GHANA EMPIRE DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un empire militaire

C'est vraisemblablement dans le courant du viiie siècle, du fait de l'impact de l'islam (expédition militaire de Habib ben Abī Ubaida en 734) et de l'afflux des commerçants arabo-berbères, qu'un État s'y construisit. Le caractère païen que garda cette monarchie rend fragile l'hypothèse de la conquête par une minorité blanche. Il est probable que le clan soninké des Sisé, sans doute précocement lié aux étrangers, prit en charge le contrôle des routes commerciales et fonda ainsi son pouvoir politique. La résidence de son chef semble avoir varié, mais la tradition médiévale lui attribue le nom de Kumbi et c'est sans doute à Kumbi Saleh qu'elle est restée fixée le plus longtemps.

Ghāna a peut-être été l'un des titres du souverain du Wagadu, cependant le fait n'est pas assuré. L'explication la plus vraisemblable de ce mot est qu'il provient du berbère agane désignant la brousse, dont la maigre végétation s'oppose aux étendues dénudées du désert. Il évoquerait donc parfaitement le pays sahélien des Soninké. C'est en tout cas ce nom qui a donné naissance au Moyen Âge à celui de Guinée, dont l'acception fut bientôt étendue aux pays humides et forestiers du Sud.

L'État qui se forma ainsi était essentiellement militaire et sa puissante cavalerie lui assura une prépondérance écrasante sur les masses paysannes qui ignoraient encore toute organisation étatique. L'autorité des conquérants paraît s'être rapidement étendue sur tout le Sahel, entre le haut Sénégal et le haut Niger d'une part, le Sahara et la latitude de Bamako de l'autre. Vers le nord-ouest, sur la route des caravanes, les populations noires et berbères coexistaient dans le Tagant et l'Aouker, où avait grandi le centre commercial d'Awdaghost, qui correspond à peu près certainement aux ruines de Tegdawst. De ce côté, les Sanhadja, tardivement convertis à l'islam, étaient peu disposés à se soumettre. Profitant de leurs dissensions, le souverain du Ghāna réussit pourtant, vers 990, à occuper Awdaghost et à leur imposer son autorité. L'empire à son apogée avait a [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GHANA EMPIRE DU  » est également traité dans :

GUINÉE

  • Écrit par 
  • Monique BERTRAND, 
  • Bernard CHARLES, 
  • Agnès LAINÉ
  • , Universalis
  •  • 19 483 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Des peuples divers »  : […] On peut faire remonter l'histoire des peuples de Guinée jusqu'au ix e , voire au vii e  siècle avec les Baga, les Nalou et les Landouman. Premiers autochtones ? Vinrent cohabiter avec eux, au xi e  siècle sans doute, les Jalonké, d'origine mande. Leur nom devint celui d'une région de Guinée, le Fouta-Djalon. Cette partie du pays connut de nombreuses migrations au fil des siècles. Des Peuls animis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guinee/#i_32495

MALI

  • Écrit par 
  • Pierre BOILLEY, 
  • François BOST, 
  • Christian COULON
  •  • 8 519 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les grands empires soudanais »  : […] On a trouvé sur le territoire du Mali plusieurs sites datant du paléolithique et du néolithique, avec des outillages de pierre taillée ou polie. Les restes osseux sont cependant peu nombreux (nécropole dite de la Frontière au nord de Tessalit, par exemple). On est beaucoup mieux renseigné sur les États médiévaux qui ont fasciné les voyageurs arabes et européens. L'empire du Ghana est signalé et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mali/#i_32495

MOUVEMENT ALMORAVIDE

  • Écrit par 
  • Jean BOULEGUE
  •  • 178 mots

En 1048, des Berbères sanhaja de l'ouest du Sahara (actuelle Mauritanie) se coalisèrent sous l'impulsion d'un prédicateur malikite marocain, Abdallah ibn Yasin, et d'un chef local. On les a appelés Almoravides, de al-murabitun , « ceux du ribat  » (« forteresse », ou « monastère »). Leur territoire était traversé par l'un des grands axes commerciaux du monde musulman qui apportait l'or du Ghana au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-almoravide/#i_32495

SONINKÉ ou SARAKHOLÉ

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 765 mots
  •  • 1 média

Les Soninké (comme ils se nomment eux-mêmes : un Soninké, des Soninko), appelés Sarakholé (ou Sarakolé) par les Wolof, occupent une place exceptionnelle dans l'histoire de l'Afrique de l'Ouest. Considérés comme les fondateurs du premier des grands empires soudanais, le Ghāna, le fameux « pays de l'or », ils sont mentionnés dès le ix e  siècle par l'historien et géographe arabe Al-Yaqubi. Longtemps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soninke-sarakhole/#i_32495

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves PERSON, « GHANA EMPIRE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-du-ghana/