ÉVALUATION ET QUANTIFICATION DES RISQUES SANITAIRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les risques sanitaires ont changé de nature

Les risques sanitaires prennent de nouveaux visages avec une prolifération de situations dangereuses liées à l’évolution des conditions de vie, de production, de transport, de travail, de consommation et d’habitation qui, dans un contexte d’échanges internationaux intenses, créent les conditions d’une diffusion massive des expositions à des agents dangereux. Le passage d’agents pathogènes de l’animal à l’homme est ainsi facilité, dans certaines régions, par des pratiques de déforestation – par exemple, en ce qui concerne l’émergence du paludisme à Plasmodium knowlesi en Asie du Sud-Est –, la présence d’élevages intensifs et la promiscuité au niveau de l’habitat – cas des virus grippaux –, ou encore la cohabitation plus fréquente avec la faune sauvage et son commerce. L’émergence du coronavirus SARS-CoV-2 répond parfaitement à ce schéma. Les perturbations climatiques peuvent par ailleurs créer des conditions propices à la diffusion des épidémies.

Mais les nouvelles sources de dangers ne sont pas qu’infectieuses : des maladies chroniques comme les allergies, l’obésité et certains cancers se développent aussi de façon épidémique en ce sens qu’elles ont une incidence croissante. L’être humain produit en effet de nouveaux facteurs de risques (chimiques, physiques et biologiques) à une telle vitesse que les dispositifs existants d’évaluation des risques ne peuvent pas suivre. Les conditions de vie se sont plus transformées en quelques dizaines d’années que tout au long de l’histoire antérieure de l’humanité, avec à la fois des améliorations, mais aussi de nombreuses menaces, et le paysage des risques s’en trouve sans cesse bouleversé.

Ainsi, autrefois, les dangers s’exprimaient localement là où les activités de production émettaient des substances toxiques (tanneries, métallurgie, production de produits chimiques industriels, etc.). Les doses étaient fortes, mais le nombre de personnes exposées était restreint. Ces dangers classiques, qui n’ont pas disparu, suivaient une stratification social [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite du Conservatoire national des arts et métiers (chaire d'hygiène et sécurité)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

William DAB, « ÉVALUATION ET QUANTIFICATION DES RISQUES SANITAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/evaluation-et-quantification-des-risques-sanitaires/