GAZETTE LA, puis GAZETTE DE FRANCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Journal parisien paru du 30 mai 1631 au 30 septembre 1915. Théophraste Renaudot n'est pas le créateur de la presse périodique en France, mais il reste bien le fondateur du premier grand journal français, La Gazette. Le premier périodique français, Nouvelles ordinaires de divers endroits, naquit en janvier 1631 : il était édité par deux libraires parisiens, Jean Martin et Louis Vendosme, et son texte était pour l'essentiel la traduction de feuilles d'informations périodiques éditées dans les Pays-Bas ou en Allemagne ; la France avait, en la matière, plus de vingt ans de retard. Renaudot publia le premier numéro de sa Gazette hebdomadaire le 30 mai 1631. Fort de l'appui de Richelieu et du père Joseph, il obtint, le 11 octobre 1631, un privilège d'exploitation en France de ce type d'écrit, ce qui lui permit d'absorber les Nouvelles ordinaires dans sa Gazette, dont elles formèrent durant plusieurs années une sorte de complément.

De petit format (23 × 15 cm), de quatre puis huit et parfois douze pages, La Gazette n'était qu'un recueil de nouvelles et de documents officiels, sans commentaire. Les nouvelles de l'étranger y occupaient toujours au moins les deux tiers du texte imprimé. C'était une feuille officielle : elle servit à Richelieu d'instrument de propagande et d'organe pour l'expression de sa politique étrangère et intérieure. Renaudot éditait aussi, à l'occasion, des suppléments « extraordinaires ». Il publia, dès juin 1632, une feuille d'annonces, la Feuille du bureau d'adresses, et reprit, à partir de 1639, la publication du Mercure français, recueil annuel qui résumait les événements de l'année écoulée et qui remontait à 1611.

La nouveauté de La Gazette lui valut un succès durable ; elle tira, semble-t-il, jusqu'à huit cents exemplaires dans les années 1640. Tous les ans, Renaudot publiait en livre ses Gazettes de l'année et, dans les préfaces de ces volumes, il sut remarquablement exposer les buts et les difficultés du journalisme : « L'histoire est le récit des choses advenues, la gazette seulement le bruit qui en court [...]. Je prie les princes et les États étrangers de ne [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite de l'université Panthéon-Assas

Classification


Autres références

«  GAZETTE LA, puis GAZETTE DE FRANCE  » est également traité dans :

LA GAZETTE (T. Renaudot)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 213 mots
  •  • 1 média

La fondation, en 1631, par Renaudot (1586-1653) de La Gazette est considérée comme l'acte de naissance de la presse périodique française, même si un autre titre peut revendiquer une antériorité de quelques mois. Si dans plusieurs pays européens – aux Pays-Bas depuis 1605 – circulaient des publications ayant toutes les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-gazette/#i_21420

CAFÉS LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Gérard-Georges LEMAIRE
  •  • 7 757 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le journalisme »  : […] La création des cafés littéraires en France coïncide à peu près avec l'apparition des premières gazettes, dont la Gazette de France. Le café devient dès lors l'endroit où convergent tous ceux qui ont à faire avec le commerce des informations : les nouvellistes sont parmi les personnages les plus considérables qu'on y croise. Le café est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cafes-litteraires/#i_21420

JUILLET MONARCHIE DE

  • Écrit par 
  • André Jean TUDESQ
  •  • 8 486 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les oppositions »  : […] possèdent une presse importante ; à Paris, La Quotidienne, la Gazette de France (avec l'abbé de Genoude), la revue La Mode ; en province, on voit naître plus de vingt journaux en deux ans ; leurs titres, qui rappellent les anciennes provinces de France, rejettent la France départementale de la Révolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monarchie-de-juillet/#i_21420

PRESSE - Naissance et développement de la presse écrite

  • Écrit par 
  • Pierre ALBERT
  •  • 5 781 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les ancêtres de la presse périodique »  : […] besoin de nouvelles, en multiplièrent le nombre. Elles adoptèrent très vite le rythme hebdomadaire le mieux adapté à celui des courriers. En France, la Gazette naquit tardivement en mai 1631. Elle était, sous la plume de Théophraste Renaudot, au service de Richelieu qui avait besoin pour soutenir sa diplomatie et sa politique intérieure d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presse-naissance-et-developpement-de-la-presse-ecrite/#i_21420

RENAUDOT THÉOPHRASTE (1586-1653)

  • Écrit par 
  • Pierre ALBERT
  •  • 714 mots

La carrière de Renaudot est des plus curieuses : elle révèle une grande opiniâtreté, beaucoup d'intelligence, de réels talents d'intrigue et surtout une remarquable curiosité. Bien que trop souvent ignoré par l'histoire, le père de La Gazette fut un des esprits les plus remarquables de son temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theophraste-renaudot/#i_21420

Pour citer l’article

Pierre ALBERT, « GAZETTE LA, puis GAZETTE DE FRANCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gazette-gazette-de-france/