DÜSSELDORF

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Düsseldorf est une ville d’Allemagne, capitale du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. La ville comptait 613 000 habitants en 2017, ce qui en fait la septième agglomération du pays. À proximité du bassin minier, industriel et urbain de la Ruhr, Düsseldorf s’est développée sur la rive droite du Rhin. La ville se situe à 560 kilomètres de Berlin et à 40 kilomètres de Cologne.

Allemagne : carte administrative

Carte : Allemagne : carte administrative

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Düsseldorf se trouve dans une zone parcourue et habitée depuis plusieurs dizaines de milliers d’années, comme en témoignent les résultats de fouilles archéologiques préhistoriques effectuées dès le xixe siècle dans la voisine vallée de Neander (Neandertal), qui donne son nom à l’homme préhistorique qui y fut découvert.

Le nom de la ville (littéralement « village de la Düssel ») vient d’une rivière, affluent de la rive droite du Rhin. Si de petites cités parsèment la région dès l’époque carolingienne, Düsseldorf n’apparaît pour la première fois sur une carte qu’au milieu du xiie siècle et est élevée au rang de ville en 1288 sous l’impulsion du comte Adolf V de Berg. La maison Berg (puis Juliers-Clèves-Berg) y règne jusqu’à la guerre de Trente Ans (1618-1648) avant que la région passe sous la domination de la maison de Bavière.

Düsseldorf est détruite par les troupes françaises révolutionnaires en 1794 avant d’être brièvement occupée militairement puis de devenir capitale du grand-duché de Berg (1806-1813), État satellite de la France napoléonienne, un temps dirigé par Murat. Après le Congrès de Vienne de 1815, Düsseldorf passe dans le giron prussien. Son importance reste encore fort modeste, ne dépassant pas le niveau régional.

À partir de 1846, la ville est traversée par une première ligne de chemin de fer reliant Cologne au bassin de la Ruhr. L’expansion industrielle ne démarre véritablement qu’à partir de la période de croissance des années 1850 et 1860, appelée Gründerzeit, et donc avec retard par rapport aux cités du bassin de la Ruhr tout proche, comme Dortmund ou Essen. Düsseldorf ne peut profiter des revenus de l’extraction minière et développe davantage un secteur industriel de valorisation de ses produits, tel le minerai de fer, notamment par l’adoption précoce du puddlage, ou encore le textile, quasiment absent en Ruhr. En outre, Düsseldorf commence à se distinguer comme centre financier, par la concentration des banques nécessaires au développement industriel de la région. Au centre ancien s’ajoutent rapidement des immeubles de bureaux, emblématiques des richesses dégagées par l’industrialisation. La Wilhelm-Marx-Haus, inaugurée en 1924, et considérée comme un des premiers gratte-ciel d’Allemagne, en est un exemple.

Düsseldorf

Photographie : Düsseldorf

La Wilhelm-Marx-Haus à Düsseldorf, édifiée entre 1922 et 1924 par l'architecte Wilhelm Kreis, est le premier immeuble de grande hauteur construit en Allemagne (Rhénanie-du-Nord–Westphalie). 

Crédits : Thomas Robbin/ ImageBroker/ Age Fotostock

Afficher

Comme nombre de villes rhénanes, Düsseldorf a fait partie des villes allemandes les plus bombardées de la Seconde Guerre mondiale. La moitié des constructions ont été complètement détruites ainsi que 40 p. 100 de l’appareil industriel. Placée dans le secteur d’occupation britannique en 1945, Düsseldorf, pourtant moins importante que Cologne, devient capitale administrative du nouveau Land de Rhénanie-du-Nord–Westphalie dès sa création en 1947.

La ville est rapidement reconstruite tout comme les structures industrielles et dépasse les 700 000 habitants en 1961 avant de connaître un lent déclin démographique, qui entraîne une diminution de près de 20 p. 100 de la population en quatre décennies. Cela est dû principalement à la crise des industries lourdes d’une part et à une relocalisation de la population vers la couronne périurbaine d’autre part.

Depuis les années 1990, Düsseldorf a enrayé ce phénomène de déclin, bien plus efficacement que les grandes villes de la Ruhr. Si on y trouve beaucoup moins de production industrielle, Düsseldorf abrite toujours de nombreux sièges sociaux comme celui de Rheinmetall et occupe la deuxième place pour les institutions de crédit en Allemagne. Düsseldorf est également devenue la capitale allemande de la mode, avec de nombreux salons spécialisés tous les ans et la présence sur place d’entreprises de production et de distribution dans ce secteur comme L’Oréal ou Alessandro International.

La modernisation du quartier de l’ancien port fluvial avec le projet Medienhafen (« le port des médias »), dans les années 1990, a contribué à re [...]

Port des médias, Düsseldorf

Photographie : Port des médias, Düsseldorf

Sur le port de Düsseldorf, les silos et les entrepôts ont laissé la place à des immeubles modernes abritant des entreprises de médias et de communication (au fond, le Neuer Zollhof de Frank O. Gehry). Le nouveau quartier est appelé Medienhafen, « le port des médias »... 

Crédits : nimu1956/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Düsseldorf

Düsseldorf
Crédits : Thomas Robbin/ ImageBroker/ Age Fotostock

photographie

Port des médias, Düsseldorf

Port des médias, Düsseldorf
Crédits : nimu1956/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en géographie, maître de conférences à l'École normale supérieure de Lyon

Classification

Autres références

«  DÜSSELDORF  » est également traité dans :

BERG

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 685 mots

En allemand, le mot Berg signifie tout à la fois la montagne et la mine, et l'association n'est pas fortuite. Il s'agit moins de la haute montagne, où l'on reconnaît plutôt des massifs ( Gebirge ) et des crêtes qui s'attirent les noms de Spitze , Stein , Kopf , que de la moyenne montagne, tel le massif volcanique du Vogelsberg, les plateaux fortement disséqués, comme les Keuperberge du bassin de […] Lire la suite

RHÉNANIE-DU-NORD-WESTPHALIE

  • Écrit par 
  • Antoine LAPORTE
  •  • 1 320 mots
  •  • 1 média

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Nordrhein-Westfalen en allemand, abrégé en NRW) est un Land situé dans la partie ouest de l’Allemagne . Un peu plus étendu que la Belgique (34 100 km²), ce territoire est à la fois le plus peuplé, avec 17,75 millions d’habitants (2017), et le plus gros producteur de richesses d’Allemagne. Düsseldorf en est la capitale et Cologne (Köln) la plus grande ville. La forte […] Lire la suite

Les derniers événements

26 août 2021 Allemagne – Syrie. Condamnation d'un membre du Front al-Nosra pour crime de guerre.

Le tribunal de Düsseldorf (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) condamne à la prison à vie le Syrien Khedr A. K., membre du Front al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaida, pour crime de guerre, en application du principe de compétence universelle. Celui-ci est reconnu coupable d’avoir tué par balles un lieutenant-colonel de l’armée syrienne qui avait été auparavant torturé, en juillet 2012. […] Lire la suite

7-14 mai 2017 Allemagne. Victoire de la CDU lors de deux élections régionales.

L’AfD entre au Parlement de Düsseldorf avec 7,4 p. 100 des suffrages et 16 élus. Le taux de participation est de 65,2 p. 100. […] Lire la suite

24-27 mars 2015 France. Crash d'un avion allemand dans les Alpes.

Le 24, un Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings, filiale low cost de la Lufthansa, qui reliait Barcelone à Düsseldorf, s’écrase dans le massif des Trois-Évêchés, près de Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence). Les cent cinquante passagers – en majorité allemands et espagnols – et les membres d’équipage sont tués. Le crash a lieu à après une descente inexpliquée de huit minutes au cours de laquelle aucun message de détresse n’a été émis ni aucune réponse donnée aux messages d’alerte des contrôleurs aériens. […] Lire la suite

7-30 août 2000 Allemagne. Mobilisation contre les violences de l'extrême droite

Cette vague de mobilisation contre la violence raciste qui s'accroît et se banalise dans le pays a été suscitée par un attentat à la bombe perpétré le 27 juillet dans une gare de Düsseldorf et dont les auteurs n'ont pas été identifiés. L'explosion a blessé dix personnes, toutes originaires de l'ex-Union soviétique, et juives pour six d'entre elles. […] Lire la suite

1er-21 avril 1991 Allemagne. Relance du terrorisme et revers électoral pour le chancelier Helmut Kohl

, et à ce titre responsable du sort de milliers d'entreprises et de leurs salariés, est assassiné à son domicile de Düsseldorf. Cet attentat, revendiqué par la Fraction armée rouge (R.A.F.), est unanimement condamné. Les milieux politiques s'inquiètent d'une possible radicalisation des revendications dans les cinq nouveaux Länder face aux difficultés résultant de l'unification : chômage massif et absence de signes de redressement. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Antoine LAPORTE, « DÜSSELDORF », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/dusseldorf/