MONTEREY FESTIVAL DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Organisé du 16 au 18 juin 1967, le festival pop de Monterey (Monterey Pop Festival) fut le premier festival « commercial » de rock à se tenir aux États-Unis.

Reprenant le concept du festival de jazz créé en 1958 à Monterey, Lou Adler, patron du label discographique Dunhill Records, et John Phillips, guitariste du groupe vocal de folk-pop The Mamas and the Papas, décidèrent d'organiser un festival pop dans cette petite ville située à 130 kilomètres au sud de San Francisco, sur le même site. Ce festival pop, qui révèle véritablement au public américain Jimi Hendrix, le groupe britannique The Who, et Janis Joplin – qui donne une interprétation légendaire de Ball and Chain, un classique de rhythm and blues composé par Big Mama Thornton, voit aussi les prestations de nombreux groupes – The Jefferson Airplane, The Grateful Dead, The Byrds, Canned Heat, Buffalo Springfield – et d'artistes de la stature d'Otis Redding ou de Ravi Shankar.

Le festival arrive à point nommé : les majors de l'industrie du disque prennent tout juste conscience du potentiel commercial que présente le nouveau genre musical qu'est alors le rock, et, comme le dira un des témoins, « l'action ne se déroulait pas sur la scène, mais au bar, où les maisons de disques et les managers se livraient une véritable guerre pour attirer les artistes par des contrats plus alléchants les uns que les autres ». Grâce à ce festival, The Who, Janis Joplin, Jimi Hendrix et l'éphémère Electric Flag signent des contrats mirifiques tandis qu'Otis Redding va à la rencontre d'un public blanc. La musique de la contre-culture acquiert aussi une nouvelle légitimité. Le festival, filmé par Don Alan Pennebaker (Monterey Pop, 1968) et enregistré (des problèmes juridiques retarderont toutefois de deux décennies la sortie de l'album), semble être un véritable succès. Mais sa seconde édition, prévue en 1968, sera annulée lorsque l'on découvrira que les recettes de l'année précédente s'étaient envolées avec le comptable de la société organisatrice.

—  Ed WARD, Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MONTEREY FESTIVAL DE  » est également traité dans :

ROCK FESTIVALS DE

  • Écrit par 
  • Ed WARD
  • , Universalis
  •  • 940 mots

Les festivals américains de rock tirent leur origine des festivals de jazz organisés à Newport (Rhode Island) à partir de 1954 et à Monterey (Californie) à partir de 1958. Alors que la musique folk connaît un regain de faveur à la toute fin des années 1950, avec l'émergence d'un folk revival, le festival de Newport décide d'ajouter ce courant à sa programmation, jusqu'alors spécifiquement jazzist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festivals-de-rock/#i_50951

Pour citer l’article

Ed WARD, « MONTEREY FESTIVAL DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/festival-de-monterey/