FROTTOLA, musique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme apparaît dans un madrigal de Francesco Landino (env. 1335-1397). C'est une courte chanson profane italienne, qui fut en honneur surtout à partir de la fin du xve siècle et jusque vers 1550. Elle est de style populaire, puis lyrique, d'une écriture homophone, harmonisée à trois, quatre ou cinq parties, comprenant de rares imitations. Au début, elle apparaît en réaction contre l'art savant des musiciens franco-flamands officiels en Italie. D'où aussi son caractère comique et parodique. Poètes et musiciens exécutent leurs propres œuvres ; ils chantent le soprano en s'accompagnant parfois sur le luth, qui favorise l'improvisation musicale. On a transcrit pour orgue beaucoup de frottole. Serafino dall'Aquila (1466-1500) fut, à la cour d'Isabelle d'Este (Mantoue), l'un des plus célèbres compositeurs de frottole ; il faut aussi citer Henricus Isaac, Francesco d'Ana, Loyset Compère, Josquin des Prés, Marchetto Cara, Bartolomeo Tromboncino, Pietro da Lodi, P. Scot. En 1504, le premier livre de frottole fut imprimé par Petrucci qui, jusqu'en 1514, en édita onze. On y trouve des textes strophiques de huit vers octosyllabiques et trochaïques, sur une musique de quatre périodes seulement, dont la voix supérieure seule est chantée. Voisines de la frottola et publiées dans les mêmes recueils, on rencontre des formes comme celles du strambotto (mélodie accompagnée, écrite pour deux vers et qui se répète quatre fois, avec interlude et postlude), de l'ode (où prédomine l'expression du sentiment gracieux), du sonetto, du capitolo, de la barzaletta, de la villota (danse chantée en polyphonie), de la villanella (d'inspiration savante mais empreinte du comique ou du parodique de la frottola ; Canzone villanesche, d'Adrian Willaert, 1554). La frottola conduisit à la canzone et au madrigal. Son importance fut capitale.

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  FROTTOLA, musique  » est également traité dans :

MADRIGAL

  • Écrit par 
  • France-Yvonne BRIL
  •  • 2 196 mots

Dans le chapitre « L'âge d'or du madrigal : le XVIe siècle »  : […] La forme musicale qui, apparue pour la première fois sous le nom de madrigale en 1510, devait si brillamment illustrer le xvi e  siècle musical dont elle reste l'une des caractéristiques, n'a d'autre lien avec celle de l'Ars nova que le nom et un certain esprit unissant poésie et musique. Son évolution fut infléchie par le phénomène social et humain constitué par le mouvement de la Renaissance. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madrigal/#i_22254

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « FROTTOLA, musique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frottola-musique/