Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BALDUNG GRIEN HANS (1484 env.-1545)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Les séjours à Strasbourg et à Fribourg-en-Brisgau

En 1509, Baldung s'établit à Strasbourg. En peu de temps, il s'est fait un nom comme peintre ; estimé comme citoyen, il devint même plus tard membre du conseil de la ville.

<it>Les Trois Âges de la femme et la Mort</it>, H. Baldung Grien - crédits :  Bridgeman Images

Les Trois Âges de la femme et la Mort, H. Baldung Grien

Son tempérament fougueux, sa fantaisie et son imagination sont inépuisables. Presque chaque année, il exécute des gravures sur bois et des illustrations de livres. À côté des sujets religieux, son attention se concentre de plus en plus sur des thèmes profanes. Les allégories, pleines de spiritualité ainsi que de diabolisme, révèlent le cercle d'humanistes avec lequel il était lié. Les Trois Âges de la femme et la Mort(Kunsthistorisches Museum, Vienne), vers 1510, en est un exemple. La beauté du corps humain y est confrontée avec l'image effroyable de la Mort, représentée comme un cadavre qui rappelle l'allégorie de la Vanitas, inspirée des danses macabres du Moyen Âge.

Mais il reste également le peintre des thèmes religieux. À peu près à la même époque, il peint deux Crucifixion (Berlin et Bâle), une Messe de saint Grégoire (Museum of Arts, Cleveland, Ohio), une Nativité (Bâle) et plusieurs versions du Repos pendant la fuite en Égypte (Vienne et Nuremberg). Là encore, on remarque l'influence de Dürer, bien que chez Baldung la composition, maintenant claire, s'unit avec l'expression d'une spiritualité toute personnelle.

De 1512 à 1516, Baldung travaille à Fribourg-en-Brisgau. C'est là qu'il exécute son chef-d'œuvre, le retable du maître-autel de la cathédrale : au centre, le Couronnement de la Vierge, et sur les volets, Les Apôtres ; à l'extérieur se trouvent des scènes de la vie de la Vierge, L'Annonciation, La Visitation, La Nativité et la Fuite en Égypte ; au revers, la Crucifixion, quatre Saints et Les Donateurs.

C'est un des rares exemples de retable monumental conservé intact à l'emplacement original. La composition, et surtout la hardiesse des effets de lumière s'inspirent de Grünewald qui travaille à cette époque à Issenheim. Les mêmes tendances expressives se retrouvent dans La Déploration du Christ (Berlin), exécutée vers 1516. Toujours pour la cathédrale de Fribourg, il peignit, vers 1514-1515, les deux volets du retable Schnewlin : Le Baptême du Christ et Saint Jean à Patmos (Fribourg).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Thomas Wolfgang GAEHTGENS. BALDUNG GRIEN HANS (1484 env.-1545) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

<it>Le Chevalier, la Jeune Fille et la Mort</it>, H. Baldung Grien - crédits : Peter Willi/  Bridgeman Images

Le Chevalier, la Jeune Fille et la Mort, H. Baldung Grien

<it>Portrait d'homme jeune</it>, H. Baldung Grien - crédits :  Bridgeman Images

Portrait d'homme jeune, H. Baldung Grien

<it>Ève</it>, H. Baldung Grien - crédits :  Bridgeman Images

Ève, H. Baldung Grien

Autres références

  • FANTASTIQUE

    • Écrit par , et
    • 21 027 mots
    • 17 médias
    ...religieuse, de Niccolo Dell Abbate et de Jacques Bellange notamment, où le sujet se trouve comme contredit par la manière de le traiter, les sorcières de Baldung Grien, qui sont simples femmes nues, quoique tordues par d'étranges soubresauts, démunies au demeurant des accessoires rituels, sauf de la cassolette...
  • HOLBEIN LES

    • Écrit par
    • 2 607 mots
    • 4 médias
    ...Diptyque du Christ et de la Vierge de douleurs (vers 1521, musée de Bâle) où il dresse un décor imaginaire créant un espace tendu et mouvementé, il se rapproche plus de Baldung, et même d'Altdorfer que des Italiens. Peut-être doit-il également à Baldung ses effets d'éclairages nocturnes, ainsi que...
  • PHYSIOGNOMONIE

    • Écrit par
    • 8 002 mots
    • 1 média
    ...ait représenté les quatre tempéraments dans les Quatre Saints de la Pinacothèque de Munich, comme le voulait Erwin Panofsky. En revanche, le Saturne de Hans Baldung Grien (dessin à l'Albertina) présente tous les traits du mélancolique saturnien, que l'on retrouve parfois dans des portraits d'intellectuels...