FLUXUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Actions et vente par correspondance

Ces manifestations Fluxus tiennent du chahut, du théâtre, du mime, de la poésie déclamée, du concert, voire de l'exposition. Les commentateurs ont pris l'habitude de les désigner comme des performances (de to perform, « accomplir ») ou des happenings (approximativement, « quelque chose qui a lieu »), mais c'est le mot event (« événement »), proposé par George Brecht (1926-2008), qui est utilisé de préférence par les artistes : il peut désigner toutes sortes d'actions, du geste le plus simple et le moins théâtral (boire un verre d'eau) aux jeux collectifs les plus débridés (scier un piano), voire qualifier d'œuvre un événement de la vie privée... Un event est en quelque sorte une œuvre d'art totale débarrassée de l'emphase wagnérienne, que l'idée véhiculait au début du siècle. Le cinéma relaie très naturellement cette pratique, et les Fluxfilms figurent en bonne place dans l'histoire du cinéma expérimental. L'organisation d'events représentera l'essentiel de l'activité Fluxus jusqu'en 1964 – date à laquelle Maciunas, de retour à New York, va concentrer son attention sur l'édition de multiples, de façon à contourner le circuit traditionnel du commerce de l'art, et à rendre aux artistes le privilège de la distribution de leurs travaux. Le numéro 1 de la revue Fluxus, lorsqu'il paraît enfin en 1964, est bien plus un objet qu'une revue, expédié à ses destinataires dans des caissettes de bois estampillées Fluxus. Les Flux Year Boxes, Fluxkits, qui prennent sa suite, se présentent comme des coffrets, contenant toutes sortes de choses, – photographies, petits objets, carnets imprimés, etc. Jusqu'au début des années 1970, l'édition et la distribution dominent ainsi largement l'activité de Fluxus. Des milliers de multiples sont produits dans le cadre d'une petite structure – Fluxus Mail Order Warehouse – forgée à l'image des premières maisons de vente par correspondance au xixe siècle, dont elle recycle, et d'ailleurs souvent avec brio, l'esthétique et la typographie (un peu comme la Boîte-en-valise d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages






Écrit par :

  • : professeur à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris

Classification


Autres références

«  FLUXUS  » est également traité dans :

ART (L'art et son objet) - Création contemporaine

  • Écrit par 
  • Paul ARDENNE
  •  • 3 566 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « Art égale vie » »  : […] Le travail de sape des artistes conceptuels aura cette conséquence : ouvrir comme jamais encore la notion d'« œuvre », en fonder l'élasticité sans limite, permettre à chaque artiste de sceller son projet personnel dans une forme dont il définit lui-même la nature, parfois sans précédent connu. Peindre, sculpter, représenter ? L'artiste, aussi bien, peut se faire champion de la pensée et concevoir […] Lire la suite

BEN BENJAMIN VAUTIER dit (1935- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 662 mots

Né en 1935 à Naples, Benjamin Vautier, dit Ben, est arrivé à Nice à l'âge de quatorze ans. Il incarne l'âme artistique de cette ville. Contemporain d'Yves Klein, Arman, César ou Martial Raysse, Ben ne s'est jamais départi d'une verve égocentrique, matière première de son œuvre. Sculptures, peintures, assemblages d'objets, projections de films, documents, textes théoriques et installations illustre […] Lire la suite

BEUYS JOSEPH (1921-1986)

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 3 710 mots

Dans le chapitre « Guérison des formes, guérison par les formes »  : […] À la fois mise en scène ou modelage de la matière, mise en forme de son personnage d'artiste, réforme sociale, la question de la mise en forme – « Gestaltung », en allemand – est en effet centrale pour Beuys. Il est en cela un héritier des avant-gardes des années 1920, mais aussi, et plus fondamentalement, un sculpteur, même si le caractère protéiforme de son activité défie le classement. Sa voc […] Lire la suite

BODY ART

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 4 584 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'action contre l'œuvre »  : […] L'origine de cette situation réside peut-être dans l'enseignement du musicien John Cage au Black Mountain College, en Caroline du Nord. Dès 1952, il y organise simultanément des lectures de poésie, des concerts de musique, des conférences, des exercices de peinture et de danse ( concerted actions ) . En 1959, Allan Kaprow en développe la forme dans des actions collectives, qualifiées tout d'a […] Lire la suite

BRECHT GEORGE (1926-2008)

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 627 mots

Né George MacDiarmid aux États-Unis, George Brecht s'est imposé comme l'un des membres essentiels du mouvement Fluxus dans les années 1960. Pourtant, sa formation de chimiste ne laissait en rien présager un tel parcours. En 1956-1957, il rédige un premier texte fondateur, Chance Imagery , réflexion sur le rôle de la chance dans l'avant-garde artistique et la sience du xx e  siècle. Au même moment […] Lire la suite

CARTE POSTALE

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 3 148 mots

Dans le chapitre « Le « mail art » et la carte postale d'avant-garde »  : […] Un grand nombre d'artistes contemporains utilisent volontiers le petit rectangle de carton blanc. Le mail art , ou art postal, s'intéresse aux envois postaux, aux lettres et aux télégrammes, mais il accorde à la carte postale une place privilégiée. Son origine se situe aux États-Unis, lorsque Ray Johnson fonde la New York Correspondance School et envoie à ses amis, artistes, critiques ou inconnus, […] Lire la suite

DE MARIA WALTER (1935-2013)

  • Écrit par 
  • Béatrice PARENT
  •  • 825 mots
  •  • 1 média

Artiste américain qui vivait à New York, Walter De Maria (né en 1935 à Albany, Californie) était un solitaire, qui produisait peu, se refusant à tout commentaire sur une œuvre qui n'est réductible à aucune classification, même si certaines de ses réalisations s'apparentent, non sans ironie et distance, aux courants marquants de la seconde moitié du xx e  siècle. Ainsi, le mouvement Fluxus n'est p […] Lire la suite

ÉPHÉMÈRE, arts

  • Écrit par 
  • Véronique GOUDINOUX
  •  • 2 182 mots

Dans le chapitre « L'éphémère comme qualité »  : […] Sans doute est-ce véritablement du côté du mouvement Fluxus qu'il faut chercher une conception nouvelle de l'éphémère. En 1961, l'artiste américain Allan Kaprow, inventeur du happening, écrit : « Le dernier point que j'aimerais développer à propos de la comparaison entre happening et pièce de théâtre est implicite dans toute la discussion – c'est leur caractère éphémère. Composé de sorte qu'une p […] Lire la suite

FILLIOU ROBERT (1926-1987)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 1 238 mots

Dans le chapitre « La Cédille qui sourit et La Fête permanente »  : […] Robert Filliou se rapproche de l'esprit Fluxus (il fait la connaissance d'Emmett Williams et de George Maciunas), sans toutefois totalement y adhérer. Installé à Villefranche-sur-Mer, il ouvre en 1965 avec George Brecht un atelier-boutique : La Cédille qui sourit . « On faisait des jeux, on inventait et „désinventait“ des objets, on était en contact avec les petits et les grands, on buvait et parl […] Lire la suite

HAPPENING

  • Écrit par 
  • François PLUCHART
  •  • 4 070 mots

Dans le chapitre « De la peinture à la mise en scène »  : […] Le happening est né d'une volonté d'échapper à la peinture, mais il est né de la peinture. Autour de 1955, et à peu près simultanément aux États-Unis et au Japon, des peintres ont éprouvé le besoin de transformer le tableau en un système dynamique et évolutif, notamment l' assemblage d'objets auquel, le premier sans doute, Allan Kaprow a donné le nom d'environnement. Ces œuvres composites sont l […] Lire la suite

JOSEPH BEUYS EN QUÊTE D'UNE SCULPTURE SOCIALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 485 mots

1940 Joseph Beuys s'engage dans la Luftwaffe, où il est formé comme opérateur radio avant d'être envoyé sur le front russe en juin 1940. Développant plus tard sa propre mythologie, l'artiste expliquera l'utilisation omniprésente du feutre et de la graisse dans son œuvre en la reliant aux moyens par lesquels des nomades tartares le sauvèrent du froid après que son avion eut été abattu au-dessus de […] Lire la suite

MACIUNAS GEORGE (1931-1978)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 724 mots

Artiste fondateur du mouvement Fluxus, Yurgis (George) Maciunas naît à Kaunas en 1931 d'un père lituanien et d'une mère russe. En 1947, il s'installe avec ses parents à New York et suit les cours d'art, d'arts graphiques et d'architecture de la Cooper Union School of Arts de l'université de New York de 1949 à 1952. Il entreprend ensuite une formation en musicologie et architecture au Carnegie In […] Lire la suite

MINIMAL ET CONCEPTUEL ART

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Catherine MILLET, 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 6 311 mots

Dans le chapitre « L'art conceptuel »  : […] En octobre et novembre 1969 avait lieu, au musée de Leverkusen, en Allemagne, une exposition intitulée Konzeption Conception . Paradoxalement, c'est en Europe que se tenait la première grande manifestation d'un mouvement artistique nouveau qui rassemblait principalement des Américains, et que l'on commençait à appeler l'art conceptuel. À notre connaissance, l'artiste américain Henry Flynt avait é […] Lire la suite

MUSIQUE CONTEMPORAINE - L'évolution de la musique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Michel CHION, 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 5 037 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Tendances diverses »  : […] À côté de la musique répétitive, dont l'agrément a regagné un certain public à la musique contemporaine, d'autres tendances se sont développées dans l'ombre : la musique « conceptuelle » de Dieter Schnebel, de George Brecht, de Jean-Yves Bosseur ; la « musique critique » de Johannes Göehl, de René Bastian, du groupe Fluxus. D'autres compositeurs se préoccupent de faire sortir l'œuvre musicale de […] Lire la suite

PAIK NAM JUNE (1932-2006)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul FARGIER
  • , Universalis
  •  • 985 mots

Dans le chapitre « Invention de la télévision abstraite »  : […] Paik se veut et se croit musicien d'avant-garde. Ayant étudié le piano en Corée et soutenu une thèse sur Schönberg à Tōkyō (1956), il vient à Munich travailler auprès de Stockhausen la musique électroacoustique. C'est alors qu'il rejoint Fluxus – un groupe d'artistes qui se réclame de Dada pour mieux réagir aux ruines morales laissées par la Seconde Guerre mondiale. La première composition fluxis […] Lire la suite

VOSTELL WOLF (1932-1998)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 825 mots

L'artiste allemand Wolf Vostell, né à Leverkusen (Rhénanie-du-Nord - Westphalie) en 1932, a suivi une formation de lithographe de 1950 à 1953 avant d'étudier à l'École supérieure des beaux-arts de Paris où il fut l'assistant de Cassandre. En 1958, il voyage en Estrémadure et se marie, la même année, avec Mercédes Guardado Olivenza. Il appartient au mouvement Fluxus dès sa création en 1962. Dans u […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Didier SEMIN, « FLUXUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fluxus/