FRANCEL'année politique 2021

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Reprise économique et creusement des inégalités

L’année n’en reste pas moins marquée par un contexte général de nette amélioration des indicateurs économiques, qui n’efface pas les conséquences de la crise sanitaire (plus de 8 % de récession en 2020). En fin d’année, l’OCDE estime la croissance française de 2021 à 6,8 %, l’INSEE à 6,7 %. Ces résultats relativement bons doivent beaucoup au soutien apporté par l’État à la demande intérieure – aides aux ménages et aux entreprises, à l’investissement… –, mais qui pèse sur le déficit et l’endettement public – la dette publique s’établirait à environ 115 % à la fin de l’année. Quant au taux de chômage, il reste stable (environ 8 % à la fin du troisième trimestre, soit le même niveau qu’en 2019). Le chômage de longue durée augmente toutefois légèrement (2,4 % au troisième trimestre, soit 0,2 % de plus qu’à la fin de 2019). Les conjoncturistes espèrent une diminution du chômage en 2022, dépendante des suites de la crise sanitaire. Quant aux difficultés du commerce mondial, elles aggravent le déficit du commerce extérieur, l’un des points faibles de l’économie française.

L’INSEE estime le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté en France à 9,3 millions de personnes (14,6 % de la population française), dont au moins 2 millions en situation de grande pauvreté. Au-delà de ces chiffres bruts qui sont restés stables pendant la pandémie – sans doute en partie grâce aux aides de l’État –, plusieurs études signalent une augmentation de la précarité. En 2020, le nombre de personnes inscrites à l’aide alimentaire avait ainsi augmenté de près de 11 %. Parallèlement, le taux d’épargne atteint des niveaux record : les 20 % des ménages les plus aisés concentrent 70 % du surplus d’épargne accumulé pendant le début de la crise sanitaire. Enfin, l’augmentation des prix de l’énergie et le retour d’une inflation dont la plupart des pays occidentaux avaient perdu l’habitude, en France comme dans d’autres pays, font craindre une érosion du pouvoir d’achat.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Emmanuel Macron lors de la visite d’un centre de vaccination contre la Covid-19

Emmanuel Macron lors de la visite d’un centre de vaccination contre la Covid-19
Crédits : Yoan Valat/ pool/ AFP

photographie

France : abstentionnisme aux élections régionales, cantonales (1982-2011) et départementales (2015-2021)

France : abstentionnisme aux élections régionales, cantonales (1982-2011) et départementales (2015-2021)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

France : élections régionales 2021

France : élections régionales 2021
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

La précampagne présidentielle perturbée par la candidature Zemmour, 2021

La précampagne présidentielle perturbée par la candidature Zemmour, 2021
Crédits : Laurent Ferriere/ Hans Lucas/ AFP

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

23 novembre 2021 Union européenne. Adoption de la réforme de la Politique agricole commune.

Le Parlement européen adopte la réforme de la Politique agricole commune (PAC) qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2023. Celle-ci a fait l’objet de trois ans et demi de négociations. La PAC est dotée d’un budget annuel de 50 milliards d’euros, soit près du tiers du budget européen. La France en est le principal bénéficiaire. Une part croissante des aides est conditionnée au respect de mesures environnementales et le quart d’entre elles est réservé aux « écorégimes » ou « programmes pour l’environnement et le climat » encore plus ambitieux que les États doivent mettre en œuvre dans le cadre de leurs plans stratégiques nationaux qui devront être présentés d’ici à la fin de l’année. […] Lire la suite

10 septembre 2021 France. Mise en examen de l'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn.

La Cour de justice de la République (CJR) met en examen l’ancienne ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn pour « mise en danger de la vie d’autrui », en lien avec sa gestion de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Celle-ci est également placée sous le statut de témoin assisté pour le chef d’« abstention volontaire de combattre un sinistre ». […] Lire la suite

1er-29 avril 2014 France. Nomination du gouvernement de Manuel Valls

Le 28, Manuel Valls annonce que les pensions de retraite inférieures à 1 200 euros mensuels ne seront pas concernées par la mesure de gel des prestations sociales, et que le gel du point d'indice des fonctionnaires fera l'objet d'un réexamen chaque année. Le 28 également, le bureau national du P.S. adopte une résolution de soutien au gouvernement par 31 voix contre 15 et 1 abstention. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2021 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2021/