SUMMER DONNA (1948-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chanteuse et auteur-compositeur américaine considérée comme la « Reine du disco », mais également connue dans les domaines du rhythm and blues, de la musique de danse et de la pop dans les années 1970 et 1980, Donna Adrian Gaines naît le 31 décembre 1948 à Boston, dans le Massachusetts. Elle admire beaucoup la chanteuse de gospel Mahalia Jackson et chante à l'église, puis dans des clubs de Boston. À l'âge de dix-huit ans, elle entre dans la production allemande de la comédie musicale Hair. Elle fait des études à la Volksoper de Vienne et se produit dans Godspell et Showboat. Elle épouse l'acteur Helmut Sommer et conserve son nom après leur divorce, mais l'anglicise pour la scène. Pendant une séance d'enregistrement aux studios Musicland de Munich, Summer rencontre les producteurs et auteurs-compositeurs Giorgio Moroder et Pete Bellotte. Ils collaborent sur plusieurs titres avant de créer Love to Love you, Baby (1975), single historique et d'un érotisme explicite, le premier d'une série d'une douzaine de succès que remporte Summer aux États-Unis, pour la plupart enregistrés chez Casablanca Records. Ses titres embrasent les pistes de danse et deviennent des hymnes d'une époque flamboyante et insouciante. Donna Summer écrit ou coécrit la plupart de ses chansons, notamment I Feel Love, Bad Girls et She Works Hard for The Money. Elle connaît également un grand succès avec MacArthur Park, Hot Stuff, No More Tears (Enough Is Enough), un duo avec Barbra Streisand, et la chanson qui la caractérise, Last Dance du film Thank God It's Friday (1978). Au début des années 1980, Donna Summer tourne la page du disco pour des productions davantage orientées vers le pop-rock et quitte le label Casablanca Records. En 1982 paraît l'album Donna Summer produit par Quincy Jones, dont le titre She Works Hard for The Money lui fera connaître une fois encore un immense succès. Elle meurt le 17 mai 2012 en Floride à l'âge de soixante-trois ans. Elle a influencé des chanteuses comme Whitney Houston ou Mariah Carey.

Donna Summer

Donna Summer

photographie

Surnommée la « Reine du disco », la chanteuse américaine Donna Summer a marqué l'histoire de la musique populaire dans les années 1970 et 1980. 

Crédits : Michael Putland/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

—  Universalis

Classification


Autres références

«  SUMMER DONNA (1948-2012)  » est également traité dans :

DISCO

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 485 mots

Musique de danse insouciante, le disco marque l'entrée de la musique populaire dans l'ère du producteur omniprésent. À partir de la fin des années 1970, les tubes au battement répétitif se multiplient. Au tournant des années 1980, des musiciens-producteurs européens recyclent la soul music tout en s'inspirant de l'esthétique minimaliste des musiques électroniques émergentes (celle du groupe allema […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/disco/#i_26001

MacArthur park, SUMMER (Donna)

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 513 mots

Donna Summer (de son vrai nom Donna Gaines, née à Boston le 31 décembre 1948) chante à l'église dès son plus jeune âge. Elle appartient à la troupe itinérante de la comédie musicale Hair et adopte le pseudonyme Summer à Munich, où elle vit et se marie avec un Allemand, Helmut Sommer. C’est dans cette ville qu’elle rencontre Giorgio Moroder, qui deviendra son Pygmalion. Ce mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macarthur-park-summer-donna/#i_26001

Pour citer l’article

« SUMMER DONNA - (1948-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/donna-summer/