FALACHAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des origines entre légende et histoire

Quant à l'histoire, Friedmann cherche habilement à se rapporter aux diverses opinions sur la question controversée des origines des Falachas. La tradition amharique et la tradition des Juifs éthiopiens font référence au roi Salomon (972 env.-env. 932 av. J.-C.) et à la séduction déployée par la reine de Saba pour expliquer l'origine des dynasties et l'ensemble historico-culturel de l'Éthiopie. Une incertitude pèse sur l'identification de la reine et aussi sur celle de la ville et du royaume qui portent le même nom, Saba. Une théorie a placé les trois dans l'Est, entre les très anciens peuples sabéens du Yémen, une autre, remarquablement présentée par David Kessler dans The Falashas, dans le Nord, vers la ville de Méroé, dans la région du Soudan connue sous l'ancien nom de Kouch. À la période de l'Exil remonteraient les traditions concernant la tribu perdue d'Israël dont le lieu d'arrivée est associé à Kouch et à l'Éthiopie, selon l'argumentation proposée par le voyageur juif du ixe siècle Eldad Hadani. Ses déclarations, jointes à l'attestation d'un rabbin égyptien du xve siècle, ont servi de base à la reconnaissance officielle de la judaïcité des Falachas par le rabbinat d'Israël en 1973, permettant ainsi leur immigration légale en Israël, mais au prix d'un humiliant rituel, semblable à une conversion, qui a été abrogé par la suite.

Maintenant, des preuves archéologiques, épigraphiques et anthropologiques existent, qui montrent l'origine sudarabique du peuplement sémitique de l'Éthiopie et associent l'histoire de la région à celle de l'Arabie. La provenance sudarabique est attestée par la toponymie ainsi que par des formes de cultes et de technologies, par des techniques militaires et par l'emploi de quelques plantes alimentaires. Dès le ve siècle avant J.-C., entre les deux rives de la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : chercheur-professeur au département d'études politiques de l'université de Catane, Italie

Classification

Autres références

«  FALACHAS  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Les religions : de l'animisme aux monothéismes »  : […] Une même évolution, étalée sur une plus longue durée, concerne les religions. L'animisme ancestral, aux pratiques locales très atomisées, a cédé du terrain face aux grandes religions. Mais si l'expansion de l'islam et du christianisme l'a fait reculer, il n'en demeure pas moins pratiqué par quelque 30 p. 100 des Africains. Il reste très vivant, en particulier en milieu rural où il imprègne la vi […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Éthiopie. Prise de pouvoir par la rébellion. 21-29 mai 1991

, le remplace à la tête de l'État. Le gouvernement fait aussitôt savoir qu'il est prêt à négocier un cessez-le-feu avec les rebelles. Les 24 et 25, un pont aérien permet d'emmener en Israël quatorze mille quatre cents juifs éthiopiens, les Falachas. Ils rejoignent vingt-trois mille autres Falachas […] Lire la suite

Israël – Éthiopie. Interruption dans le rapatriement des falachas en Israël. 3-8 janvier 1985

Le 3, le gouvernement israélien confirme, au cours d'une conférence de presse, qu'un pont aérien a été organisé depuis plusieurs mois entre le Soudan et Israël pour rapatrier des milliers de juifs éthiopiens : au total, depuis 1980, de 12 000 à 13 000 falachas, soit environ la moitié des juifs […] Lire la suite

Pour citer l’article

Vittorio MORABITO, « FALACHAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/falachas/