaternaire, cette plate-forme, émergée, réunissait la Nouvelle-Guinée et l'Australie, se poursuivait à l'ouest et au sud de l'Australie, et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahul/#i_82180

Pour citer l’article

Bernard VANDERMEERSCH, « HOMO SAPIENS SAPIENS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-sapiens-sapiens/