RÉSINEUX FORÊTS DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Pommes de pin

Pommes de pin
Crédits : Michael Orton/ Stone/ Getty Images

photographie

Douglas (cônes)

Douglas (cônes)
Crédits : Gary Braasch/ The Image Bank/ Getty Images

photographie


Les résineux sont, pour les forestiers, les Gymnospermes arborescents, et spécialement les Coniférales, par opposition aux essences d'Angiospermes dites « feuillues ». Leurs peuplements sont généralement sempervirents ; on trouve cependant de notables exceptions (Taxodium et surtout mélèzes).

Les forêts résineuses ont une grande ancienneté : déjà, les versants de la chaîne hercynienne en cours de démantèlement abritaient, il y a 300 millions d'années, les premiers Lebachia (Carbonifère supérieur) et les forêts de Voltzia du Trias devaient ressembler aux pinèdes xérophiles actuelles.

Bien que considérablement moins nombreux que les Angiospermes, les Conifères, loin de constituer un groupe en voie d'extinction, occupent une place considérable dans la végétation mondiale. Les raisons de leur persistance sont multiples. Beaucoup de leurs phylums ont conservé d'importantes potentialités évolutives, attestées entre autres par la diversification spécifique post-glaciaire des Abies circumméditerranéens (cf. aireméditerranéenne) ; l'existence, fréquente dans ce groupe, de feuilles aciculaires à structure xérophytique permet à un grand nombre de ces arbres de résister à de longues périodes sèches ou froides. Ils sont ainsi les seuls à croître aux limites septentrionales et altitudinales de la forêt, ainsi qu'aux marges des déserts. Leur longévité, multimillénaire dans le cas de séquoias et de pins de l'ouest des États-Unis, et surtout leur faculté de coloniser rapidement tous les sols, même les plus ingrats, qualités auxquelles s'ajoutent fréquemment une productivité forestière élevée et une valeur ornementale certaine, expliquent l'extension anthropique récente des résineux. Cette progression, qui s'effectue souvent aux dépens des feuillus, a surtout des causes économiques. Elle présente cependant des inconvénients sérieux dans nombre de cas : les Conifères donnent une litière, riche en résine et en tissu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  RÉSINEUX FORÊTS DE  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Marston BATES
  •  • 4 974 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Taïga »  : […] La grande forêt de conifères ou taïga s'étend du sud de l'Alaska et du Canada jusqu'au littoral nord-occidental des États-Unis. Les arbres sont surtout des sempervirents, épicéas et pins. Saules et bouleaux croissent au bord des eaux, et des peupliers caractérisent en général les zones brûlées. Vers la toundra, les arbres deviennent chétifs, alors qu'au sud, la taïga se mêle à la forêt caducifol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-biogeographie/#i_43717

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La taïga »  : […] La forêt occupe en Sibérie le vaste territoire compris entre le cercle polaire et les frontières méridionales de la Russie, exception faite de quelques plaines à végétation de prairie placées aux confins de la Mongolie. Sa limite septentrionale n'est jamais tranchée. La transition avec la toundra s'effectue par une zone où l'arbre lutte contre des conditions climatiques hostiles, où s'aventurent q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_43717

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques de la forêt française  »  : […] Avec ses 15,5 millions d'hectares, la forêt française est inégalement répartie sur le territoire. On observe : – une forte concentration à l'est d'une diagonale nord-est/sud-ouest (Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Nouvelle-Aquitaine et Provence-Alpes-Côte d'Azur), avec un taux de boisement de plus de 30 p. 100 ; – une faible densité à l'ouest, avec moins de 10 p. 100 de taux de boisement. Les L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-la-foret-un-milieu-naturel-riche-et-diversifie/#i_43717

FORÊTS - Dépérissement des forêts

  • Écrit par 
  • Maurice BONNEAU, 
  • Guy LANDMANN
  •  • 5 648 mots

Dans le chapitre « Évolution de l'état de santé des peuplements forestiers »  : […] Grâce aux données récoltées dans les différents réseaux de surveillance, on peut décrire l'évolution de la situation en France depuis les premières observations réalisées dans les Vosges. Au niveau national, le niveau de mortalité annuelle est resté relativement faible puisqu'il a fluctué, entre 0,2 p. 100 et 0,4 p. 100, au cours des années 1980 et 1990. Cela signifie qu'il n'y a pas eu de dépéris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-deperissement-des-forets/#i_43717

HUMUS

  • Écrit par 
  • Philippe DUCHAUFOUR
  •  • 4 679 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Influence des facteurs du milieu sur l'humification »  : […] Trois facteurs dépendant du milieu jouent un rôle important : la végétation, qui fournit des litières plus ou moins facilement décomposables, les conditions climatiques et, enfin, la nature et la composition du matériau d'origine (milieu minéral). En fait, il existe entre ces facteurs un lien plus ou moins étroit. La végétation fournit la matière première des composants de la matière organique du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humus/#i_43717

LANDES

  • Écrit par 
  • Marie-Christine AUBIN
  •  • 1 043 mots

Situées dans le Bassin aquitain, en bordure de l'océan Atlantique, sur 230 kilomètres, de la Gironde à l'Adour, les Landes ont la forme d'un triangle, dont les sommets sont la pointe de Grave, Nérac et Bayonne. Le département du même nom couvre quelque 9 250 kilomètres carrés et constitue l'une des cinq composantes de la région Aquitaine. Leurs 14 200 kilomètres carrés sont couverts d'un sable dét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/landes/#i_43717

Voir aussi

Pour citer l’article

Marcel BOURNÉRIAS, « RÉSINEUX FORÊTS DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-de-resineux/