DU BUS GERVAIS (fin XIIIe-déb. XIVe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Notaire de la chancellerie royale, Gervais du Bus compose entre 1310 et 1314 le Roman de Fauvel, poème satirico-allégorique de 3 280 vers. Fauvel, nom souvent donné à un cheval, est ici une désignation emblématique : il est formé des initiales de Flatterie, Avarice, Vilenie, Variété, Envie et Lâcheté. La couleur fauve est signe d'hypocrisie. La glose étymologique interprète aussi le mot comme composé de faux et de vel (voile). Ce cheval est de plus le symbole de la bestialité qui bestourne, tourne dans le mauvais sens, l'ordre du monde. En effet, tous les « états » de la société s'empressent de « torcher » la bête et d'honorer le vice au lieu de servir la vertu et la raison. Dans la seconde partie du poème, on voit Fauvel chercher à épouser Fortune, qui refuse, car elle reste au service de Dieu le Père. La bête épousera donc Vaine Gloire, d'où vont naître d'autres trompeurs : ce sera le règne de l'Antéchrist. Du Bus est un clerc pessimiste ; il s'attaque aussi bien au pouvoir temporel de Philippe le Bel qu'au pouvoir spirituel du pape Clément V, à la corruption des nobles qu'à l'inconduite des ordres mendiants. Il semble avoir lu Renart le Bestourné, de Rutebeuf, et le Roman de la Rose, comme le Testament de Jean de Meung.

L'œuvre comporte 132 pièces musicales interpolées, motets et pièces à une voix : un tel recueil est le plus important de cette époque. Il y a quelques pages empruntées à l'époque antérieure ou au répertoire grégorien (ainsi, des poésies du chancelier Philippe) ; d'autres, les plus nombreuses, sont d'une composition originale, soit en latin, soit en français. Un des épisodes du Roman donne lieu à un charivari, illustré par une célèbre miniature, et offre un choix précieux de « sottes chansons », c'est-à-dire de refrains courts, qui préfigurent les farces et soties du xve siècle (c'est la première fois qu'apparaît l'expression). Les manuscrits, tel celui de la Bibliothèque nationale de Paris, numéro 146, suivent les principes de la notation mesurée franconienne, notati [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  DU BUS GERVAIS (fin XIII e -déb. XIV e s.)  » est également traité dans :

ROMAN DE FAUVEL

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 333 mots

Le Roman de Fauvel est un long poème satirique constitué par deux livres écrits entre 1310 et 1314. Gervais du Bus (Gervés du Bus, Gervès du Bus) est le seul auteur avéré de ce poème, qui constitue un violent réquisitoire contre la corruption et les abus des pouvoirs laïque et religieux dans l […] Lire la suite

ARS NOVA

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 6 409 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le cadre historique »  : […] Avant d'étudier l'aspect technique de cet art nouveau, il convient de le replacer dans son cadre historique. Dans son ouvrage, Fondements d'un nouvel humanisme (Genève, 1966), Georges Duby écrit : « Incontestablement, le xiv e  siècle ne fut pas dans l'ordre des valeurs culturelles un moment de contraction, mais bien au contraire de rare fécondité et de progrès. Il apparaît que les dégradations m […] Lire la suite

BALLADE, musique

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 959 mots
  •  • 2 médias

La ballade (en italien ballata , de ballare  : danser) est un genre littéraire et musical d'essence lyrique et de structure répétitive. Cette forme, monodique et polyphonique, est en usage de la fin du xiii e siècle jusqu'au xvi e siècle. Elle est chantée et dansée par les troubadours, les trouvères et les Minnesänger. Les ballades monodiques peuvent être accompagnées au luth, à la harpe, à la v […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « DU BUS GERVAIS (fin XIIIe-déb. XIVe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-bus-gervais/