HÉMOGRAMME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Décompte des cellules contenues dans le sang. Un volume exactement connu de sang est dilué dans un réactif approprié à la catégorie de cellules sanguines que l'on veut étudier. En tenant compte de la dilution et du volume de sang prélevé, les résultats seront donnés en nombre d'éléments par millimètre cube. Le dénombrement de ces éléments est effectué à l'aide d'une « cellule de verre », sous un microscope. Des compteurs automatiques qui enregistrent une variation de résistivité ou une diffraction dans un système optique chaque fois qu'une cellule s'engage dans un micro-orifice où le liquide sanguin est pulsé sont très souvent employés.

La numération des globules rouges, blancs et des plaquettes varie suivant le sexe (4,5 à 6 millions de globules rouges chez l'homme par mm3 ; 4 à 5,5 chez la femme) et l'âge (de 3,5 à 5 millions de globules rouges avant 10 ans).

Les globules rouges sont caractérisés par différents paramètres. Le nombre de ces cellules (hématies) par millimètre cube est un paramètre fondamental. Le taux d'hémoglobine pour 100 millilitres de sang est dosé par la méthode de la cyanméthoglobine : l'hémoglobine et tous ses dérivés sont transformés en cyanméthoglobine par un réactif à base d'acide cyanhydrique. La cyanméthoglobine est recherchée par un spectrophotomètre. Le taux normal est de 14 à 16 g/100 ml chez l'homme, et de 11,5 à 15 g/100 ml chez la femme (et de 14 à 19 g/l à la naissance).

L'hématocrite représente le volume globulaire par rapport au volume total du sang (volume globulaire et volume plasmatique) après une forte centrifugation du sang. Il est exprimé en pourcentage et ses valeurs normales sont de 40 à 50 p. 100 chez l'homme et de 38 à 47 p. 100 chez la femme (de 44 à 62 p. 100 à la naissance).

À partir de ces trois paramètres (nombre de globules rouges, hémoglobine et hématocrite), il est possible de calculer des constantes globulaires.

Le volume globulaire moyen (volume d'un seul globule rouge, ou érythrocyte) correspond au rapport de l'hématocrite (multiplié par 10) au nombre de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur agrégé à l'université de Paris-VII, Institut de recherches sur les maladies du sang, hôpital Saint-Louis

Classification


Autres références

«  HÉMOGRAMME  » est également traité dans :

ANÉMIES

  • Écrit par 
  • Bruno VARET
  •  • 3 088 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Modes de révélation des anémies et diagnostic »  : […] La symptomatologie clinique liée à la baisse du taux d'hémoglobine est d'autant plus bruyante que la baisse du taux d'hémoglobine est plus importante, plus rapide, ne permettant pas l'adaptation de l'organisme. La symptomatologie clinique est également d'autant plus franche que l'activité physique du sujet est importante et que l'état cardio-vasculaire est précaire. La pâleur est le maître symptôm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anemies/#i_80750

HÉMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean BERNARD, 
  • Michel LEPORRIER
  •  • 8 445 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hématologie cellulaire »  : […] L'hématologiste, entre tous les médecins, jouit d'un remarquable privilège. Il peut à tout moment, en prélevant une goutte de sang, examiner le tissu dont il a charge de prévenir ou de corriger les variations. Ce privilège est singulier. Pour le rein, pour le foie, des prélèvements ne peuvent être faits qu'une fois, deux fois. Pour le cerveau, pour le cœur, ce type d'exploration reste exceptionnel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematologie/#i_80750

LEUCÉMIES

  • Écrit par 
  • Michel LEPORRIER
  •  • 5 011 mots

Dans le chapitre « Leucémies aiguës »  : […] Elles sont caractérisées par une prolifération incontrôlée de précurseurs immatures des globules blancs. Elles affectent les deux sexes et toutes les tranches d'âge, avec une fréquence différente d'une région du monde à l'autre. La maladie se révèle, après une période marquée par des signes insidieux ou banals pendant plusieurs semaines, par deux types de symptômes. Les uns dépendent de la diminu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leucemies/#i_80750

POLYGLOBULIES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 347 mots

Syndromes caractérisés par l'augmentation du nombre de globules rouges (hématies) dans le sang. La polyglobulie idiopathique, ou maladie de Vaquez, se caractérise par la teinte particulière des téguments (érythrose) associée à une splénomégalie. Des complications graves (hémorragies buccales et digestives, avec ulcères gastriques, associées à des troubles vasculaires : artérites, thromboses) marqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polyglobulies/#i_80750

SANG - Composition et propriétés

  • Écrit par 
  • Alain COSSON, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 4 055 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Numération globulaire »  : […] La numération globulaire permet de calculer le nombre absolu de cellules contenues dans un certain volume de sang. Le tableau 2 indique les résultats normaux chez l'adulte. Actuellement, la plupart des numérations globulaires, à l'exception des plaquettes, sont effectuées à l'aide de compteurs automatiques, dont l'utilisation permet de diminuer les marges d'erreurs, qui restent cependant relative […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-composition-et-proprietes/#i_80750

Pour citer l’article

Laurent DEGOS, « HÉMOGRAMME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemogramme/