DAGOGNET FRANÇOIS (1924-2015)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 24 avril 1924 à Langres (Haute-Marne), François Dagognet a souligné combien son parcours scolaire fut atypique. Ayant grandi dans une famille modeste et indifférente aux études, il est placé dans une institution religieuse qui le destine à la prêtrise. L’instruction y est déficitaire dans le domaine des langues et des sciences. Pourtant, excellant dans l’écriture et en philosophie, il obtient son baccalauréat, étudie la philosophie à Dijon auprès de Georges Leroy, puis à Paris auprès de Martial Gueroult. Simultanément, il découvre auprès de Gaston Bachelard et de Georges Canguilhem un autre régime de pensée philosophique.

François Dagognet

François Dagognet

Photographie

« Le monde des objets, qui est immense, est finalement plus révélateur de l’esprit que l’esprit lui-même. » La matériologie de François Dagognet trouve sa source dans un autre regard porté sur notre réalité. 

Crédits : H. Assouline/ Opale/ Leemage

Afficher

Agrégé de philosophie en 1949, François Dagognet entreprend avec Martial Gueroult deux thèses (principale et complémentaire) sur Spinoza. Brusquement, il interrompt ce projet et décide d’opérer « une plongée dans le réel », en l’occurrence dans la médecine. Commence alors une aventure intellectuelle exceptionnelle, où la réflexion philosophique ne cessera de se saisir de nouveaux objets. La thèse d’exercice de médecine (1958), consacrée à la cure d’air, contient une contribution exceptionnelle à l’histoire de la médecine. Elle est menée à bien tandis que le jeune professeur enseigne en lycée (Dijon, Aix, Lyon), avant d’être nommé à la faculté de philosophie de l’université de Lyon (1959). Les thèses de philosophie, consacrées, l’une à la pharmacologie, l’autre à Pasteur, conduisent à deux ouvrages qui font de leur auteur une référence majeure en philosophie et histoire des sciences (La Raison et les remèdes, 1964 ; Doctrines et méthodes dans l’œuvre de Pasteur, 1967).

Mais la médecine n’a pas épuisé la curiosité du philosophe, qui complète sa formation médicale par une spécialisation en neuropsychiatrie, et par des certificats de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  DAGOGNET FRANÇOIS (1924-2015)  » est également traité dans :

VIE

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 10 960 mots

Dans le chapitre « Les obstacles à la connaissance scientifique de la vie »  : […] C'est à l'œuvre de Gaston Bachelard que l'épistémologie française contemporaine doit l'intérêt qu'elle porte, en général, à l'origine et au fonctionnement des obstacles à la connaissance. En esquissant les principes d'une psychanalyse de la connaissance objective, Bachelard, s'il ne l'a pas proposé lui-même, a du moins suggéré l'idée qu'il n'y a p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie/#i_56688

Pour citer l’article

Jean GAYON, « DAGOGNET FRANÇOIS - (1924-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-dagognet/