HESSE EVA (1936-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Matériau et suggestion

Au même moment, elle se sépare de Tom Doyle et son père meurt. L'artiste doute autant qu'elle persévère dans la recherche d'elle-même à travers son art, loin du souci des influences, quoique consciente des enjeux intellectuels et formels de son temps. C'est aussi l'époque d'expositions collectives déterminantes où son travail est remarqué : Eccentric Abstraction, organisée par Lucy Lippard à la Fischbach Gallery de New York en 1966 (elle est présente auprès d'artistes tels que Louise Bourgeois et Bruce Nauman), ou Art in Series, conçue par l'artiste Mel Bochner, l'un de ses proches, au Finch College Museum of Art de New York la même année. Suit, en 1968, Nine at Leo Castelli, due également à un artiste, Robert Morris – la plus importante exposition consacrée à l'esthétique de l'art process et de l'antiform, où matériaux et processus deviennent le cœur même de l'œuvre. On la retrouve, l'année suivante, dans l'exposition devenue légendaire organisée par Harald Szeemann à la Kunsthalle de Berne : Quand les attitudes deviennent forme.

Pourtant, si Eva Hesse est désormais reconnue, elle résiste à tout classement et à toute catégorisation. Les sculptures se succèdent, qui utilisent la corde et le filet (proposant un usage singulier du motif minimaliste de la grille), la ficelle aussi, pour des variations in situ du dripping inventé par Pollock. Dans la série des Metronomic Irregularity (1966), l'artiste associe les modules carrés du minimalisme à la profusion cursive des fils de fer. Elle utilise également, à partir de 1967, la résine et le latex, qui vont devenir ses matériaux de prédilection. En eux elle trouve la souplesse couvrante de la peinture, de formidables pièges à lumière, mais aussi cet équivalent de la peau qui distingue si nettement son art des réalisations contemporaines de Donald Judd, Carl Andre ou [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marc HUITOREL, « HESSE EVA - (1936-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/eva-hesse/