GLACIATION ORDOVICIENNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

L’inlandsis ordovicien à son maximum d’extension

L’inlandsis ordovicien à son maximum d’extension
Crédits : J.-F. Ghienne

carte

Paysage ordovicien

Paysage ordovicien
Crédits : J.-F. Ghienne

photographie

Roches striées

Roches striées
Crédits : J.-F. Ghienne

photographie

Galets ordoviciens

Galets ordoviciens
Crédits : J.-F. Ghienne

photographie

Tous les médias


Les glaciations ponctuent l’histoire de la Terre depuis plus de deux milliards d’années. De vastes calottes de glace, aussi appelées inlandsis, se développent alors sur les continents. La dernière grande période de glaciation commence il y a 34 millions d’années (Ma) avec la croissance de l’inlandsis antarctique. Bien avant cela, au Paléozoïque inférieur, des inlandsis d’envergure équivalente s’étaient déjà déployés sur la Terre. À cette époque, avant l’ouverture de l’Atlantique, la partie occidentale du supercontinent Gondwana rassemblait les masses continentales de ce qui deviendra plus tard l’Afrique, l’Arabie et l’Amérique du Sud. Localisé autour du pôle Sud alors situé entre le Soudan et le Tchad actuels, ce domaine sera le siège de la glaciation ordovicienne. Au maximum d’extension de l’inlandsis, la presque totalité du Sahara et de la péninsule arabique sont sous les glaces.

L’inlandsis ordovicien à son maximum d’extension

L’inlandsis ordovicien à son maximum d’extension

Dessin

Tentative de reconstitution de l'inlandsis ordovicien à son maximum d'extension. Les contours actuels de l'Afrique sont surlignés ; les losanges noirs localisent les points extrêmes atteints par les glaces hirnantiennes. Les inlandsis plus anciens (Ordovicien moyen et supérieur) et plus... 

Crédits : J.-F. Ghienne

Afficher

Les enregistrements stratigraphiques constituent de véritables archives des événements glaciaires, et leur décryptage permet d’établir la chronologie et les extensions des inlandsis ordoviciens. Les archives sédimentaires des hautes latitudes australes ordoviciennes sont aujourd’hui abondamment distribuées de la Mauritanie à l’Éthiopie, et de l’Afrique du Sud à la Turquie. Elles recèlent un cortège de traces fossiles qui sont autant de témoins de l’activité de ces glaciers disparus : déformation mécanique des sédiments sous l’effet des cisaillements sous-glaciaires (planchers striés, stries intrasédimentaires, linéations glaciaires visibles par imagerie satellitaire, structures de poussée au front des glaciers) ; structures d’érosion ou de dépôt générées par l’écoulement des eaux de fonte sous-glaciaires puis proglaciaires (réseaux de chenaux, paléovallées dites vallées en tunnel, grands épandages de sables témoins d’épisodes répétés de débâc [...]

Paysage ordovicien

Paysage ordovicien

Photographie

Plancher glaciaire ordovicien au Maroc. Les stries imprimées sur le rocher par le mouvement de la glace indiquent le sens des écoulements glaciaires. 

Crédits : J.-F. Ghienne

Afficher

Roches striées

Roches striées

Photographie

Stries centimétriques intra-sédimentaires formées et préservées sur des plans de cisaillement affectant la pile sous-glaciaire de sédiments (Sud libyen). 

Crédits : J.-F. Ghienne

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GLACIATION ORDOVICIENNE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Première étape (Cambro-Ordovicien et Silurien) »  : […] Au début du Paléozoïque, la mer du Cambrien se tient sur la marge nord semi-mobile de l'Afrique, dans l'Anti-Atlas. Elle y dépose des séries calcaires, schisto-calcaires, puis schisto-gréseuses, avec les célèbres faunes à Archaeocyathus et à Trilobites durant le Cambrien inférieur. Après une brève lacune, la sédimentation marine reprend et se poursuit durant le Cambrien m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geologie/#i_56538

EXTINCTIONS BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 8 272 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La fin de l'Ordovicien »  : […] À la fin de la période ordovicienne, il y a 445 millions d'années, eut lieu une crise biologique de grande ampleur puisqu'on estime qu'elle provoqua la disparition de près de 85 p. 100 des espèces existantes. Elle affecta aussi bien des organismes vivant sur le fond – comme les brachiopodes, les échinodermes ou les trilobites – que des formes pélagiques – comme les graptolites ou les nautiloïdes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extinctions-biologiques/#i_56538

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 12 998 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Évolution des inlandsis »  : […] Si on ajoute aux grands déphasages dans les variations de température la présence de glaciers émissaires rapides, et l'existence au sein d'un inlandsis de divers types de glace aux propriétés rhéologiques différentes [cf. glace ] , il apparaît que le calcul de l'évolution d'une calotte glaciaire est extrêmement complexe et ardu. Les auteurs qui l'ont abordé se sont conten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciers/#i_56538

ORDOVICIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 010 mots
  •  • 1 média

Le terme Ordovicien, formé d'après le nom de la tribu celte des Ordovices, a été créé au xix e  siècle par Charles Lapworth pour désigner une série stratigraphique du nord du pays de Galles. Il représente un des systèmes du Paléozoïque (ère primaire). Situé entre le Cambrien et le Silurien, il s'étend de — 488,3 millions d'années (Ma) à —443,7 M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordovicien/#i_56538

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 299 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les glaciations de l'ère primaire »  : […] Les glaciations ne sont pas l'apanage du Quaternaire. En fait, la Terre a connu des périodes glaciaires tout à fait comparables au cours des quelque 500 millions d'années que comportent l' Éocambrien et l'ère primaire. Depuis longtemps, les géologues les ont signalées, en identifiant des formations compactées à faciès glaciaires et périglaciaires, appelées tillites , dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieux-polaires/#i_56538

Pour citer l’article

Jean-François GHIENNE, « GLACIATION ORDOVICIENNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciation-ordovicienne/