ANTHROPOLOGIE DES DIASPORAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’anthropologie des diasporas a connu un développement considérable depuis les années 1990. Cet essor a été favorisé par l’extension sémantique du terme « diaspora », qui bien au-delà des diasporas paradigmatiques juive et arménienne, s’est progressivement appliqué aux descendants de populations noires déportées au cours de la traite atlantique, mais aussi à presque toutes les populations migrantes – libanaises, italiennes, irlandaises, cap-verdiennes, mexicaines, polonaises, chinoises, ou encore hindoues, sikhes, musulmanes…

Quartier juif de New York dans les années 1930

Photographie : Quartier juif de New York dans les années 1930

Au cours du XIXe siècle et jusqu'à la mise en place du système de quotas dans les années 1920, la diaspora juive d'Europe centrale et orientale émigre massivement vers les États-Unis. Les nouveaux venus s'installent principalement dans certains quartiers de grandes métropoles comme New... 

Crédits : FPG/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La notion de diaspora était jusqu’alors étroitement associée à celle d’exil. La première occurrence écrite du terme se trouverait dans la version grecque de la Bible dite des Septante, où elle évoquait la menace de punition divine par la dispersion du peuple juif. Par la suite, le terme « diaspora » a été tenu pour la traduction du terme hébreu galuth, qui décrit l’exil après la destruction du Temple de Jérusalem.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne-Christine TRÉMON, « ANTHROPOLOGIE DES DIASPORAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-des-diasporas/