SABA REINE DE (-Xe s.)

Selon les traditions juive et musulmane, la reine du royaume de Saba, dans le sud-ouest de l'Arabie, aurait vécu vers le xe siècle avant J.-C. Dans le récit biblique de la vie du roi Salomon (I Rois, x, 1-13), la reine de Saba rend visite à celui-ci accompagnée d'une caravane transportant de l'or, des pierres précieuses et des aromates. Cet épisode atteste l'existence de relations commerciales importantes entre Israël et l'Arabie. Toujours selon l'Ancien Testament, la reine avait l'intention d'éprouver la sagesse de Salomon en lui donnant un certain nombre d'énigmes à résoudre.

La tradition musulmane connaît la reine de Saba sous le nom de Bilqis. Dans la Sourate des fourmis (Coran, xxvii), elle n'est pas nommée et son histoire est embellie par les commentateurs musulmans. Les Arabes ont donné une généalogie à Bilqis qui place ses origines en Arabie méridionale. La reine est au cœur d'un cycle de légendes très répandu. Selon l'un de ces récits, Salomon, informé par l'une de ses huppes que Bilqis rend un culte au soleil, lui écrit pour lui demander d'adorer Dieu. La reine lui répond en envoyant des présents mais, piquée par son indifférence, décide de se rendre elle-même à sa cour. Entre-temps, les démons du roi, craignant que celui-ci ne soit tenté d'épouser Bilqis, lui chuchotent à l'oreille qu'elle a les jambes velues et les sabots d'un âne. Intrigué, Salomon fait construire un carrelage en verre devant son trône. Bilqis prend ce carrelage pour de l'eau, soulève sa robe pour le traverser et révèle la pilosité de ses jambes. Salomon ordonne alors de préparer un dépilatoire pour la reine. Salomon épouse-t-il Bilqis ou la donne-t-il en mariage à un membre de la famille hamdanide ? Les traditions divergent sur ce point. Elles s'accordent cependant sur le fait que Bilqis se convertit.

L'histoire de la reine de Saba, probablement dérivée de la tradition juive, existe aussi chez les Perses, pour qui elle est la fille d'un roi chinois et d'une péri (un type d'être surnaturel). Selon la tradition éthiopienne, la reine de Saba (nommée Makeda) et Salomon ont un fils, Ménélik Ier, qui fonde la dynastie royale de l'Éthiopie.

—  Universalis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SABA REINE DE (-Xe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saba-reine-de/