EVANS-PRITCHARD EDWARD EVAN (1902-1973)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Probablement le représentant le plus prestigieux de l'anthropologie britannique, Evans-Pritchard se montre soucieux d'allier le détail recueilli avec soin sur le terrain à l'explication fonctionnelle sans passion. En cela, il fut un élève modéré de Malinowski, mais jamais son disciple. E.-P., comme ses élèves l'appelaient, ajouta à cette tradition de très fortes préoccupations historiques chaque fois que cela était possible.

Il étudia l'anthropologie à la London School of Economics avec Claude Gabriel Seligman. Lorsque ce maître et sa femme Brenda n'eurent plus la force physique de poursuivre leurs recherches dans ce qui fut le Soudan anglo-égyptien, Evans-Pritchard prit leur suite. Entre 1926 et 1936, il mena six expéditions dans ce pays. Il n'intégra dans son œuvre que les recherches détaillées entreprises chez les Nuer et les Azande, portant au crédit de Seligman ce qu'il avait recueilli chez les Luo, les Anuak et les Shilluk.

En 1937, il publia son premier grand ouvrage, Sorcellerie, oracles et magie chez les Azande (trad. L. Evrard, Paris, 1972). De 1931 à 1934, il fut professeur de sociologie à l'université du Caire, puis devint, à Oxford, directeur de recherches en sociologie africaine. Il fut alors en contact suivi avec A. R. Radcliffe-Brown, dont il subit profondément l'influence. Il dirigea avec Meyer Fortes un important recueil d'études sur les Systèmes politiques africains (trad. P. Ottino, Paris, 1964) et publia le premier volume de sa trilogie sur les Nuer, Les Nuer. Description des modes de vie et des institutions politiques d'un peuple nilote (trad. L. Evrard, Paris, 1968).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'armée britannique utilisa ses compétences pour organiser la révolte des tribus bordières contre les Italiens établis en Éthiopie. En 1942, il devint consei [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : assistant à l'U.E.R. des lettres et sciences humaines de l'université de Nice

Classification

Autres références

«  EVANS-PRITCHARD EDWARD EVAN (1902-1973)  » est également traité dans :

ANIMISME

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 087 mots

Dans le chapitre « L'abandon du concept tylorien »  : […] L'abandon de l'animisme se justifiait en grande partie par les aspects péjoratifs des connotations d'un tel concept, lié à des reconstructions évolutionnistes invérifiables, selon lesquelles les religions de l'humanité passeraient par trois stades successifs : l'animisme, le polythéisme et le monothéisme. Cette approche restait hantée par la quête des origines, qui succomba aux critiques de l'anth […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'anthropologie sociale britannique »  : […] Il est nécessaire toutefois de revenir au débat entre culture et société si l'on veut comprendre la naissance de l'anthropologie sociale britannique. Celle-ci a subi l'influence de Durkheim, qui cherchait dans les faits ethnographiques autre chose que la simple description d'une société, et a d'emblée négligé les traits culturels pour s'intéresser aux relations, aux systèmes, aux fonctions. Ses f […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « L'équation personnelle du chercheur »  : […] La publication en 1967 du journal posthume de Malinowski marque une étape importante dans la prise de conscience de la nécessité de ne plus passer sous silence les effets de la dimension intersubjective de l'enquête de terrain. En dévoilant les frustrations et les colères de l'ethnologue contre ses hôtes, l'ouvrage révèle le caractère illusoire d'une observation neutre et montre la manière dont l […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 5 805 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Parenté et pouvoir »  : […] L'anthropologie moderne, loin de concevoir parenté et politique comme des termes exclusifs l'un de l'autre ou opposés l'un à l'autre, a révélé les liens complexes existant entre les deux systèmes, et fondé l'étude théorique de leurs rapports à l'occasion de recherches conduites « sur le terrain ». On a constaté, à diverses reprises, que les relations politiques s'expriment aussi dans le langage d […] Lire la suite

DOUGLAS MARY (1921-2007)

  • Écrit par 
  • Éric SORIANO
  •  • 977 mots

Mary Douglas est une anthropologue britannique dont les travaux comparatistes sont reconnus parmi les plus novateurs. Fille d’un administrateur colonial de l’Indian Civil Service en poste en Birmanie, elle part en Angleterre dès 1926 pour y réaliser une scolarité au sein de prestigieuses institutions catholiques. L’originalité de sa trajectoire intellectuelle tire sans doute sa source d’une format […] Lire la suite

ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 525 mots

Dans le chapitre « Types d'organisations »  : […] Beaucoup de sociétés primitives ne connaissent ni organisation législative ou judiciaire, ni chef de groupe dépassant le niveau du village ou du camp. Cependant, les affaires intérieures aussi bien d'extérieures sont habituellement conduites de façon ordonnée et des ethnologues comme Lowie parlent de « politique », même s'il n'y a pas de gouvernement constitué. Mais la classification des systèmes […] Lire la suite

IDENTITÉ

  • Écrit par 
  • Annie COLLOVALD, 
  • Fernando GIL, 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Pierre TAP
  •  • 13 234 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'identité des choses »  : […] Le sens des identifications, variables d'une culture à une autre, que toute société établit entre certains êtres en excluant les autres, n'est pas un problème propre aux sociétés traditionnelles. Il est cependant plus spectaculaire dans ces sociétés, où les identifications et classifications de l'univers diffèrent radicalement, au premier abord, de celles que l'Occident a toujours considérées comm […] Lire la suite

LIGNAGE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 2 484 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'organisation lignagère, les systèmes de parenté et de pouvoir »  : […] Il est évident que les anthropologues ont cru tirer un parti théorique très important de la définition des lignages, sans doute parce qu'ils y voyaient la possibilité de constituer des typologies d'apparence satisfaisante. Cette tendance se perçoit nettement chez A. R. Radcliffe-Brown, pour qui le lignage est un principe majeur. Au lieu de distinguer la filiation, qui détermine l'appartenance à de […] Lire la suite

MALADIE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Marc AUGÉ
  •  • 3 776 mots

Dans le chapitre « L'étude des étiologies »  : […] On ne saurait en dire autant de l'anthropologue qui procède comme lui et tente de retrouver à l'œuvre dans son champ d'observation les catégories dont l'historien observe l'évolution dans le temps. Un article de George M. Foster (1976), au demeurant documenté et stimulant, semble participer de cette finalité incertaine ; il avance que l'étiologie de la maladie est la clef permettant de comparer t […] Lire la suite

NILOTIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 3 637 mots

Dans le chapitre « Les Shilluk et la royauté sacrée »  : […] Au début du xx e siècle, lorsqu'ils furent étudiés par C. G. et Brenda Z. Seligman, les Shilluk occupaient une bande sur la rive occidentale du Nil vers le 10 e parallèle nord. Pays plat et herbeux, aride pendant la saison sèche et marécageux pendant la saison humide, cette région convient à l'élevage et à l'agriculture que pratiquent les quelque 110 000 Shilluk. Selon l'opinion actuellement la […] Lire la suite

Pour citer l’article

Raymond ECHES, « EVANS-PRITCHARD EDWARD EVAN - (1902-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 août 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-evan-evans-pritchard/