GOODMAN BENJAMIN dit BENNY (1909-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Benny Goodman

Benny Goodman
Crédits : Hulton Getty

photographie

Gene Krupa

Gene Krupa
Crédits : Hulton Getty

photographie

Béla Bartók, Benny Goodman, Jospeh Szigeti

Béla Bartók, Benny Goodman, Jospeh Szigeti
Crédits : Archive Photos

photographie


L'instrument n'est pas de ceux qui déchaînent habituellement le délire des foules. Difficile pourtant d'imaginer renommée aussi vaste et gloire plus universelle que celles qui s'attachent au plus prestigieux des maîtres de la clarinette et à l'un des plus célèbres chefs d'orchestre américains. Devant la puissance de cette lame de fond, avocats du génie et procureurs de l'imposture s'affrontent. Benny Goodman a laissé, il est vrai, se multiplier autour de lui bien des malentendus qui lui ont valu d'être exclu ou revendiqué avec la même énergie. Voyageur sans attaches, il a tour à tour visité l'univers de la musique savante, le monde du jazz et le domaine du simple divertissement populaire sans jamais laisser véritablement son cœur en gage.

Le temps du swing

L'insaisissable clarinettiste semble jeter un regard placide et souriant sur la violence de la dispute. Une vie sans humiliation majeure abritée des tempêtes qu'y soulèvent souvent la drogue, les femmes ou l'alcool, la vie somme toute bourgeoise d'un homme d'affaires convenable et pratique se reflète dans une musique qui ne saurait passer pour celle d'un artiste maudit. Grâce à ce « cocktail » très américain de chance et de talent, Benny Goodman offre à l'histoire du jazz - la chose n'est pas si fréquente - plus de vingt ans de succès sans faille et l'image même de la réussite.

Benjamin David Goodman voit le jour le 20 mai 1909 dans un ghetto de Chicago. Son père, juif russe immigré, gagne sa vie comme tailleur. La famille est pauvre, nombreuse mais passionnée de musique. Ses trois frères, Harry, Irving et Freddie feront modestement carrière sans y gagner un prénom. L'enfance et l'adolescence du jeune Benny vont être illuminées par l'arrivée dans sa ville natale d'étoiles de première grandeur comme Jimmy Noone et Sidney Bechet (1917), King Oliver (1918) et Johnny Dodds (1920). Au collège qu'il fréquente (I [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GOODMAN BENJAMIN dit BENNY (1909-1986)  » est également traité dans :

MAINSTREAM ou MIDDLE JAZZ

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHAUTEMPS
  •  • 764 mots

Le mainstream désigne le jazz classique, celui des années 1930 et 1940. C'est l'époque des grands orchestres. Toutefois, ce style se poursuit bien après la naissance d'autres genres, comme le be-bop. Il ne désigne pas seulement une époque, mais aussi un style d'écriture : le swing. Le style mainstream (« courant principal ») est le plus souvent dén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mainstream-middle-jazz/#i_18120

WILSON TEDDY (1912-1986)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 910 mots

Pour s'épanouir, certains talents préfèrent parfois l'ombre à la lumière. Teddy Wilson n'a jamais eu auprès du grand public, ni même auprès de la critique, un succès à la mesure de l'admiration que ses pairs n'ont cessé de lui porter. Bien rares pourtant sont les pianistes dont le jeu atteint un tel degré de maîtrise et de perfection. Theodore Shaw […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teddy-wilson/#i_18120

SIMS JOHN HALEY dit ZOOT (1925-1985)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 434 mots

Le 29 octobre 1925 à Inglewood, en Californie, naît John Haley Sims, dit « Zoot » Sims. De ses années d'apprentissage nous ne savons presque rien. Quand il débute, en 1941, dans l'orchestre de Kenny Baker, ce spécialiste du saxophone ténor sait également jouer des saxophones baryton et alto, ainsi que de la clarinette. Il est engagé successivement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sims-john-haley-dit-zoot/#i_18120

JAMES HARRY (1916-1983)

  • Écrit par 
  • Philippe CARLES
  •  • 633 mots
  •  • 1 média

Comme Benny Goodman, dans l'orchestre de qui il devint un soliste vedette dès 1937, comme Glenn Miller, Artie Shaw, Jimmy et Tommy Dorsey, le trompettiste Harry James fait partie de ces musiciens blancs dont le nom est indissociable de l'extraordinaire popularité, aux États-Unis et dans le monde entier, du jazz au début des années1940. Virtuose de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harry-james/#i_18120

HAMPTON LIONEL (1908-2002)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 162 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le vibraphone comme soliste »  : […] Lionel Leo Hampton serait né à Louisville (Kentucky), probablement le 20 avril 1908, et non pas à Birmingham (Alabama) le 12 avril 1909, lieu et date qui sont mentionnés dans beaucoup de biographies, mais qui sont invalidés par un certificat de naissance découvert par le producteur et historien du jazz Phil Schaap dans les archives de Louisville. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lionel-hampton/#i_18120

HENDERSON FLETCHER (1897-1952)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 735 mots

Le pianiste, arrangeur et chef d'orchestre américain de jazz Fletcher Henderson naît le 18 décembre 1897 à Cuthbert (Georgie), dans une famille de la classe moyenne ; son père est chef d'établissement scolaire et sa mère enseignante. Il entre en 1916 à l'université d'Atlanta, où il obtient des diplômes en chimie et en mathématiques. En 1920, il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fletcher-henderson/#i_18120

JAZZ

  • Écrit par 
  • Philippe CARLES, 
  • Jean-Louis CHAUTEMPS, 
  • Michel-Claude JALARD, 
  • Eugène LLEDO
  • , Universalis
  •  • 10 989 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le « middle jazz » (1930-1944) »  : […] Le jazz s'évade de l'intimité du cabaret pour s'intégrer à l'univers du spectacle et animer les grands dancings populaires, à New York notamment (Savoy, Cotton Club). Il entreprend de se discipliner et de s'établir en formations plus spectaculaires, donc plus étoffées : les années 1930 sont celles du grand orchestre ou big band. Le jazz, aux États […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jazz/#i_18120

CHRISTIAN CHARLIE (1916 ou 1919-1942)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 185 mots

La trajectoire météorique de Charlie Christian a bouleversé le monde de la guitare jazz. Fauché par la maladie en pleine jeunesse, ce jazzman américain exerça en effet, par sa maîtrise de l'amplification électrique et la liberté de son langage, une influence majeure sur le jeu de tous ceux qui lui succédèrent. « Son court passage sur la scène du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-christian/#i_18120

SWING

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 488 mots

Appelé aussi middle jazz ou mainstream, le swing se développe dans les années 1930. Il représente l'âge d'or des grands orchestres, dont les plus fameux sont ceux de Duke Ellington et de Count Basie. Dans les années 1930, alors que le style New Orleans commence à décliner, de grandes formations apparaissent dans l'univers du jazz : profitant de l'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/swing/#i_18120

HOLIDAY BILLIE (1915-1959)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 949 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Billie's Blues »  : […] Eleanora (Elinore, Elenoir ou encore Eleanor, selon les documents) Holiday naît le 7 avril 1915 à Philadelphie (Maryland). On sait peu de choses sur sa petite enfance, passée à Baltimore : a-t-elle, comme elle l'affirme dans son autobiographie, Lady Sings the Blues , été violée par un familier à l'âge de dix ans ? Il ne subsiste en tout cas aucune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/billie-holiday/#i_18120

SMITH ELIZABETH dite BESSIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 630 mots

15 avril 1894 (ou 1895 ?) Elizabeth (Bessie) Smith naît à Chattanooga, dans le Tennessee. 1912-1920 Ma Rainey – la « mère du blues » – la prend sous son aile ; Bessie Smith se produit dans des spectacles itinérants, les minstrel shows, participe à de nombreux spectacles et revues dans le Sud, le Middle West et la côte Ouest et finit par conquérir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/smith-reperes-chronologiques/#i_18120

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « GOODMAN BENJAMIN dit BENNY - (1909-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/goodman-benjamin-dit-benny/