EXPONENTIELLE & LOGARITHME

Médias de l’article

Logarithme népérien

Logarithme népérien
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Fonction y = Log x

Fonction y = Log x
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Fonction exponentielle

Fonction exponentielle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Fonctions hyperboliques

Fonctions hyperboliques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Logarithmes

Définition

Il n'existe pas de fonction rationnelle admettant pour dérivée 1/x ; pourtant, cette fonction est définie et continue pour x > 0, et, par suite (cf. calcul infinitésimal – Calcul à une variable, chap. 5), elle admet des primitives dans cet intervalle. Ces primitives constituent donc de « nouvelles » fonctions dont nous allons étudier les propriétés. Elles diffèrent toutes entre elles d'une constante, et il suffit d'en examiner une.

On appelle logarithme népérien ou naturel la primitive de 1/x dans ]0, ∞[ qui s'annule pour x = 1, soit :

ainsi, c'est une fonction dérivable, de dérivée 1/x. Géométriquement, si > 1, c'est la mesure de l'aire comprise entre l'hyperbole d'équation Y = 1/X et les deux droites X = 1 et X = x ; on a donc ln < 0 pour 0 < < 1 et ln x > 0 pour x > 1. On utilisera dans l'ouvrage la notation normalisée anglo-saxonne ln x.

Logarithme népérien

Logarithme népérien

graphique

Interprétation géométrique du logarithme népérien… 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Établissons dès maintenant la propriété fondamentale du logarithme népérien : c'est un homomorphisme (en fait, comme on le verra ci-dessous, un isomorphisme) du groupe multiplicatif R*+ dans le groupe additif R. Soit y un nombre réel positif ; la fonction (x) = ln xy a la même dérivée que la fonction ln x :

et, par suite, ces deux fonctions diffèrent d'une constante, soit :
faisant x = 1, on a k = ln y, d'où la relation fonctionnelle :

On en déduit immédiatement, pour tout[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  EXPONENTIELLE & LOGARITHME  » est également traité dans :

BRIGGS HENRY (1561-1630)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 154 mots

Mathématicien anglais dont le nom est attaché à la découverte des logarithmes décimaux (appelés aussi logarithmes vulgaires ou briggsiens). Le caractère instrumental de ce nouvel outil mathématique lui valut une large et rapide diffusion auprès des utilisateurs confrontés à des calculs longs et compliqués. À partir de 1596, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-briggs/#i_30244

CALCUL INFINITÉSIMAL - Histoire

  • Écrit par 
  • René TATON
  •  • 11 509 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Logarithmes et fonction logarithmique »  : […] Un autre problème qui a joué un grand rôle dans l'évolution des techniques infinitésimales est celui de l'introduction des logarithmes, du passage progressif de la table créée par Neper, en 1614, à la notion de fonction logarithmique et à l'étude des propriétés de celle-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-infinitesimal-histoire/#i_30244

CAVALIERI FRANCESCO BONAVENTURA (1598-1647)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

Mathématicien dont les recherches en géométrie préfigurent le calcul intégral. Dans sa jeunesse, Cavalieri rejoignit les jésuates (souvent appelés clercs religieux de saint Jérôme), un ordre religieux qui suivait la règle de saint Augustin et qui fut supprimé en 1668 par le pape Clément X. Les œuvres d'Euclide éveillèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-bonaventura-cavalieri/#i_30244

EULER LEONHARD (1707-1783)

  • Écrit par 
  • Christian HOUZEL, 
  • Jean ITARD
  •  • 2 813 mots

Dans le chapitre « Mathématiques »  : […] ( chap. vi à viii) un exposé des fonctions transcendantes élémentaires : la fonction exponentielle, le logarithme et les fonctions trigonométriques, qui sont envisagées ainsi pour la première fois. L'exponentielle az (où > 0 est une constante) est définie par interpolation pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonhard-euler/#i_30244

FONCTIONS ANALYTIQUES - Fonctions d'une variable complexe

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 13 425 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le logarithme complexe »  : […] ne s'annule pas dans U, la fonction ′/f est dérivable, donc analytique, dans U et, par suite, admet des primitives dans U. Soit L l'une d'entre elles, telle que l'on ait :en un point ∈ U ; c'est toujours possible, car (a) ≠ 0 et tout nombre complexe non nul peut se mettre sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonctions-analytiques-fonctions-d-une-variable-complexe/#i_30244

MIRIFICI LOGARITHMORUM CANONIS DESCRIPTIO (J. Napier)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 365 mots

C'est en amateur qu'il s'adonnait aux arts mathématiques, et c'est dans ce domaine que son nom est passé à la postérité. Dans son livre, écrit en latin et publié en 1614, Mirifici logarithmorum canonis descriptio (La Description de la règle merveilleuse des logarithmes), Napier annonce qu'il a trouvé un moyen étonnant de simplifier, non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mirifici-logarithmorum-canonis-descriptio/#i_30244

NEPER ou NAPIER JOHN (1550-1617)

  • Écrit par 
  • Jacques MEYER
  •  • 364 mots

et, plus particulièrement, à la recherche de nouvelles méthodes de calcul numérique. C'est ainsi qu'il découvrit les logarithmes. Partant de la relation 2 sin(A) sin(B) = cos(A — B) — cos(A + B), dans laquelle le produit de deux fonctions trigonométriques s'exprime comme somme de deux autres fonctions, Napier chercha une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neper-napier/#i_30244

NOMBRES (THÉORIE DES) - Nombres p-adiques

  • Écrit par 
  • Christian HOUZEL
  •  • 5 198 mots

Dans le chapitre « Analyse p-adique »  : […] Par exemple, la série exponentielle :converge dans le « disque ouvert » de Qp défini par l'inégalité :en effet :et le nombre d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nombres-theorie-des-nombres-p-adiques/#i_30244

NOMBRES COMPLEXES

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 3 538 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Limites »  : […] n/n ! converge pour tout nombre complexe z et sa somme, la fonction exponentielle complexe :est sans conteste une des fonctions les plus importantes des mathématiques. La règle de multiplication des séries permet d'établir la propriété fondamentale de la fonction exponentielle : si z […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nombres-complexes/#i_30244

NUMÉRIQUE CALCUL

  • Écrit par 
  • Jean-Louis OVAERT
  •  • 5 699 mots

Dans le chapitre « Les logarithmes »  : […] 1617) se propose de simplifier les calculs trigonométriques intervenant en astronomie ; en 1614, il publie une table de logarithmes à sept décimales, sous le titre : Description des merveilleuses règles des logarithmes et de leur usage dans l'une et l'autre trigonométrie, aussi bien que dans tout calcul mathématique. Un second […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-numerique/#i_30244

RÉELS NOMBRES

  • Écrit par 
  • Jean DHOMBRES
  •  • 15 294 mots

Dans le chapitre « La fonction logarithme »  : […] L'influence fonctionnelle déterminante sur la manipulation « logistique » des raisons est l'invention des logarithmes, au début du xviie siècle. Car c'est l'aspect opératoire qui est ici à l'œuvre, à partir de l'identité an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nombres-reels/#i_30244

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Luc VERLEY, « EXPONENTIELLE & LOGARITHME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/exponentielle-et-logarithme/