FRANCEL'année politique 2017

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Emmanuel Macron au Louvre, le 7 mai 2017

Emmanuel Macron au Louvre, le 7 mai 2017
Crédits : Christophe Ena/ AP/ SIPA

photographie

France : abstentionnisme aux élections présidentielles depuis 1965

France : abstentionnisme aux élections présidentielles depuis 1965
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : second tour des élections présidentielles de 2012 et 2017

France : second tour des élections présidentielles de 2012 et 2017
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : premier tour des élections présidentielles de 2012 et 2017

France : premier tour des élections présidentielles de 2012 et 2017
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Légers progrès pour l’économie française

La situation économique de la France s’améliore au cours du dernier semestre de l’année 2017. Alors que la croissance n’avait été que de 1,1 p. 100 en 2016 (0,7 p. 100 en 2014 et 1,1 p. 100 en 2015), elle devrait selon l’INSEE s’établir à 1,9 p. 100 en 2017, ce qui serait le meilleur taux depuis 2011. Cette croissance, largement liée à la reprise de l’économie mondiale, devrait permettre l’amélioration des équilibres budgétaires, même si le gouvernement rencontre des difficultés pour faire passer le déficit en dessous du seuil de 3 p. 100 fixé par les traités européens. Il faudra en outre que la croissance – inférieure à celle de la zone euro (2,2 p. 100) et de l’Allemagne (2,6 p. 100) – se maintienne en 2018 pour espérer un solde net de création d’emplois. En effet, malgré une diminution du nombre des demandeurs d’emploi de catégorie A (de 0,8 p. 100 en novembre 2017, de 2,4 p. 100 de septembre à novembre et de 0,1 p 100 en 2017), les améliorations du marché de l’emploi ne permettent pas encore de prévoir une baisse durable du chômage. La France métropolitaine compte 3 454 100 inscrits à Pôle emploi en catégorie A et 2 157 300 en catégorie B et C (ceux qui exercent une activité réduite), ce qui porte le nombre total des demandeurs d’emploi à 5 611 400 personnes.

D’après plusieurs études – notamment celle qu’a publiée le magazine britannique The Economist –, la France attire de nouveau les investisseurs étrangers. L’INSEE remarque également que la croissance de la production manufacturière n’a jamais été aussi forte depuis 2011 (6,9 p. 100 sur un an) et que les ouvertures d’usines sont plus nombreuses que les fermetures. La hausse du pouvoir d’achat de 1,6 p. 100 (inférieure toutefois à celle de 2016 : 1,8 p. 100) permet à la demande des ménages de croître de nouveau et favorise l’investissement. Mais la hausse est inégalement répartie et les effets de la baisse de la fiscalité ne seront pas immédiatement perceptibles. Malgré ces perspectives positives, le commerce extérieur reste dégradé [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2017 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2017/