BETHE HANS (1906-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le physicien nucléaire américain Hans Bethe, né le 2 juillet 1906 à Strasbourg, dans une Alsace alors allemande, est décédé le 6 mars 2005 dans sa maison d'Ithaca (État de New York), près de l'université Cornell où il mena la plus grande part de ses recherches. Avec lui disparaît un des derniers acteurs de la révolution quantique qui transforma profondément la physique fondamentale pendant les premières décennies du siècle passé.

Bethe fait ses études universitaires à l'université de Francfort puis à celle de Munich. Sa thèse de doctorat (1928), élaborée sous la direction d'Arnold Sommerfeld, aborde l'étude théorique de la diffraction des électrons par les solides cristallins dans le cadre de la nouvelle mécanique quantique. Après avoir travaillé avec Enrico Fermi, Bethe est nommé professeur à l'université de Tübingen. Chassé de son poste par les lois racistes nazies – ses grands-parents maternels sont juifs –, il rejoint l'Angleterre en 1933 où il enseigne quelques semestres à Manchester puis à Bristol. Sa recherche s'oriente alors vers la physique nucléaire et il développe avec Rudolf Peierls le premier modèle décrivant de façon cohérente le deutéron, noyau formé d'un proton et d'un neutron, qui vient d'être découvert – c'est cet élément qui, associé à l'oxygène, forme l'« eau lourde » dont l'usage se répandra dans l'industrie nucléaire. Bethe s'installe aux États-Unis en février 1935 et poursuit ses recherches à l'université Cornell, qui l'accueille chaleureusement. C'est alors qu'il écrit ses articles les plus influents, fondant l'astrophysique nucléaire, nouveau domaine scientifique, à la frontière de l'astronomie et de la physique microscopique. Il développe en particulier un modèle cohérent des processus nucléaires dans les étoiles : le « cycle de Bethe » (ou cycle carbone-azote) est une série de six réactions nucléaires successives qui explique [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « BETHE HANS - (1906-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-bethe/