MBA LÉON (1902-1967)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme d'État gabonais, né en février 1902 à Libreville, au Congo français (auj. Gabon), mort le 28 novembre 1967 à Paris.

Considéré comme un agitateur par l'administration coloniale française et exilé par cette dernière entre 1933 et 1946, Léon Mba entre en politique peu après son retour au Gabon. Élu à l'Assemblée territoriale gabonaise en 1952, il devient maire de la capitale, Libreville, en 1956. Après la victoire de son parti, le Bloc démocratique gabonais (B.D.G.), lors des élections de 1957, Mba est nommé vice-président du conseil de gouvernement (plus haut poste alors occupé dans le pays par un Africain). Il devient rapidement président du conseil et Premier ministre de la République gabonaise qui, lors du référendum de septembre 1958, décide de devenir un État membre de la Communauté française.

Lorsque le Gabon accède à l'indépendance le 17 août 1960, Léon Mba, critiqué par certains membres de son propre parti pour ses positions trop conservatrices et pro-françaises, fait emprisonner plusieurs d'entre eux. Élu président en 1961, il mène une politique de plus en plus paternaliste et autoritaire, soulignant à la fois le besoin d'unité nationale et le lien de dépendance vis-à-vis de la France. Au début de l'année 1964, juste avant la tenue de nouvelles élections, il décide de façon unilatérale d'établir un régime fondé sur un parti unique. Il évince l'opposition du gouvernement d'union nationale et dissout l'Assemblée. Capturé par l'armée gabonaise à la suite du coup d'État mené le 17 février, il est rétabli dans ses fonctions par les troupes françaises. Avec le soutien tacite de la France, tant sur le plan politique que commercial, il reste à la présidence du pays jusqu'à sa mort, en 1967.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MBA LÉON (1902-1967)  » est également traité dans :

BONGO ALBERT BERNARD puis OMAR (1935-2009)

  • Écrit par 
  • Patrick QUANTIN
  •  • 775 mots
  •  • 1 média

Albert Bernard Bongo, président de la République gabonaise de 1967 à 2009, est mort à Barcelone le 8 juin 2009. Depuis le retrait de Fidel Castro en février 2008, il était le dirigeant en exercice le plus ancien de la planète. Né à Lewai, dans le Haut-Ogooué en 1935, il débute comme fonctionnaire des postes à Brazzaville. Après son service militaire, il est affecté au ministère des Affaires étran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bongo-albert-bernard-puis-omar/#i_34830

GABON

  • Écrit par 
  • Nicolas METEGUE N'NAH, 
  • Roland POURTIER
  •  • 6 678 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « De 1839 à 1960 : cent vingt et un ans de colonisation  »  : […] Avec la signature, le 9 février 1839, d'une convention autorisant l'établissement d'un comptoir entre l'amiral français Bouët-Willaumez et Antchuwè Kowè Rapontchombo, alias « roi Denis », commença la période coloniale au Gabon. Du poste établi sur l'estuaire du Como, les Français étendirent leur domination sur les régions voisines par l'envoi de nombreuses missions d'exploration et la signature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabon/#i_34830

Pour citer l’article

« MBA LÉON - (1902-1967) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-mba/