SHILLUK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Installés principalement près de la ville de Malakal, au Soudan du Sud, sur les rives du Nil Blanc, les Shilluk sont estimés à 50 000 environ dans les années 1990. Leur nombre actuel est inconnu en raison de l'incertitude des données sur les provinces méridionales du Soudan (Soudan du Sud aujourd'hui), ravagées à la suite de la rébellion de 1983 contre l'autorité du gouvernement de Khartoum, qui a précipité la région dans une guerre civile de vingt années.

À la différence de leurs voisins nuer et dinka, les Shilluk, bien qu'ils aient gardé des activités importantes d'éleveurs, sont des agriculteurs sédentarisés. La population se disperse en hameaux dirigés chacun par un chef élu. Néanmoins, les Shilluk se reconnaissent un seul souverain commun, le reth (roi divin), choisi parmi les fils du roi défunt. Le clan royal se rattache à un héros mythique, Nyikang, fondateur de la dynastie. La société shilluk est restée animiste et fortement hiérarchisée. Elle compte des hommes libres, des vassaux du roi et des esclaves.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SHILLUK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/shilluk/