ÉVALUATION ET QUANTIFICATION DES RISQUES SANITAIRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’évaluation quantitative des risques

Pour gérer un risque sanitaire, sa quantification est une condition sinon nécessaire, du moins importante. Faute de quantification, la décision est binaire : on interdit ou on autorise. Dès qu’un risque est quantifié, même approximativement, sa gestion s’en trouve facilitée, en particulier parce que cela permet un raisonnement de type risque/bénéfice appliqué à différents scénarios jugés pertinents et faisables.

La quantification d’un risque sanitaire fait appel aux études épidémiologiques, mais celles-ci ne sont pas toujours réalisables pour diverses raisons : il y a des personnes exposées, mais pas de personnes malades ; la taille de la population concernée est trop petite ; les données disponibles ne sont pas de qualité suffisante ; les données (numérateur, dénominateur) nécessaires pour définir les indicateurs précédents ne sont pas disponibles ; la reconstitution de l’historique des expositions est infaisable, etc.

Depuis les années 1980, une démarche formalisée d’évaluation quantitative des risques est mise en œuvre, notamment par les agences de sécurité sanitaire. Il s’agit de réaliser une synthèse quantitative des connaissances sur les risques sanitaires et de les traduire de façon intelligible pour les gestionnaires des risques. Cette démarche comporte deux grandes caractéristiques : d’une part, elle vise à combiner les données épidémiologiques et les données toxicologiques, en particulier celles recueillies par les expérimentations chez l’animal, sachant que pour de nombreux polluants, seul ce dernier type de données existe ; d’autre part, elle compense le manque de connaissances par des hypothèses de travail. S’il n’est pas toujours possible de vérifier ces dernières, leur utilisation reste néanmoins acceptable sur le plan scientifique à condition qu’elles soient explicites et argumentées et donc que leurs conséquences puissent être confrontées à la réalité.

Cette démarche comporte trois étapes élémentaires et une étape de synthèse. On commence par l’identification des dangers pour apprécier la réalité du potentiel toxi [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite du Conservatoire national des arts et métiers (chaire d'hygiène et sécurité)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

William DAB, « ÉVALUATION ET QUANTIFICATION DES RISQUES SANITAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/evaluation-et-quantification-des-risques-sanitaires/