Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FINANCE DE MARCHÉ Marchés dérivés

Les caractéristiques communes : standardisation et garantie des transactions

La négociabilité des contrats sur les marchés à terme organisés est favorisée par plusieurs facteurs. Ces marchés permettent la standardisation des contrats et la concentration des transactions. L'utilisation d'une plate-forme de transaction électronique permet ensuite une confrontation rapide et efficace des ordres. Enfin, et surtout, la présence d'une chambre de compensation offre une réelle garantie aux intervenants. En s'interposant entre les acheteurs et les vendeurs, cet organisme rompt le lien contractuel initial entre les deux parties et permet à chacun de clore sa position sans craindre le défaut. En retour, la chambre de compensation demande à tous les intervenants des dépôts de garantie et procède quotidiennement à des appels de marge.

Les investisseurs doivent disposer à tout moment des garanties nécessaires au débouclage de leurs positions dans l'hypothèse d'une évolution défavorable de l'actif sous-jacent au cours de la séance. Chaque soir, la chambre de compensation évalue donc le coût théorique de liquidation de chaque portefeuille (la valeur liquidative) dans différents scénarios. La chambre de compensation s'assure ensuite que chaque intervenant dispose de la couverture nécessaire à la liquidation éventuelle de sa position dans l'hypothèse la plus défavorable. Si cette demande de couverture excède le montant actuel des dépôts de garantie, le donneur d'ordre (via son intermédiaire) doit répondre à un appel de garanties supplémentaires, faute de quoi il est tenu de liquider sa position immédiatement. Ainsi, les dépôts de garantie sont ajustés quotidiennement et les intervenants sont protégés en cas de défaillance de l'un d'entre eux.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Bourse de Chicago : crise financière de 2002 - crédits : Joseph Sohm/ Getty Images news/ AFP

Bourse de Chicago : crise financière de 2002

Autres références

  • ACTIONNAIRES

    • Écrit par Pierre BALLEY
    • 8 189 mots
    • 2 médias
    La Bourse apporte, en principe, une réponse à cette question. Elle est en effet un marché secondaire (c'est-à-dire de titres déjà en circulation dans le public) des valeurs mobilières, ouvert à tous et soumis à des règles de fonctionnement qui visent à en assurer l'équité et la transparence....
  • AGENCES DE NOTATION

    • Écrit par Patrick JOLIVET
    • 3 415 mots

    Les agences de notation financière, également appelées agences de rating ou agences de notation de crédit, ont pour rôle de fournir aux marchés financiers une information indépendante sur la capacité des emprunteurs à rembourser leur dette, à ne pas faire défaut. Si le marché du renseignement...

  • ANTICIPATIONS, économie

    • Écrit par Christian de BOISSIEU
    • 6 072 mots
    • 4 médias
    ...nombreux arguments font pencher en faveur de l'hypothèse opposée, et de la reconnaissance par la théorie économique de l'hétérogénéité des anticipations. Il semble par exemple contradictoire d'élaborer une théorie de la finance en conservant le postulat d'homogénéité des prévisions de taux d'intérêt. Si...
  • ARBITRAGE, finance

    • Écrit par Gunther CAPELLE-BLANCARD
    • 1 274 mots
    Dans le domaine de lafinance, le terme arbitrage renvoie à une pratique qui ne laisse aucune place au jugement de valeur. Dans l'acception la plus large, arbitrer, en finance, signifie choisir parmi plusieurs stratégies similaires la plus avantageuse. Par extension, ce terme évoque la possibilité de...
  • Afficher les 93 références

Voir aussi