ERGONOMIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme ergonomie apparaît pour la première fois en Angleterre en 1949. Formé à partir du grec ergôn « travail » et nomos « loi », à l’origine il désigne pour certains une technologie qui a pour but d’aménager le travail, pour d’autres une discipline scientifique dont l’objet est de comprendre le travail. En 2000, l’International Ergonomics Association (I.E.A.) propose de définir l’ergonomie « comme la discipline scientifique qui s’occupe de la compréhension des interactions entre les hommes et les autres éléments d’un système et comme la profession qui applique les théories, les principes, les données, et les méthodes susceptibles d’optimiser le bien-être des hommes et la performance du système dans son ensemble ».

En Amérique du Nord, elle se développe sous le vocable human factors. Le terme ergonomie apparaît seulement en 1992 dans l’intitulé de la société savante nord-américaine (The Human Factors and Ergonomics Society). Les Européens préfèrent le terme ergonomie à celui de facteurs humains. On retrouve cette distinction dans les titres des principales revues : Human Factors pour les États-Unis, journal créé en 1958, Ergonomics pour le Royaume-Uni, journal créé en 1957. La France dispose d’une revue depuis 1933, intitulée Le Travail humain, qui traite de sujets portant sur le travail dans différentes perspectives et où l’ergonomie a trouvé une place importante. Chacune de ces publications est marquée par une orientation particulière. La revue Human Factors se caractérise par la place faite à l’approche expérimentale. Ergonomics a fortement soutenu des travaux d’ergonomie physique (physiologie, biomécanique, etc.) avant de s’ouvrir à d’autres orientations. Le Travail humain donne une place prépondérante à l’analyse du travail en situation. Ces différences, marquées à l’origine, se sont notablement réduites au fil du temps.

L’une des origines de l’ergonomie francophone est à rechercher dans les demandes formulées par la Communauté européenne du charbon et de l’acier (C.E.C.A.) à propos des causes d’accidents et plus particulièrement des risques d’une exposition [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ERGONOMIE  » est également traité dans :

AUTOMOBILE - Conception

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MANCEAU, 
  • Alfred MOUSTACCHI, 
  • Jean-Pierre VÉROLLET
  •  • 10 529 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Contraintes géométriques liées au client »  : […] Une automobile est un espace confiné dans lequel le client accepte d'entrer pour se déplacer. L'architecte va donc installer le nombre de passagers prévu, dans le volume de confort correspondant au niveau demandé de prestations (par exemple, plus d'espace pour les passagers à l'arrière dans une voiture haut de gamme). Il va veiller à l'accessibilité pour monter ou descendre du véhicule, à la vis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automobile-conception/#i_15979

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 239 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Communication homme-machine, ergonomie »  : […] La communication entre l'homme et la machine, contrairement à la communication entre l'homme et l'homme, appelle des applications immédiates et certainement bénéfiques. En mettant au jour certains mécanismes à l'œuvre chez l'homme, les sciences cognitives permettent à la machine de s'adapter à l'homme, pour la première fois dans l'histoire de manière systématique. Dans le m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-cognitives/#i_15979

COULOMB CHARLES AUGUSTIN (1736-1806)

  • Écrit par 
  • C. Stewart GILLMOR
  •  • 2 019 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ingénieur »  : […] Précédant ses recherches en physique, les travaux de Coulomb en tant qu'ingénieur l'avaient amené à publier des mémoires fondamentaux sur la résistance des matériaux (rupture de poutres et de pieux en maçonnerie), la mécanique des sols et la théorie des frottements. Il fut l'un des premiers à appliquer le calcul des variations à des problèmes pratiques. Dans un mémoire sur la flexion des poutres, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-augustin-coulomb/#i_15979

FATIGUE

  • Écrit par 
  • Hugues MONOD
  •  • 1 923 mots

Dans le chapitre « Les remèdes »  : […] Les remèdes dépendent de la nature et des causes de la fatigue. Le repos permet une récupération complète. Le changement d'activité (musculaire ou nerveuse, professionnelle ou ludique...) est favorable : d'où l'importance des violons d'Ingres et des activités culturelles. Pour une activité donnée, la fatigue peut être évitée en diminuant le régime adopté ou en augmentant l'aptitude au travail par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fatigue/#i_15979

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Changements d'horaires de travail (travail posté ou en quarts) ; vols transméridiens »  : […] La vie moderne peut exposer l'homme aux effets des manipulations de ses synchroniseurs ; c'est ce qui se passe dans le travail de nuit (avec repos et sommeil de jour) comportant une rotation des équipes. On dit encore travail posté, travail en quart, travail en équipes alternantes, etc. Ce type de contraintes horaires intéressait, en 1981, un million de travailleurs en France. Des estimations don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_15979

SONS - Bruit

  • Écrit par 
  • Pierre BUGARD, 
  • Claude CARLES, 
  • Gérard MANGIANTE
  • , Universalis
  •  • 8 924 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les problèmes spécifiques au milieu industriel »  : […] Du point de vue physiologique, lors de l'évaluation du déficit de l'audition dû au travail en milieu bruyant, plusieurs éléments cliniques doivent être pris en compte : – Le vieillissement : la presbyacousie qui est une diminution de l'acuité auditive due au vieillissement tient à des lésions dégénératives des cellules sensorielles partant de la base du limaçon – siège de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sons-bruit/#i_15979

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marie CELLIER, « ERGONOMIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ergonomie/