FONDATEUR MYTHIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le problème du rapport entre la mythologie et la réalité se pose tout particulièrement dans le cas des fondations de cités, de nations, d'institutions, de religions : on rencontre là des personnages héroïques, affectés d'une biographie prise dans sa continuité, distincts des dieux, lesquels se situent dans un registre imaginaire et religieux. Dès l'Antiquité, l'interprétation des vies des fondateurs pose des problèmes théoriques : elles sont contiguës à la naissance de l'histoire. Acousilaos à Argos, Phérécyde à Athènes, Hécatée à Milet, au ~ vie siècle environ, décrivent les temps initiaux des fondations historiques. Hellanicos de Mytilène, contemporain de Thucydide, écrit une chronologie des prêtresses d'Héra ; enfin Evhémère, en Sicile, au ~ ive siècle, fixe le premier une doctrine sur l'histoire mythique : les dieux, a fortiori les héros fondateurs, sont des hommes inscrits dans l'histoire et divinisés pour avoir accompli des exploits salutaires aux autres hommes. C'est dans cette perspective que s'inscrivent les rationalisations de Diodore de Sicile ou de Palæphatos, par exemple, jusqu'à l'époque hellénistique où les mythes sont recueillis pour eux-mêmes : la compilation anonyme intitulée Bibliothèque d'Apollodore systématise le corpus mythique, sur lequel se sont greffées les symbolisations philosophiques, en attendant que, vers la fin du xixe siècle, avec J. C. Frazer et les premiers anthropologues, commencent à être posées les questions scientifiques sur le statut du mythe.

Dès lors, on cesse de s'interroger directement sur l'aspect événementiel de tel ou tel incident de la vie du héros, pour chercher, au contraire, les traits pertinents des vies des fondateurs : ainsi Georges Dumézil, à propos des « types épiques indo-européens », recourt à une méthode structurale pour comparer les héros Sisupala, Starkadr, Héraklès, par exemple, et s'attache à dégager les « isothèmes », c'est-à-dire les concordances et les discordances dans les vies des fondateurs mythiques (Mythe et épopée). On retrouve ainsi chez ces derni [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée de l'Université

Classification

Autres références

«  FONDATEUR MYTHIQUE  » est également traité dans :

AMPHION

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 278 mots

« Puis je vis Antiope [...] qui se vantait d'avoir dormi aux bras de Zeus ; elle en conçut deux fils, Amphion et Zéthos, les premiers fondateurs de la Thèbes aux sept portes, qu'ils munirent de tours, car, malgré leur vaillance, ils ne pouvaient sans tours habiter cette plaine. » Ces traits relevés par Ulysse lors de sa descente aux Enfers ( Odyssée , XI, 260-265) suffiraient à immortaliser Amphio […] Lire la suite

ANCÊTRES CULTE DES

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE, 
  • Universalis
  •  • 3 191 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Religions archaïques »  : […] Le culte des ancêtres, au sens strict du terme, n'est pas clairement attesté dans les cultures les plus archaïques, chez les collecteurs et les chasseurs. On le rencontre, en revanche, en Mélanésie et dans certaines civilisations de type agricole. En Mélanésie, on érige en l'honneur de certains morts illustres des figures taillées en bois ; pourtant ces figures n'ont pas un caractère sacré. Aux N […] Lire la suite

BANTOU

  • Écrit par 
  • Luc de HEUSCH
  •  • 8 088 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire et mythe »  : […] Les ethnohistoriens ont produit, depuis le milieu des années soixante, d'importantes monographies régionales précises qui éclairent l'histoire des peuples bantous au cours des derniers siècles. Ils se sont intéressés principalement à la formation des grands royaumes qui se sont développés dans la savane qui borde la lisière méridionale de la forêt ou dans la région montagneuse des Grands Lacs. On […] Lire la suite

CACUS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 543 mots

Personnage qui nous est essentiellement connu par le récit que fait Virgile ( Énéide , VIII, 185-275) de sa lutte contre Hercule. Monstre mi-homme mi-bête, Cacus est doué du pouvoir d'exhaler du feu et de la fumée. Une profonde caverne au pied de l'Aventin lui sert de repaire, et il fait régner une véritable terreur sur les populations voisines par ses massacres et ses brigandages. Hercule, après […] Lire la suite

DIDON ou ELISSA (IXe s. av. J.-C.?)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 436 mots

Princesse de Tyr, fondatrice de Carthage. De nombreux textes anciens attribuent la fondation de Carthage à Didon, également appelée Elissa ; sœur du roi de Tyr Pygmalion, elle quitte la Phénicie après le meurtre de son mari perpétré par son frère, relâche à Chypre, où elle recrute de nouveaux colons, conduits par le grand prêtre, arrive en Afrique, où elle obtient des autochtones la concession d'u […] Lire la suite

ÉNÉE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 835 mots
  •  • 3 médias

Prince troyen légendaire, fils de la déesse Aphrodite et du mortel Anchise, Énée joue un rôle prépondérant dans la guerre de Troie contre les Grecs, n'étant surpassé en valeur que par son cousin Hector. Dans L'Iliade , Homère suggère qu'Énée ne goûtait guère cette position subalterne, et des légendes ultérieures laissent entendre qu'il contribua à trahir Troie pour la livrer aux Grecs. Cependan […] Lire la suite

ÉNÉIDE, Virgile - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marie-Gabrielle SLAMA
  •  • 773 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un récit fondateur »  : […] L'Énéide est d'abord un récit de la fondation, puisque cette épopée légitime le règne d'Auguste, en rattachant sa famille, la gens Iulia, à la descendance du valeureux héros, Énée. Récit des origines, l' Énéide met constamment aux prises les dieux et les hommes ; aussi faut-il rappeler que le héros lui-même est à la fois homme et dieu puisqu'il est le fils de Vénus. L'histoire fait donc constamm […] Lire la suite

ÉVHÉMÉRISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 305 mots

Dérivé du nom d'Évhémère, écrivain grec du ~ iii e  siècle, l'évhémérisme désigne non une école déterminée, mais une tendance de certains historiens des religions (surtout au xviii e et au xix e  s.) à expliquer la genèse des mythes et des figures divines par la déformation légendaire que des faits historiques auraient subie au cours des âges ou par l'instauration d'un culte s'adressant à des anc […] Lire la suite

FONDATION DE ROME

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 245 mots
  •  • 1 média

Rome aurait été fondée en — 753 par Romulus, lointain descendant d'Énée, héros de la guerre de Troie. Traçant à l'aide d'une charrue le sillon qui marque l'enceinte sacrée de la future ville, Romulus aurait tué son frère jumeau, Rémus, qui avait osé la franchir en armes. Pour peupler d'épouses une ville qui en manquait singulièrement, il aurait ensuite procédé à l'enlèvement des femmes du peuple v […] Lire la suite

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 830 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mythe comme récit des origines »  : […] Si le mythe est un discours, c'est-à-dire une suite d'énonciations ou de phrases qui portent sens et référence, il faut admettre que le mythe dit quelque chose sur quelque chose. C'est ce dit du dire qu'il faut maintenant isoler. On adoptera ici l'hypothèse de travail selon laquelle le mythe est un « récit des origines ». Ce caractère n'a pas été dégagé, mais seulement préparé par l'analyse struc […] Lire la suite

Pour citer l’article

Catherine CLÉMENT, « FONDATEUR MYTHIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/fondateur-mythique/