ZWICKY FRITZ (1898-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Astrophysicien suisse né le 14 février 1898 à Varna (Bulgarie) et mort à Pasadena (Californie) le 8 février 1974, Fritz Zwicky est élève de l'École polytechnique fédérale (Eidgenössische Technische Hochschule) de Zurich, où il sera assistant de recherche (1920-1925). C'est dans cet établissement qu'il connaît le théoricien de la physique Wolfang Pauli et le mathématicien Hermann Weyl, avec lesquels il se lie d'amitié ; il les retrouvera plus tard tous deux à Princeton. Après ses premières recherches à Zurich, il rejoint en 1925 le California Institute of Technology (Caltech), où il devient professeur assistant de physique théorique en 1927.

Il consacre ses premières recherches à la cristallographie, puis il s'intéresse à la mécanique, à l'astronomie et à bien d'autres branches de la physique. En 1942, il est nommé professeur d'astronomie au Caltech. Directeur de la recherche de l'Aerojet Engineering Corporation (1943-1945), puis conseiller technique principal de cette société (1949-1961), Zwicky effectue de nombreux travaux sur les fusées : c'est lui qui invente le propulseur d'assistance au décollage des avions J.A.T.O. (jet assisted take-off). Ces travaux lui valent la médaille de la liberté (Liberty Medal) de la part du gouvernement des États-Unis (1949).

En collaboration avec l'astronome allemand Walter Baade, Zwicky découvre vers 1932 des étoiles devenant brusquement très lumineuses (d'un éclat plus de mille fois supérieur à celui des novae ordinaires), auxquelles ils donnent le nom de supernovae ; par une recherche systématique poursuivie jusqu'en 1941, ils en découvrent dix-huit.

Peu conformiste et d'une imagination audacieuse, Zwicky conteste dès 1929 l'interprétation du décalage vers le rouge du spectre des galaxies en termes d'effet Doppler-Fizeau, à laquelle il préfère l'hypothèse du vieillissement des photons durant leur propagation dans l'espace. En 1934, avec Baade, il considère la possibilité de création dans l'Univers de configurations « neutroniques », pouvant se produire par radioactivité bêta inverse (absorption d'un électron par le noyau), sous l'influence de très fortes pressions. La théorie de ces « étoiles à neutrons » est donnée par Lev Landau et par Julius Oppenheimer et G.M. Volkoff (1939), qui montrent que de telles configurations peuvent effectivement être stables, mais deviennent instables quand leur masse atteint 0,7 à 1,5 fois la masse du Soleil. La suggestion de Zwicky trouvera sa confirmation par la découverte, en 1967, des pulsars.

Zwicky a joué un rôle important dans la construction des télescopes à grande ouverture et à grand champ (télescopes de Schmidt) du mont Wilson et du mont Palomar, qui ont rendu des services inestimables pour l'exploration de l'Univers.

Ses travaux les plus marquants concernent la classification des galaxies et des amas de galaxies ainsi que celle des étoiles bleues. L'influence de Zwicky sur le développement de l'astrophysique moderne est considérable. Ses idées, d'une rare originalité, sur de nombreux problèmes, ont souvent été critiquées, mais cela n'a pas empêché qu'elles se soient révélées dans bien des cas justes et qu'elles aient toujours exercé une action stimulante.

Zwicky est l'auteur du Catalogue of Galaxies and Clusters of Galaxies (1961-1968) et d'un livre qu'il a traduit lui-même de l'allemand sous le titre Every Man a Genius, qui en dit long.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ZWICKY FRITZ (1898-1974)  » est également traité dans :

BAADE WILHELM HEINRICH WALTER (1893-1960)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 290 mots

Né le 24 mars 1893 à Schröttinghausen, en Westphalie, l'Allemand Wilhelm Heinrich Walter Baade est un des astronomes les plus importants du xx e  siècle. Il a accompli l'essentiel de ses recherches aux États-Unis. Son premier article mémorable, Supernovae and Cosmic Rays (1934), est cosigné avec Fritz Zwicky ; tous deux y prédisent l'existence d'étoiles à neutrons, restes de l'explosion de super […] Lire la suite

GALAXIES

  • Écrit par 
  • Danielle ALLOIN, 
  • André BOISCHOT, 
  • François HAMMER
  •  • 10 085 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La matière intergalactique »  : […] L'espace situé entre les galaxies n'est sans doute pas parfaitement vide. On sait déjà qu'au voisinage d'une galaxie peuvent se trouver quelques amas globulaires gravitationnellement indépendants, ayant échappé à l'attraction des galaxies. Mais le problème le plus important est de savoir s'il existe ou non une matière gazeuse et de la poussière dans l'espace intergalactique et, dans l'affirmative […] Lire la suite

MASSE CACHÉE ou MASSE MANQUANTE ou MATIÈRE NOIRE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 3 642 mots

Dans le chapitre « La masse cachée dans les amas de galaxies »  : […] C'est en fait à propos des amas de galaxies que naquit l'idée de masse invisible. Ces systèmes immenses (de tailles voisines de la dizaine de millions d'années-lumière) rassemblent des centaines ou des milliers de galaxies qui s'y déplacent avec des vitesses élevées. On peut effectuer à leur propos une analyse dynamique semblable à la précédente car les galaxies orbitent dans un amas à l'instar d […] Lire la suite

PREMIÈRE OBSERVATION D'UNE LENTILLE GRAVITATIONNELLE À L'ÉCHELLE D'UNE GALAXIE

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 475 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prédiction de l’effet de lentille gravitationnelle »  : […] Albert Einstein a formulé la théorie de la relativité générale – encore dite théorie de la gravitation – en 1915. Elle relie la structure de l’espace-temps, définie par la relativité restreinte (1905), à la présence des masses qu’il contient. La représentation de cette relativité générale, donnée par John Wheeler (1911-2008), est explicite : « La matière dit à l’espace-temps comment se courber et […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges KAYAS, « ZWICKY FRITZ - (1898-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-zwicky/