ÉVALUATION ET QUANTIFICATION DES RISQUES SANITAIRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La pandémie de Covid-19 est venue rappeler les enjeux relatifs aux risques sanitaires, préoccupation majeure de nos sociétés, attachées au refus de la fatalité. Mais, si la notion de risque est omniprésente, elle n’est cependant pas toujours mobilisée à bon escient et demande une clarification. Le risque est en effet une notion plus complexe que ce que l’usage quotidien de ce vocable laisse supposer. S’y attachent les notions de danger, de péril, de dommage, de chance (ou de malchance), d’accident, d’aléa, de détriment, d’inconvénient… Intuitivement, on perçoit la double polarité du terme « risque » : objective, liée à la fréquence du phénomène à l’origine du risque ; subjective, liée à la manière dont celui-ci est perçu et vécu. Pour les scientifiques, le concept de risque est loin d’être univoque ; il n’existe pas une définition unique et non ambiguë de ce qu’il recouvre. L’épidémiologiste, le psychologue, l’économiste, le sociologue, le mathématicien, le statisticien, l’actuaire des compagnies d’assurances, le juriste ont chacun une définition de ce terme. Pour le sociologue allemand Ulrich Beck (1944-2015), le risque est « un événement non encore survenu qui motive l’action » (La Société du risque, 2001), introduisant ainsi l’anticipation dans sa définition. La notion de risque sanitaire, que l’on traite ici, concerne la morbidité ou la mortalité dans les populations, ainsi qu’elle est utilisée en épidémiologie.

Risque et danger

En français, les termes de « risque » et de « danger » sont souvent utilisés dans le langage courant de façon synonyme pour signifier une menace. Cependant, l’épidémiologiste les distinguera car ils ont des implications différentes. Le danger (hazard, en anglais) est une propriété intrinsèque pathogène d’une substance (par exemple, le benzène), d’un produit (par exemple, un pesticide) ou d’un agent (bactérie, virus…) ; c’est u [...]

Salmonella typhi et fibres d’amiante

Photographie : Salmonella typhi et fibres d’amiante

Photographie

Salmonella typhi est une bactérie responsable de la fièvre typhoïde chez l'homme. Elle représente un danger, car la pathogénicité est une propriété intrinsèque de la bactérie. Les fibres d'amiante représentent quant à elles un risque de pathologies en particulier pulmonaires. Le risque... 

Crédits : (en haut) Isis325/ Flickr , CC-BY 2.0 ; (en bas) T. Davis/ Shutterstock

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite du Conservatoire national des arts et métiers (chaire d'hygiène et sécurité)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

William DAB, « ÉVALUATION ET QUANTIFICATION DES RISQUES SANITAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/evaluation-et-quantification-des-risques-sanitaires/