SZEEMANN HARALD (1933-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Disparu le 18 février 2005 à Locarno, le Suisse Harald Szeemann fut un commissaire d'expositions hors du commun. Se situant toujours dans une perspective a-historique, il entendait démontrer que la question de l'art contemporain ne pouvait trouver de réponse dans l'agencement chronologique des œuvres, mais dans l'activité même de l'artiste.

Né à Berne en 1933, Szeemann étudie l'histoire de l'art, l'archéologie et le journalisme. En 1957, il organise au musée de Saint-Gall une exposition sur les Peintres-poètes/Poètes-peintres : il décloisonne ainsi les catégories, comme il le fera souvent ensuite, montrant les manifestes poétiques du peintre Hundertwasser, les dessins de Victor Hugo ou les Visions de Goethe pour Faust.

Nommé responsable de la Kunsthalle de Berne en 1961, Szeemann y présente, en 1969, l'exposition phare Quand les attitudes deviennent forme. Celle-ci révèle sur la scène internationale à la fois son talent de visionnaire et celui des plus grands noms de la création vivante – Carl Andre, Joseph Beuys, Jan Dibbets, Barry Flanagan, Jannis Kounellis, Sol LeWitt, Mario Merz, Robert Morris, Panamarenko, Robert Ryman, Richard Serra ou Lawrence Weiner. Le commissaire de l'exposition pointe les notions de « concepts, processus et situations » pour mettre en évidence l'activité de l'artiste – quitte à ce que ce soit au détriment de l'objet fini.

En 1972, Szeemann est nommé à la tête de la Documenta de Kassel. Il y instaure une logique singulière des enchaînements et crée un climat poétique, faisant de happenings les temps forts de la manifestation. Il invente la notion de « mythologies personnelles », confrontant le travail de Jean Le Gac et de Christian Boltanski avec des productions de l'art brut, religieux ou populaire. Après quoi, Szeemann, à qui certains reprochent de construire le mythe de l'organisateur contre celui des artistes, se met en retrait. En 1974, il organise chez lui un hommage à son grand-père coiffeur, car « le métier de faiseur d'expositions et son [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Maïten BOUISSET, « SZEEMANN HARALD - (1933-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/harald-szeemann/